Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 18 décembre 2017 - Saint Sébastien
Date : jeudi 4 mai 2017
La m餩tation

 

Les méditations

La vision de la foi

Evangile selon St Jean, chapitre 6, 44-51

En ce temps-là, Jésus disait aux foules : « Personne ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire, et moi, je le ressusciterai au dernier jour. Il est écrit dans les prophètes : Ils seront tous instruits par Dieu lui-même. Quiconque a entendu le Père et reçu son enseignement vient à moi. Certes, personne n’a jamais vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu : celui- là seul a vu le Père. Amen, amen, je vous le dis : il a la vie éternelle, celui qui croit. Moi, je suis le pain de la vie.
Au désert, vos pères ont mangé la manne, et ils sont morts ; mais le pain qui descend du ciel est tel que celui qui en mange ne mourra pas. Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour la vie du monde. »

Prière d'introduction
Seigneur, aide-moi à t’ouvrir mon cœur. Apprends-moi à voir les choses comme toi tu les vois.

Demande
Le don de la foi.

Points de réflexion

1. Ces paroles de Jésus que nous lisons dans ce passage se situent dans la discussion dans la synagogue de Capharnaüm, le lendemain du miracle de la multiplication des pains. Jésus explique qu’il est en réalité lui-même le pain de vie donné au monde. Mais ses interlocuteurs ont du mal à le comprendre et à accepter ce qu’il dit. Dans les versets qui précèdent, certains se demandent comment Jésus peut dire qu’il vient du ciel, alors qu’il semble être né dans une famille normale de Nazareth. Jésus répond en réaffirmant son lien avec son Père du ciel, pour ensuite insister sur le fait qu’il est lui-même le pain pour la vie éternelle.

2. Cette scène et cette discussion peuvent être l’occasion d’une petite réflexion sur la vision. L’une des difficultés soulevées était que Jésus ne semble pas différent des autres hommes. Certes il fait des miracles, mais les prophètes en ont fait aussi, sans pour autant affirmer être les fils de Dieu venus du ciel. La réponse de Jésus : « Personne ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire » nous montre que pour avoir une véritable connaissance de Jésus, il faut avoir reçu une grâce venue du Père. C’est seulement avec la vision de la foi que nous pouvons découvrir en Jésus le Fils de Dieu. Ainsi quand saint Pierre affirme que Jésus est le Christ, le Fils du Dieu vivant, Jésus lui répond : « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux » (Mt 16,17).

3. Il en va de même pour nous. Quand nous participons à la messe, ou que nous faisons un moment d’adoration eucharistique, ce que nous voyons est un morceau de pain sans levain. Et pourtant, pour qui a la foi, ce n’est plus du pain qui est là, mais le Seigneur, dont la présence reste cependant voilée. C’est avec le regard de la foi que nous sommes capables de voir Jésus présent dans l’Eucharistie, avec ce don qui nous vient du Père.

Dialogue avec le Christ
Seigneur, aide-moi à te voir avec la foi. C’est seulement ainsi que je te connaîtrai véritablement. Et c’est ainsi que je verrai aussi toutes les choses d’une manière différente. Aide-moi à voir avec ton regard rempli d’amour.

Résolution
Demander chaque jour le don de la foi.



Cette méditation a été écrite par Père Jean-Marie Fornerod, LC

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales