Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
Blanc - Christ-Roi 23 novembre 2014 - Saint Clément Ier
Date : mercredi 9 février 2011
La m餩tation

 

Les méditations

Pureté de cœur, de corps et d’esprit

Saint Marc 7,14-23

Jésus appela la foule et lui dit : « Écoutez-moi tous, et comprenez bien. Rien de ce qui est extérieur à l’homme et qui pénètre en lui ne peut le rendre impur. Mais ce qui sort de l’homme, voilà ce qui rend l’homme impur. » Quand il eut quitté la foule pour rentrer à la maison, ses disciples l’interrogeaient sur cette parole énigmatique. Alors il leur dit : « Ainsi, vous aussi, vous êtes incapables de comprendre ? Ne voyez-vous pas que tout ce qui entre dans l’homme, en venant du dehors, ne peut pas le rendre impur, parce que cela n’entre pas dans son cœur, mais dans son ventre, pour être éliminé ? » C’est ainsi que Jésus déclarait purs tous les aliments. Il leur dit encore : « Ce qui sort de l’homme, c’est cela qui le rend impur. Car c’est du dedans, du cœur de l’homme, que sortent les pensées perverses : inconduite, vols, meurtres, adultères, cupidités, méchancetés, fraude, débauche, envie, diffamation, orgueil et démesure. Tout ce mal vient du dedans, et rend l’homme impur. »

Prière d’introduction Seigneur, tu désires que je sois pur de cœur, de corps et d’esprit. Accorde-moi de faire grandir les vertus de foi et de charité afin d’obtenir cette pureté qui a marqué ta vie et celle de ta Mère. Je viens vers toi avec confiance sachant que tu écouteras ma prière.
Demande Fais-moi la grâce d’être pur de cœur, de corps et d’esprit.

Points de réflexion

1. Pureté d’esprit. Notre esprit est impur quand nous laissons notre raison se soumettre à des créatures, au lieu de suivre le conseil de saint Paul : ‘Tendez vers les réalités d’en haut, et non pas vers celles de la terre’. (Col 3,2) Nous sommes créés à l’image et à la ressemblance de Dieu. Nous sommes l’image de Dieu parce que nous avons une âme spirituelle. La raison et la volonté nous rendent supérieur à tout autre être de l’univers matériel. Notre raison nous guide. Eclairée par la foi, elle nous indique la voie à suivre. Quand nous l’asservissons à la chair, notre esprit devient impur. Alors, les passions désordonnées nous enchaînent, nous devenons sourd et nous ne pouvons plus saisir les choses de Dieu avec facilité et en profondeur.

2. Pureté de cœur. Saint Augustin connaissait fort bien la puissance de l’attrait du cœur humain pour l’amour. Mais ce n’était rien comparé à l’amour de Dieu et à cette nouvelle vie d’amour dans laquelle le Christ l’a introduit. « Tard je t’ai aimé ! » s’écriait-il. Il avait cherché partout l’amour et ne l’avait pas trouvé. Il tenta de libérer son esprit de l’esclavage des créatures et là encore il ne trouva pas l’amour. Jusqu’au jour où le Christ frappa à sa porte et, par une série d’événements mystérieux, ouvrit le cœur d’Augustin au feu de Son amour. Dès lors, saint Augustin chercha sans relâche à aimer mieux et davantage, à aimer d’un amour chrétien. Il purifia son cœur et son amour augmenta. Il aima avec bonté et miséricorde et son amour devint plus universel. Il aima pour l’amour du Christ et son amour devint service. Il aima au point de se donner entièrement au Christ et à l’Eglise selon l’exhortation de saint Paul : ‘Je vous en prie, frères, au nom de Dieu et de sa grande tendresse, offrez à Dieu votre propre personne comme une victime vivante et sainte, capable de lui plaire : c’est là l’hommage d’une créature raisonnable.’ (Rm 12,1).

3. Pureté du corps. Par moments, on peut se demander si nous ne sommes pas arrivés au point où, dans notre culture, nous trouvons une pseudo religion qui se tournerait uniquement vers le corps. Les manifestations de ce culte du corps prennent diverses formes. Il y a ceux qui sont démesurément préoccupés de leur apparence, ceux qui se soucient toujours de leur santé, ceux qui sont prêts à sacrifier la vie de l’enfant à naître sous prétexte que ‘leur corps leur appartient’. Les étagères des supermarchés et des pharmacies regorgent de produits offrant aux gens toutes sortes d’élixirs proposant de transformer leur vie et de les guérir de leurs maux et de leurs peines. Mais il y a aussi ceux qui abusent de leur corps pour le plaisir de quelques sensations fortes, ceux qui endommagent leur santé et leur apparence physique pour des raisons idolâtres. Notre culture aujourd’hui s’est éloignée de la compréhension de la dignité humaine et, par conséquent, de la reconnaissance de sa grandeur. L’homme moderne semble être fait pour les plaisirs de ce monde, et son corps, pour servir d’instrument. Notre témoignage de la présence de Dieu dans chacun est devenu plus que jamais nécessaire.

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, tu es le Fils de Dieu et le Fils de Marie. Tu t’es réjoui de ce titre de Fils de l’Homme. C’est toi qui nous as enseigné ce que c’est que d’être homme. C’est toi qui nous as révélé notre grande dignité et qui nous as donné la vie en abondance. Enseigne-nous à vivre de foi et de charité afin que nous soyons purs de cœur, de corps et d’esprit.

Résolution J’examinerai de près ma conscience pour voir si je n’ai pas permis à mon esprit ou à mon cœur de se laisser asservir et je prendrai les moyens concrets adaptés pour y remédier



RC-SPIP-NUM:4650

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales