Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 juin 2017 - Saint Pierre et Saint Paul
Date : lundi 10 avril 2017
La m餩tation

 

Les méditations

Seigneur, apprends-moi à me laisser consoler par ta présence

Evangile selon St Jean, chapitre 12, 1-11

Six jours avant la Pâque, Jésus vint à Béthanie où habitait Lazare, qu’il avait réveillé d’entre les morts. On donna un repas en l’honneur de Jésus. Marthe faisait le service, Lazare était parmi les convives avec Jésus. Or, Marie avait pris une livre d’un parfum très pur et de très grande valeur ; elle versa le parfum sur les pieds de Jésus, qu’elle essuya avec ses cheveux ; la maison fut remplie de l’odeur du parfum.
Judas Iscariote, l’un de ses disciples, celui qui allait le livrer, dit alors : « Pourquoi n’a-t-on pas vendu ce parfum pour trois cents pièces d’argent, que l’on aurait données à des pauvres ? » Il parla ainsi, non par souci des pauvres, mais parce que c’était un voleur : comme il tenait la bourse commune, il prenait ce que l’on y mettait.
Jésus lui dit : « Laisse-la observer cet usage en vue du jour de mon ensevelissement ! Des pauvres, vous en aurez toujours avec vous, mais moi, vous ne m’aurez pas toujours. » Or, une grande foule de Juifs apprit que Jésus était là, et ils arrivèrent, non seulement à cause de Jésus, mais aussi pour voir ce Lazare qu’il avait réveillé d’entre les morts. Les grands prêtres décidèrent alors de tuer aussi Lazare, parce que beaucoup de Juifs, à cause de lui, s’en allaient, et croyaient en Jésus.

Prière d'introduction
Seigneur, nous venons d’entrer avec toute l’Église dans la Semaine Sainte. Je désire t’accompagner pendant cette semaine, vivre au rythme que la liturgie me propose. Je te remercie car chaque année tu me permets de revivre en profondeur les mystères de ta Passion et de ta Résurrection. La liturgie n’est pas une simple commémoration, je crois qu’à travers elle tu interviens réellement dans ma vie.

Demande
La grâce de me laisser consoler par Dieu et de savoir consoler les autres.

Points de réflexion

1. « Jésus vint à Béthanie où habitait Lazare, qu’il avait réveillé d’entre les morts ».
À quelques jours de sa mort Jésus vient rencontrer Lazare. À Béthanie le Christ trouve un foyer, des amis, de l’affection. Avec Lazare il peut parler de la mort, car lui-même l’a « réveillé d’entre les morts ». Lazare a expérimenté la mort que Jésus ne connaît pas encore. Jésus se laisse accompagner par Lazare dans la solitude qu’il ressent face à la mort. Nous sommes face à l’immense mystère de la foi chrétienne où Dieu se laisse consoler par sa créature. Notre vie console Dieu ! Notre présence cette semaine au pied de la croix, notre participation aux offices, notre vie quotidienne offerte avec amour, tout cela console le cœur du Christ. Car la joie de Dieu c’est notre bonheur, et notre bonheur est de vivre en Dieu.

2. « Marthe faisait le service  ».
Marthe aussi console le Christ pas sa serviabilité attentive. Dans la maison de Béthanie, chacun a trouvé sa place pour rendre gloire à Dieu. Marthe n’est plus la femme affairée du chapitre 10 de saint Luc qui était « accaparée par les multiples occupations du service ». Aujourd’hui Marthe passe presque inaperçue, on l’imagine heureuse de servir Jésus en lui préparant un bon repas, en s’assurant que rien ne manque, que la journée soit agréable pour tous. Nos actions les plus simples vécues avec amour sont un baume pour le cœur de Dieu et notre entourage.

3. « Or, Marie avait pris une livre d’un parfum très pur et de très grande valeur ; elle répandit le parfum sur les pieds de Jésus, qu’elle essuya avec ses cheveux ».
Marie console Jésus avec un amour passionné qui veut tout lui donner, un amour sponsal. Cette livre de parfum « gaspillée » en une seule fois, ce n’est pas raisonnable, et Judas s’en rend bien compte. Cependant chacun de nous est appelé à répandre sa « livre de parfum », à aimer Dieu et ses frères avec passion, avec tout ce qu’il est. Le Christ n’est pas un idéal abstrait, une promesse ou une instance suprême. Jésus est à la fois un maître, un ami, un frère, un époux... le visage d’un Dieu personnel et relationnel. On peut l’aimer de mille manières, mais pas en le reléguant au confortable monde des idées. Comment vais-je rendre concret mon amour aujourd’hui ?

Dialogue avec le Christ
Je te remercie Seigneur pour ce temps de prière. Pendant cette journée montre-moi quelles sont les mille manières que j’ai de te consoler. Et surtout apprends-moi à me laisser consoler par ta présence.

Résolution
Offrir une activité ordinaire pour consoler le cœur du Christ.



Cette méditation a été écrite par Frère Melchior Poisson, LC

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales