Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 26 septembre 2017 - Saint Côme et Saint Damien
Date : samedi 11 mars 2017
La m餩tation

 

Les méditations

L’amour de nos ennemis

Evangile selon St Matthieu, chapitre 5, 43-48

Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Eh bien ! moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait.

Prière d'introduction
Jésus, dans le sermon sur la montagne, tu enseignes à tes disciples le programme du Royaume des cieux.
Tu sais que je veux devenir un citoyen de ce Royaume, mais tu connais aussi mes blessures et ma faiblesse. Viens en mon cœur et montre-moi de l’intérieur comment vivre en plénitude !

Demande
Apprends-moi à aimer mes ennemis.

Points de réflexion

1. « Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent ».
Ces paroles de Jésus sont extrêmes. Nous avons parfois domestiqué l’Évangile et nous ne nous laissons plus interpellés par sa nouveauté. Devant la scène du Christ qui pardonne à ses meurtriers, qui prient pour eux et qui les aime... suis-je encore chrétien ? Seigneur, apprends-moi à aimer, à pardonner, à servir. Apprends-moi que la logique de la croix et de l’amour n’est pas celle du monde.

2. Dans l’expérience quotidienne nous avons probablement peu d’ennemis. Cependant souvent nos plus proches peuvent devenir nos ennemis. Ils nous trahissent, ils nous blessent, ils nous dérangent. Les circonstances elles-mêmes sont parfois nos ennemis. Et combien de fois, malgré nos bons désirs, nous devenons nous-mêmes cause de souffrance pour les personnes que nous aimons ? C’est aussi dans ces situations-là que l’Évangile d’aujourd’hui nous parle. Aimer mes ennemis cela veut dire aimer mon prochain quand il me blesse, quand il est faible. Car c’est alors qu’il a le plus besoin d’être soutenu par ma fidélité. Nous en faisons nous-même l’expérience quand nous tombons. Combien de fois un cœur prêt à pardonner, un sourire ou une conversation réengagée a su nous tirer de notre misère ?

3. « Que faites-vous d’extraordinaire ? »
Cette simple question de Jésus peut nous aider à comprendre un aspect important de notre vie chrétienne : elle doit avoir un goût d’extraordinaire. Vivre la vie ordinaire avec un amour extraordinaire, c’est-à-dire vivre une vie humaine en y insérant l’amour de Dieu. N’ayons pas peur de vivre la vie surnaturelle à laquelle Dieu nous appelle, de laisser le Christ habiter dans notre cœur. Aimer mes ennemis, aimer les personnes quand elles me blessent ou me trahissent, c’est déjà d’une certaine manière vivre l’extraordinaire.

Dialogue avec le Christ
Jésus, je te remercie car tu m’apprends à aimer en vérité. Je te loue car tu m’aimes jusqu’au bout, tu m’aimes lorsque j’en ai le plus besoin, quand je suis loin de toi. Laisse-moi être contaminé par ton amour !

Résolution
Aimer spécialement quelqu’un qui m’a blessé.



Cette méditation a été écrite par Frère Melchior Poisson, LC

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales