Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 25 mars 2017 - Annonciation de la Sainte Vierge
Date : jeudi 9 mars 2017
La m餩tation

 

Les méditations

La confiance et l’abandon

Evangile selon St Matthieu, chapitre 7, 7-12

« Demandez, on vous donnera ; cherchez, vous trouverez ; frappez, on vous ouvrira. En effet, quiconque demande reçoit ; qui cherche trouve ; à qui frappe, on ouvrira. Ou encore : lequel d’entre vous donnera une pierre à son fils quand il lui demande du pain ? Ou bien lui donnera un serpent, quand il lui demande un poisson ? Si donc vous, qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus votre Père qui est aux cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent ! « Donc, tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi : voilà ce que disent la Loi et les Prophètes ».

Prière d'introduction
Seigneur, merci, car je sais que tu ne regardes pas mes faiblesses et mes chutes, mais qu’avant tout tu vois mes efforts pour atteindre la sainteté, tu fais plus attention à ma bonne volonté qu’à ces moments de faiblesse où je te trahis. Seigneur, en ce temps de Carême, je t’offre mes faiblesses, [je t’offre ceci en particulier...].

Demande
Jésus, apprends-moi la confiance et l’abandon en tes mains.

Points de réflexion

1. « Demandez, on vous donnera ».
Combien de fois avons-nous demandé, une fois, deux fois, et n’ayant rien reçu, nous sommes-nous écriés « c’est du pipeau » ? Tout d’abord le Christ veut nous enseigner une attitude fondamentale : l’attitude de celui qui demande, de l’enfant qui demande à son père. Et l’enfant qui demande à son père, tout d’abord se sait au-dessous, il s’adresse avec humilité, mais surtout avec une confiance absolue et un abandon total. Si le père lui refuse sa glace, il insistera peut-être, mais au final, il s’abandonnera toujours à la décision ultime de son père. Surtout, il demande avec la confiance du fils qui sait qu’il peut être exaucé. Apprenons à nous confier et à nous abandonner dans les mains de Dieu.

2. Jésus lui-même donne l’exemple du père naturel et de son fils. Et si les exemples de Jésus nous paraissent si absurdes, combien plus il doit paraître absurde à notre Père du ciel que si l’on a recours à lui et lui demandons de grandir dans la charité, de mieux vivre son commandement de nous aimer les uns les autres, il nous donne ensuite l’estime des autres et la louange de la part de tous ceux que nous rencontrons. De même que nous donnerions du pain au fils qui nous en demande, de même Dieu ne pourra que nous offrir de nombreuses occasions de vivre la charité si nous lui en demandons la grâce. Il ne veut pas porter atteinte à notre liberté, et la dernière chose qu’il veut faire, c’est donc d’infuser une charité à toute épreuve dans notre cœur. Au contraire, il préfère nous donner les occasions de former en nous ce cœur plein d’amour, et alors, soyons sûrs qu’il sera là auprès de nous pour nous soutenir.

3. « Combien plus votre Père qui est aux cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent ! »
Qu’est-ce que je demande au Seigneur ? Suis-je convaincu que c’est le meilleur pour moi ? N’ayons pas peur de demander, de lui confier tous nos problèmes, mais lui ne nous donnera que le meilleur pour nous, soyons-en sûrs.

Dialogue avec le Christ
Jésus, au milieu des écueils et des difficultés de la vie, apprends-moi à m’abandonner en tes bras. Donne-moi de toujours chercher refuge dans la prière, dans la proximité avec toi et de ne pas me refuser à l’amour que tu veux me donner par ta présence, même si parfois c’est justement dans les difficultés que je prends le moins de temps pour te parler, que je me défie le plus de toi, que je me préfère à toi.

Résolution
Faire un acte d’abandon dans les bras aimants du Seigneur.



Cette méditation a été écrite par Frère Loïc Chabut, LC

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales