Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 mai 2017 - Sainte Ursule
Date : mercredi 4 janvier 2017
La m餩tation

 

Les méditations

La première rencontre avec Jésus

Evangile selon St Jean, chapitre 1, 35-42

Le lendemain encore, Jean se trouvait là avec deux de ses disciples. Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit : « Voici l’Agneau de Dieu. » Les deux disciples entendirent ce qu’il disait, et ils suivirent Jésus. Se retournant, Jésus vit qu’ils le suivaient, et leur dit : « Que cherchez-vous ? » Ils lui répondirent : « Rabbi ? ce qui veut dire : Maître ?, où demeures-tu ? » Il leur dit : « Venez, et vous verrez. » Ils allèrent donc, ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C’était vers la dixième heure (environ quatre heures de l’après-midi). André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu la parole de Jean et qui avaient suivi Jésus. Il trouve d’abord Simon, son propre frère, et lui dit : « Nous avons trouvé le Messie » ? ce qui veut dire : Christ. André amena son frère à Jésus. Jésus posa son regard sur lui et dit : « Tu es Simon, fils de Jean ; tu t’appelleras Kèphas » ? ce qui veut dire : Pierre.

Prière d'introduction
Seigneur, un jour tu es venu à ma rencontre, tu t’es fait connaître à moi. Aide-moi à ne pas l’oublier. Je crois que tu es la source de la vie, la source de la grâce. C’est toi mon maître, mon guide. C’est toi mon Sauveur.

Demande
Faire une vraie rencontre avec Jésus, tous les jours.

Points de réflexion

1. Dans ce passage Jean l’évangéliste narre la première rencontre de deux disciples de Jean-Baptiste avec Jésus. L’un des deux disciples est André, le frère de Simon qui deviendra Pierre, comme le texte nous le dit. Le deuxième disciple, dont le nom n’est pas cité, est sans doute Jean l’évangéliste lui-même, comme nous l’indique la précision avec laquelle la scène est reportée. Et de fait tout au long de son Évangile Jean ne se nomme jamais par son nom, bien qu’il se désignera comme « le disciple que Jésus aimait ». Cette première rencontre avec Jésus avait dû être très importante pour Jean, pour qu’il nous la rapporte avec autant de précision.

2. À travers la narration de cette rencontre, ce texte nous indique que le christianisme est avant tout une rencontre avec une personne. Une rencontre concrète d’une personne avec une autre personne. Le christianisme n’est pas d’abord une liste de préceptes à suivre pour obtenir le salut, ni un code moral, ni des réunions hebdomadaires. Être chrétien cela veut dire avoir rencontré Jésus et avoir trouvé en lui ce qui ne peut se trouver nulle part ailleurs. Être chrétien c’est avoir une relation d’amour avec Jésus, et avec lui avec la Sainte Trinité. C’est cela qui donne son sens à tout le reste. Il est impossible d’être un vrai chrétien sans cette rencontre, sans cette expérience de l’amour de Jésus.

3. Le dialogue entre Jésus et ces deux disciples, déconcertant de simplicité, est en fait le dialogue de Jésus avec chacune des personnes qu’il rencontre. En voyant ces deux personnes qui le suivent, Jésus ne leur déroule pas toute une liste de règles qu’il faut respecter pour se mettre à sa suite. Non, il leur pose la question : « Que cherchez-vous ? » Jésus sait que chaque personne a en elle une soif d’un amour qu’elle ne trouve pas dans ce monde. Soif d’un amour infini qui seul peut remplir son cœur. Et à la question « Où demeures-tu ? » Jésus répond par cette invitation : « Venez, et vous verrez. » Jésus ne leur laisse pas une liste de choses à faire. La vie chrétienne est une rencontre avec Jésus et un chemin qui se parcourt avec Jésus. Il n’est pas venu juste pour nous rencontrer, mais pour rester avec nous. Pour nous accompagner tout au long de notre vie. Il est toujours fidèle, dans les moments de joie comme dans les moments de souffrance. Et c’est même là, dans nos souffrances les plus profondes, là où personne ne peut nous rejoindre, que Jésus, par sa mort sur la croix, vient au plus près de nous.

Dialogue avec le Christ
Seigneur, merci d’être venu sur la terre. Merci de m’offrir cette possibilité de te rencontrer, de te connaître, de vivre avec toi. Sans toi ma vie n’a pas de sens. Fais que chaque jour soit une nouvelle rencontre avec toi. Que chaque jour je puisse t’aimer plus. Et comme Jean-Baptiste, comme André, je veux témoigner de toi, je veux te faire connaître. Comment pourrais-je garder cet amour pour moi ? Comment pourrais-je enfouir ce trésor ?

Résolution
Faire une prière et une rencontre personnelle de Jésus présent dans le tabernacle.



Cette méditation a été écrite par Père Jean-Marie Fornerod, LC

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales