Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 24 octobre 2017 - Saint Antoine-Marie Claret (1807-1870)
Date : samedi 15 avril 2017
La m餩tation

 

Les méditations

Disposer mon cœur à la rencontre de Jésus ressuscité

Evangile selon St Matthieu, chapitre 28, 1-10

Après le sabbat, à l’heure où commençait à poindre le premier jour de la semaine, Marie Madeleine et l’autre Marie vinrent pour regarder le sépulcre. Et voilà qu’il y eut un grand tremblement de terre ; l’ange du Seigneur descendit du ciel, vint rouler la pierre et s’assit dessus. Il avait l’aspect de l’éclair, et son vêtement était blanc comme neige. Les gardes, dans la crainte qu’ils éprouvèrent, se mirent à trembler et devinrent comme morts.
L’ange prit la parole et dit aux femmes : « Vous, soyez sans crainte ! Je sais que vous cherchez Jésus le Crucifié. Il n’est pas ici, car il est ressuscité, comme il l’avait dit. Venez voir l’endroit où il reposait. Puis, vite, allez dire à ses disciples : ?Il est ressuscité d’entre les morts, et voici qu’il vous précède en Galilée ; là, vous le verrez.? Voilà ce que j’avais à vous dire. » Vite, elles quittèrent le tombeau, remplies à la fois de crainte et d’une grande joie, et elles coururent porter la nouvelle à ses disciples.
Et voici que Jésus vint à leur rencontre et leur dit : « Je vous salue. » Elles s’approchèrent, lui saisirent les pieds et se prosternèrent devant lui. Alors Jésus leur dit : « Soyez sans crainte, allez annoncer à mes frères qu’ils doivent se rendre en Galilée : c’est là qu’ils me verront. »

Prière d'introduction
Marie, aujourd’hui, c’est auprès de toi que je veux passer ce temps de méditation, c’est avec toi que je veux prier. L’Église a revécu la Passion et la mort de ton Fils hier après-midi. Cependant, avec toi, je veux garder l’espérance et la confiance inébranlable que, lors du premier Samedi Saint de l’histoire de l’Église, il y a 2000 ans, tu cherchais à raffermir dans le cœur des apôtres. Marie, quand tout paraît obscur et sombre, que Jésus est absent, guide-moi dans ma prière.

Demande
Disposer mon cœur à la rencontre de Jésus ressuscité.

Points de réflexion

1. « Après le sabbat, à l’heure où commençait à poindre le premier jour de la semaine ».
La première chose qu’accomplissent les deux Marie après le repos du sabbat, c’est de se rendre au tombeau. Selon Marc et Luc, c’est pour embaumer le corps de Jésus, les derniers soins qu’elles pouvaient porter à celui qu’elles aimaient. On peut facilement s’imaginer qu’elles y ont pensé pendant tout le sabbat.
Et moi, quelle est ma réaction quand le Christ semble absent de ma vie ? Est-ce que je garde la ferme conviction qu’il ne m’abandonnera jamais ? Est-il ma première préoccupation ? Ou est-ce que, comme les apôtres ou les disciples d’Emmaüs, « j’espérais qu’il allait délivrer Israël », et maintenant qu’il est mort, j’abandonne tout espoir ? Est-ce que je le cherche dès que je constate qu’il n’est plus au centre de ma vie ?

2. « Allez annoncer à mes frères qu’ils doivent se rendre en Galilée ».
Pourquoi en Galilée ? Pourquoi ce message si clair répété par l’ange et par Jésus lui-même, qui n’aurait pourtant qu’à apparaître aux disciples ? La Galilée, c’est le lieu où tout a commencé, où Jésus a choisi les Douze. La Galilée, ce sont les premiers miracles, les foules immenses, la multiplication des pains. Mais la Galilée c’est aussi et surtout Cana, où eu lieu le miracle qui a valu le commentaire de saint Jean : « C’était à Cana de Galilée. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui ». La Galilée, c’est là où s’est déroulée la quasi-totalité du ministère de Jésus. C’est donc le lieu où ils ont appris à connaître Jésus, où ils sont devenus ses amis, où ils ont appris à l’aimer. C’est là que Pierre s’est écrié : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! »

3. Lorsque dans notre vie tout est noir, que toute espérance semble perdue, que seules quelques bonnes femmes nous disent avoir vu Jésus ressuscité, alors retournons-nous aussi dans notre Galilée. Rappelons-nous de ces moments où nous avons appris à connaître et à aimer Jésus. Peut-être une confession, au cours de laquelle il nous a révélé sa miséricorde de manière particulièrement tangible, ou peut-être un moment d’adoration. Nous avons tous des moments ou bien une période de notre vie où Dieu s’est révélé à nous, où il nous a montré son amour. C’est pour cela que le croyant espère contre toute espérance. Parce qu’il a rencontré l’amour. Et qu’il sait que l’amour ne peut être vaincu.

Dialogue avec Marie
Marie, permets-moi d’apprendre à ton école la confiance dont j’ai tant besoin parfois, au milieu des difficultés, pour croire en la Résurrection. Pour croire que ton Fils a déjà vaincu le mal. Apprends-moi à revenir sur ces moments où Jésus m’a permis d’expérimenter davantage son amour dans ma vie, et enseigne-moi à les approfondir, à les méditer, afin d’attendre avec toi la Résurrection de ton Fils, et de pouvoir connaître pleinement Jésus ressuscité.

Résolution
Vivre la journée d’aujourd’hui dans la joie et le sourire.



Cette méditation a été écrite par Jeanne Mendras, consacrée de Regnum Christi

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales