Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 26 mai 2017 - Saint Philippe Neri
Date : mercredi 17 mai 2017
La m餩tation

 

Les méditations

Discours de la Cène : la vigne et les sarments

Evangile selon St Jean, chapitre 15, 1-8

À l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi, mais qui ne porte pas de fruit, mon Père l’enlève ; tout sarment qui donne du fruit, il le nettoie, pour qu’il en donne davantage. Mais vous, déjà vous voici nets et purifiés grâce à la parole que je vous ai dite : Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut pas porter du fruit par lui-même s’il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi. Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là donne beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire. Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est comme un sarment qu’on a jeté dehors, et qui se dessèche. Les sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et ils brûlent. Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voudrez, et vous l’obtiendrez. Ce qui fait la gloire de mon Père, c’est que vous donniez beaucoup de fruit : ainsi, vous serez pour moi des disciples. »

Prière d'introduction
« Et maintenant, fuis un moment tes occupations, cache-toi un peu de tes pensées tumultueuses. Rejette maintenant tes pesants soucis, et remets à plus tard tes tensions laborieuses. Tourne-toi vers Dieu, et repose-toi quelque peu en lui. Entre dans la cellule de ton âme, exclus tout, hormis Dieu et ce qui t’aide à le chercher ; porte fermée, cherche-le. Dis maintenant, tout mon cœur, dis maintenant à Dieu : Je cherche ton visage, ton visage, Seigneur, je le recherche » (Saint Anselme).

Demande
« Toi, Seigneur mon Dieu, enseigne à mon cœur où et comment te chercher, où et comment te trouver » (Saint Anselme).

Points de réflexion

1. « Demeurez en moi, comme moi en vous ».
Saint Jean est le seul évangéliste qui transcrit ces magnifiques paroles du Christ. « À l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père », après le lavement des pieds, il ouvre son cœur à ses disciples. Il révèle son désir le plus cher : que nous soyons unis à lui, que nous vivions en lui comme lui veut vivre en nous. Les définitions du verbe « demeurer » décrivent cette attitude : « rester quelque part », « y être pendant longtemps », « habiter », « rester », « persister à être ». Dans cette première partie du discours, il répète six fois « en moi ». Apprenons donc à découvrir la présence de Jésus dans notre âme et à être présent à lui, dans une prière de cœur à cœur dans nos activités où nous gardons le recueillement en lui.

2. « Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là donne beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire ».
Dans cette allégorie de la vraie vigne, chaque symbole est plein de sens. L’image est explicite, les sarments ne peuvent recevoir la sève que de la vigne. Cela nous invite à deux réflexions. Est-ce que je trouve ma sève en Jésus avec la conscience que si je me disperse, je me dessèche ? Quels sont ces fruits que nous donnerons si nous sommes unis à Jésus ? Ces fruits sont la vie de Jésus en nous, nos œuvres d’amour, la joie, un travail fécond, etc.

3. « Ce qui fait la gloire de mon Père, c’est que vous donniez beaucoup de fruit ».
Dans ce passage, la purification est inévitable ! Personne n’y échappe. Celui qui ne porte pas de fruit mais aussi celui qui porte du fruit est purifié. C’est pour cela que c’est important de se rappeler que le vigneron désire que nous portions des fruits. Il nous purifie de tout ce qui peut nous séparer de lui ou appauvrir notre fruit. Il purifie notre intention pour que les fruits soient pour sa gloire et non pas la nôtre. C’est cela avoir un cœur pur, c’est que nos intentions soient toujours orientées vers Dieu et que nous soyons conscients que nous ne pouvons pas faire les choses par nos propres forces, mais qu’« en dehors de moi vous ne pouvez rien faire ».

Dialogue avec le Christ
« Seigneur, mon Dieu, donne à mon cœur de te désirer, en te désirant, de te chercher, en te cherchant, de te trouver, en te trouvant, de t'aimer » (Saint Anselme).

Résolution
Préserver le recueillement intérieur tout au long de la journée.



Cette méditation a été écrite par Gaëtane Auger, consacrée de Regnum Christi

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales