Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 mai 2017 - Sainte Ursule
Date : dimanche 8 janvier 2017
La m餩tation

 

Les méditations

Jésus, lumière de notre vie

Evangile selon St Matthieu, chapitre 2, 1-12

Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or, voici que des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu son étoile à l’orient et nous sommes venus nous prosterner devant lui. » En apprenant cela, le roi Hérode fut bouleversé, et tout Jérusalem avec lui. Il réunit tous les grands prêtres et les scribes du peuple, pour leur demander où devait naître le Christ. Ils lui répondirent : « À Bethléem en Judée, car voici ce qui est écrit par le prophète : et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n’es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Juda, car de toi sortira un chef, qui sera le berger de mon peuple Israël. »
Alors Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l’étoile était apparue ; puis il les envoya à Bethléem, en leur disant : « Allez vous renseigner avec précision sur l’enfant. Et quand vous l’aurez trouvé, venez me l’annoncer pour que j’aille, moi aussi, me prosterner devant lui. » Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici que l’étoile qu’ils avaient vue à l’orient les précédait, jusqu’à ce qu’elle vienne s’arrêter au-dessus de l’endroit où se trouvait l’enfant. Quand ils virent l’étoile, ils se réjouirent d’une très grande joie. Ils entrèrent dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à ses pieds, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l’or, de l’encens et de la myrrhe.
Mais, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.

Prière d'introduction
Seigneur, aide-moi à croire en toi. Aide-moi à voir avec les yeux de la foi. C’est seulement avec la foi que je pourrai vraiment te connaître.

Demande
Une plus grande foi.

Points de réflexion

1. Ces mages, dont on dit qu’ils étaient aussi des rois, viennent d’Orient, mais de leur origine précise nous n’en savons pas plus. Peut-être vivaient-ils dans le même pays, dans la même ville, ou peut-être étaient-ils d’endroits très éloignés, et se sont-ils rencontrés en chemin. Ce qui est sûr, c’est qu’ils étaient des savants, car pour pouvoir voir la nouvelle étoile dans le Ciel, et la suivre jusqu’en Judée, ils devaient être familiers de l’observation et de l’étude des astres. Et de plus ils étaient riches, comme nous le montrent les cadeaux qu’ils apportent à l’Enfant-Jésus.

2. Ces rois mages sont, d’après Matthieu, les derniers visiteurs que Jésus reçut à Bethléem. Jésus était né de Marie, qui fut la première à contempler le Fils de Dieu fait homme. Son époux Joseph était auprès d’elle. Puis les anges avertirent des bergers qui se trouvaient dans les alentours, qui vinrent à leur tour contempler le nouveau-né. Et plus tard, ce sont ces mages, venus d’Orient, qui viennent rendre hommage à Jésus. Jésus est né dans le secret et la pauvreté. Mais cet événement ne pouvait pas rester inconnu. Jésus est venu pour sauver toute l’humanité, et, dès sa naissance, il invite, à travers les différentes personnes qui viennent le voir, tout le genre humain : les juifs et les païens, les gens simples et ignorants, les riches et les pauvres.

3. La première lecture de la messe de l’Épiphanie est un texte du prophète Isaïe, qui annonce la venue du Seigneur dans la lumière, qui attire les peuples venus de loin. Jésus est la « lumière qui éclaire les nations », la « lumière qui luit dans les ténèbres ». Mais pour suivre cette lumière, il ne suffit pas de voir une étoile dans le ciel. Il faut aussi ouvrir son cœur à la foi, à la Providence qui nous guide intérieurement. Sinon comment les mages auraient-ils pu apporter ces cadeaux, l’or qui symbolise la royauté, l’encens qui s’offrait aux dieux, et la myrrhe, précieuse épice qui faisait partie de l’onguent qu’on utilisait pour préparer les corps des personnes décédées. Par leurs cadeaux, les mages annoncent que Jésus est roi, qu’il est Dieu, et pourtant qu’il va mourir. Et cela, c’est seulement avec la foi que nous pouvons le découvrir.

Dialogue avec le Christ
Seigneur, tu es ma lumière. La lumière qui éclaire mon chemin. Sans toi je ne saurais où aller, ma vie perdrait son sens, il n’y aurait plus que ténèbres autour de moi. Et en vivant près de toi, je deviens moi aussi une lumière, pour guider les personnes que je connais sur le bon chemin.

Résolution
Offrir aujourd’hui un cadeau à Jésus : un peu de mon temps, une prière, un acte charitable, etc.



Cette méditation a été écrite par Père Jean-Marie Fornerod, LC

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales