Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 19 août 2017 - Saint Jean Eudes
Date : mardi 25 avril 2017
La m餩tation

 

Les méditations

« Proclamez l’Évangile à toute la création »

Evangile selon St Marc, chapitre 16, 15-20

En ce temps-là, Jésus ressuscité se manifesta aux onze Apôtres et leur dit : « Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné. Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants : en mon nom, ils expulseront les démons ; ils parleront en langues nouvelles ; ils prendront des serpents dans leurs mains et, s’ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades s’en trouveront bien. »
Le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et s’assit à la droite de Dieu. Quant à eux, ils s’en allèrent proclamer partout l’Évangile. Le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la Parole par les signes qui l’accompagnaient.

Prière d'introduction
Seigneur, « j’abandonne sur toi tous mes soucis car tu prends soin de nous. » Parle, Seigneur, ton serviteur écoute.

Demande
Qu’avec toute l’Église je « proclame un Messie crucifié. Il est puissance de Dieu et sagesse de Dieu. »

Points de réflexion

1. Saint Marc conclue son Évangile par ces derniers versets que nous lisons dans l’Évangile de ce jour. Comme toute bonne conclusion, celle-ci inclut une ouverture. Le récit n’est pas terminé car si le Christ est « enlevé au ciel et assis à la droite de Dieu », « le Seigneur travaille avec eux et confirme la Parole par les signes qui l’accompagnent ». La vie du Christ et l’œuvre de celui-ci se poursuit par celle de toute l’Église, par notre vie à nous. Notre vie est le lieu et l’espace où le Christ ressuscité par mon témoignage et l’annonce de l’Évangile rejoint mes contemporains.

2. Ne sommes-nous pas alors surpris de lire les signes qui accompagnent cette évangélisation. Les voyons-nous dans notre vie ? Tout d’abord il est intéressant de remarquer que ces signes sont accordés à ceux qui croient. « Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants ».
Nous nous souvenons de ce cher saint Pierre qui parce qu’il croyait en Jésus marcha sur les eaux, la mer étant le lieu où règne le mal pour les hébreux. C’est lorsqu’il douta et arrêta de regarder le Christ, distrait par le vent, qu’il coula. Pierre arrive à surmonter les forces du mal par sa foi dans le Christ. Nous ne sommes pas loin de ce que nous dit l’évangéliste Marc : « ils expulseront les démons, (...) ils prendront des serpents dans leurs mains et, s’ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal ». Ne mésestimons pas le pouvoir qui nous est donné par notre baptême. Nous sommes devenus des fils de Dieu qui, à la suite de Notre Mère, la Vierge Marie, représentée si souvent écrasant la tête du serpent comme la Genèse l’annonce, pouvons écraser les forces du mal, porter le Christ au monde, résister à la tentation et chasser les démons parce que nous croyons en la victoire du Christ sur la mort et sur le mal ! En ce temps pascal, l’Église nous invite à approfondir notre foi en la Résurrection du Christ qui a vaincu la mort et qui veut continuer à la vaincre dans notre vie et dans le monde. En quoi la Résurrection du Christ me fait-elle vivre ? Ne lui refusons pas nos actes de foi pour qu’il agisse pleinement et délivre ses enfants pour les amener avec lui à la droite du Père. Écoutons ces mots de saint Pierre qui, parce qu’il a cru et annoncé le Christ, a découvert de plus en plus la force du Christ en lui. « Soyez sobres, veillez : votre adversaire, le diable, comme un lion rugissant, rôde, cherchant qui dévorer. Résistez-lui avec la force de la foi, car vous savez que tous vos frères, de par le monde, sont en butte aux mêmes souffrances. Après que vous aurez souffert un peu de temps, le Dieu de toute grâce, lui qui, dans le Christ Jésus, vous a appelés à sa gloire éternelle, vous rétablira lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables » (1P, 5).

Dialogue avec le Christ
Avec le psalmiste disons à Dieu : « L’amour du Seigneur, sans fin je le chante ; ta fidélité, je l’annonce d’âge en âge. Je le dis : C’est un amour bâti pour toujours ; ta fidélité est plus stable que les cieux ». (Ps 88) Seigneur, je veux chanter ton amour, la force de ta miséricorde, ta prévenance et ta fidélité envers moi. Tu es mon rocher. Sur toi je m’appuie. Avec toi je ne crains aucun mal. Tu entraînes mes mains au combat pour que la victoire de ton amour règne de plus en plus en moi et dans chaque personne. Seigneur, ouvre ma bouche et mes lèvres publieront ta louange.

Résolution
Croire en Jésus ressuscité pour moi aujourd’hui cela veut dire....



Cette méditation a été écrite par Jeanne Mendras, consacrée de Regnum Christi

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales