Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 30 avril 2017 - Saint Pie V
Date : lundi 17 avril 2017
La m餩tation

 

Les méditations

La joie de la Résurrection

Evangile selon St Matthieu, chapitre 28, 8-15

En ce temps-là, quand les femmes eurent entendu les paroles de l’ange, vite, elles quittèrent le tombeau, remplies à la fois de crainte et d’une grande joie, et elles coururent porter la nouvelle à ses disciples. Et voici que Jésus vint à leur rencontre et leur dit : « Je vous salue ».
Elles s’approchèrent, lui saisirent les pieds et se prosternèrent devant lui. Alors Jésus leur dit : « Soyez sans crainte, allez annoncer à mes frères qu’ils doivent se rendre en Galilée : c’est là qu’ils me verront. » Tandis qu’elles étaient en chemin, quelques-uns des gardes allèrent en ville annoncer aux grands prêtres tout ce qui s’était passé. Ceux-ci, après s’être réunis avec les anciens et avoir tenu conseil, donnèrent aux soldats une forte somme en disant : « Voici ce que vous direz : ?Ses disciples sont venus voler le corps, la nuit pendant que nous dormions.? Et si tout cela vient aux oreilles du gouverneur, nous lui expliquerons la chose, et nous vous éviterons tout ennui. » Les soldats prirent l’argent et suivirent les instructions. Et cette explication s’est propagée chez les Juifs jusqu’à aujourd’hui.

Prière d'introduction
Seigneur, je crois en toi. Je crois que tu es ressuscité, que tu as vaincu la mort. Tu es le Seigneur de la vie. Tu es mon Sauveur.

Demande
Faire l’expérience de la Résurrection de Jésus.

Points de réflexion

1. Dans ce passage de l’Évangile de Matthieu, nous nous retrouvons en ce matin du premier jour de la semaine, avec les quelques femmes qui sont venues pour s’occuper des soins mortuaires ? qui n’avaient pu être faits juste après la mort de Jésus, puisque le sabbat était sur le point de commencer. Or, ces femmes se retrouvent devant un tombeau vide et un ange leur annonce que le Seigneur est ressuscité.

2. L’Évangile nous dit alors que les femmes commencèrent à trembler, qu’elles ressentirent une grande joie et qu’enfin elles se mirent à courir pour aller porter la nouvelle aux apôtres. Voilà trois attitudes que nous devrions nous aussi avoir si nous pensons à ce qu’est la Résurrection. D’abord la crainte, la crainte qui n’est pas la peur (Jésus dira de ne pas avoir peur), qui pousse au respect et à l’adoration devant la grandeur de Jésus. Ensuite la joie qui remplit le cœur. La Résurrection de Jésus est l’assurance de notre propre résurrection, l’assurance de la victoire sur la mort. Enfin, elles coururent, c’est-à-dire qu’elles ne pouvaient pas attendre pour partager cette joie. Nous ne pouvons pas garder cette bonne nouvelle pour nous, nous ne pouvons que la transmettre autour de nous.

3. Enfin, regardons un peu la réaction des chefs des prêtres. On peut penser que, devant le fait de la Résurrection de Jésus, ils devraient enfin avoir la foi. Et pourtant ce n’est pas ce qui va se passer. Quand on a décidé de fermer son cœur à Jésus, les plus grands signes ne sauraient rien y faire. La seule chose dont Jésus a besoin pour entrer dans notre cœur est que nous le lui ouvrions, ne serait-ce même que l’entrouvrir. Cela dépend de nous et les plus grands signes ne peuvent le faire à notre place.

Dialogue avec le Christ
Seigneur, aide-moi à mieux te connaître. Je veux vivre près de toi, je veux, moi aussi, pouvoir expérimenter la joie de ta Résurrection. Tu me donnes la véritable joie. Aide-moi à la donner autour de moi.

Résolution
Essayer de vivre cette journée avec la joie de Jésus ressuscité.



Cette méditation a été écrite par Père Jean-Marie Fornerod, LC

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales