Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 30 mai 2017 - Sainte Jeanne d’Arc
Date : mardi 7 mars 2017
La m餩tation

 

Les méditations

Un Père qui veille sur moi nuit et jour

Evangile selon St Matthieu, chapitre 6, 7-15

Lorsque vous priez, ne rabâchez pas comme les païens : ils s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés. Ne les imitez donc pas, car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant même que vous l’ayez demandé. Vous donc, priez ainsi : Notre Père, qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Remets-nous nos dettes, comme nous-mêmes nous remettons leurs dettes à nos débiteurs. Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal. Car, si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera aussi. Mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père non plus ne pardonnera pas vos fautes.

Prière d'introduction
Jésus, en cette première semaine de Carême, je veux prendre ces quelques minutes pour m’arrêter et proclamer mon amour pour toi. Jésus, merci pour ta présence dans ma vie, et même si parfois il semble que tu disparaisses de ma vie, que tu me fais faire une expérience du désert, non pas quarante jours comme toi, mais que la situation s’éternise, merci Seigneur, parce que je sais qu’au désert, c’est là que je peux te rencontrer. Toi aussi tu es passé par le désert, et avec ton aide, moi aussi j’en ressortirai plus fort.

Demande
Permets-moi pendant ce temps de prière de te rencontrer toi, mon Père, et de connaître un peu plus ton amour infini pour moi.

Points de réflexion

1. Beauté de la prière de Notre Seigneur !
Seul le Fils pouvait nous apprendre à nous adresser à Dieu en disant « notre Père », « papa ! ». Lui-même, Fils, nous apprend à être fils de Dieu. Et nous voici à des années-lumière de tout ce que nous avions pu penser de Dieu avant. Merci, Père, de m’avoir envoyé ton Fils, pour qu’il puisse te révéler à moi comme mon père. Désormais, je suis libre ? « Et voici la preuve que vous êtes des fils : Dieu a envoyé l’Esprit de son Fils dans nos cœurs, et cet Esprit crie ’’Abba !’’, c’est-à-dire : Père ! Ainsi tu n’es plus esclave, mais fils, et puisque tu es fils, tu es aussi héritier : c’est l’œuvre de Dieu » (Épître de saint Paul aux Galates 4, 6).

2. « Car votre Père sait de quoi vous avez besoin ».
Quoi de plus naturel, que mon Père, mon Créateur, que Dieu sache ce dont j’ai besoin. Y aurait-il vraiment besoin que je lui dise que je suis malade et voudrais guérir, au chômage et que j’ai besoin d’un travail pour nourrir ma famille, que je ressens peur, tristesse et chagrin et que j’ai besoin de consolation ? Pourtant, lui-même veut que je le lui dise ? et souvent le lui dire m’aidera à le désirer vraiment. Car souvent, espérer quand tout va mal est difficile, et si je n’arrive même pas à lui confier ce dont j’ai besoin, à le lui demander instamment, n’aurais-je pas perdu l’espoir de pouvoir un jour obtenir la guérison, un travail, la consolation, ne serait-ce pas que j’ai jusqu’à perdu l’espoir que Dieu lui-même puisse m’obtenir ce dont j’ai besoin ?

3. « Que ton règne vienne ! »
Merci, Seigneur, d’avoir formulé pour moi ces sept demandes qui constituent le Notre Père ! Car malheureusement parfois j’abandonne et perds l’espoir que les affamés soient rassasiés (quatrième demande), que le mal disparaisse (septième demande) et que ton règne vienne vraiment dans le cœur de chaque homme (deuxième demande). Ce sont des choses que je te demande chaque jour, mais seulement grâce à toi, car tu as inséré ces demandes dans ma prière quotidienne. Jésus, apprends-moi à me confier en toi, à me confier dans le Père que tu m’as révélé, pour ne pas douter un seul instant de te confier mes proches, mes projets, mes tristesses et mes joies, mes peurs et mes blessures de l’âme, mes difficultés et mes réussites.

Dialogue avec le Christ
« Il n’y a pas besoin de connaître beaucoup pour me plaire ? m’aimer beaucoup suffit. Parle-moi donc simplement, comme tu parles à ton ami plus intime ». Jésus, je veux te dire merci, car tu m’as montré que Dieu est proche de moi, qu’il tient à moi et se soucie de moi. Tu m’as enseigné que j’ai un Père au ciel qui veille sur moi nuit et jour. Aide-moi à le comprendre et à intérioriser cette vérité, à m’en imprégner, à tel point que je ne doute jamais d’aller vers toi, et que je ne perde jamais espoir, aussi désespérée que puisse être la situation.

Résolution
Passer un moment à l’église pour remercier Dieu de sa présence dans ma vie et prier un Notre Père lentement en lui demandant chacune des sept demandes qu’il a voulu que je n’oublie pas de lui confier.



Cette méditation a été écrite par Frère Loïc Chabut, LC

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales