Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 24 octobre 2017 - Saint Antoine-Marie Claret (1807-1870)
Date : samedi 22 avril 2017
La m餩tation

 

Les méditations

Proclamez l’Évangile

Evangile selon St Marc, chapitre 16, 9-15

Ressuscité le matin, le premier jour de la semaine, Jésus apparut d’abord à Marie Madeleine, de laquelle il avait expulsé sept démons. Celle-ci partit annoncer la nouvelle à ceux qui, ayant vécu avec lui, s’affligeaient et pleuraient. Quand ils entendirent que Jésus était vivant et qu’elle l’avait vu, ils refusèrent de croire. Après cela, il se manifesta sous un autre aspect à deux d’entre eux qui étaient en chemin pour aller à la campagne. Ceux-ci revinrent l’annoncer aux autres, qui ne les crurent pas non plus. Enfin, il se manifesta aux Onze eux-mêmes pendant qu’ils étaient à table : il leur reprocha leur manque de foi et la dureté de leurs cœurs parce qu’ils n’avaient pas cru ceux qui l’avaient contemplé ressuscité. Puis il leur dit : « Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création. »

Prière d'introduction
Esprit Saint, prie en moi. Sans toi, je ne peux pas prier. Tu fais de moi un fils qui est porté dans les bras du Père. Unis-moi à toi. Je veux faire ta volonté.

Demande
Fais de moi ton apôtre, Seigneur. Transforme-moi par ton amour.

Points de réflexion

1. Être apôtre, c’est avoir fait une expérience essentielle : une rencontre avec le Christ.
Non pas avec une idéologie mais avec une personne. Cette expérience marque. Ma vie est différente. Ma vie n’est pas la même avec ou sans Jésus. C’est ce que nous voyons dans l’Évangile d’aujourd’hui : tout tourne autour de cette « nouvelle » : Marie Madeleine, ceux qui avaient vécu avec Jésus, les deux qui sont en chemin pour aller à la campagne, les Onze : ils sont tous tristes ou sans espoir parce qu’ils ne savent pas que Jésus est vivant, ils le croient mort. À partir de la rencontre avec lui, après avoir fait l’expérience d’un Dieu vivant, il se produit en eux un double effet : ils passent de la tristesse à la joie, et ils se mettent à annoncer la nouvelle « Il est vivant ! », ils deviennent apôtres convaincus et imparables.

2. « Vous avez reçu gratuitement : donnez gratuitement » (Mt 10,8).
Ces apôtres ont fait cette expérience. Qu’ont-ils fait pour mériter la rencontre personnelle avec le Seigneur dans leur vie ? Ils ont renié le Christ, ils l’ont abandonné lors du pire moment de sa vie, ils ont refusé de croire, ils s’éloignaient de Jérusalem et des autres disciples, etc. Et tels qu’ils sont, le Seigneur est allé à leur rencontre, il est allé les chercher là où ils étaient. Ils ont reçu gratuitement cette visite dans leur vie. Moment fondamental où chacun se retrouve personnellement face à face avec le Christ. Un regard. Le regard de Dieu. Pour Dieu, regarder et aimer c’est la même chose. Il me regarde et il m’aime. Il m’aime et il me regarde. Ce qu’il désire ? Que je me laisse aimer par lui. Je ne le mérite pas. Qu’est-ce qui en moi pourrait l’attirer ? Quelle qualité, quelle prouesse, quel succès, face à Dieu ? Il m’aime, tout simplement. Il veut me donner tellement. Il veut tout me donner, et surtout se donner lui-même, Dieu, à moi, si je le laisse... J’ai reçu gratuitement. J’ai tant reçu ! Je peux regarder aussi ma vie, faire mémoire, et découvrir un grand nombre de cadeaux. Je suis aimé par toutes les personnes qui ont contribué à ces cadeaux de ma vie, et encore plus par le Seigneur. À travers ces personnes, je découvre encore le Seigneur qui me manifeste son intérêt, sa tendresse, sa délicatesse, son amitié.

3. En réponse à son amour pour moi, que fais-je ?
C’est comme lorsque l’on est amoureux : cela se voit. Il n’y a alors pas besoin de prendre une résolution : l’amour surgit automatiquement. Quand on a fait l’expérience de l’amour réel, personnel, fidèle, passionné du Christ, « il nous est impossible de nous taire sur ce que nous avons vu et entendu » (Ac 4,20) On se met à témoigner parce qu’on commence à vivre d’une manière différente : en cherchant à aimer comme le Christ nous a aimés. « Pourquoi cette personne, même si elle n’est pas mon amie, est bienveillante envers moi ? », « Il lui a encore laissé une chance... », « Je sais qu’il ne dira pas de mal de moi. J’ai confiance en lui », ma vie proclame et annonce la nouvelle : Jésus-Christ est vivant ! Il a voulu que je vive, de la vraie vie, non pas que je vivote. Et le Seigneur compte sur moi pour aider mes frères à vivre, à obtenir le salut. Le psaume (117/118) chante : « Je te rends grâce car tu m’as exaucé : tu es pour moi le salut ». Ce salut, œuvre de Dieu, c’est plus qu’être libéré de chaînes, c’est une plénitude de vie.

Dialogue avec le Christ
Seigneur Jésus, tu es ressuscité, tu es vivant et tu désires que je vive de ta vie ! Seigneur, remplis-moi de ton amour, de telle manière que j’en déborde sur tous ceux qui m’entourent.

Résolution
Chercher à regarder mes frères comme le Christ les regarde.



Cette méditation a été écrite par Anne-Marie Terrenoir, consacrée de Regnum Christi

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales