Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 16 décembre 2017 - Sainte Adélaïde
Date : mardi 30 mai 2017
La m餩tation

 

Les méditations

« Père, glorifie ton Fils »

Evangile selon St Jean, chapitre 17, 1-11

En ce temps-là, Jésus leva les yeux au ciel et dit : « Père, l’heure est venue. Glorifie ton Fils afin que le Fils te glorifie. Ainsi, comme tu lui as donné pouvoir sur tout être de chair, il donnera la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. Moi, je t’ai glorifié sur la terre en accomplissant l’œuvre que tu m’avais donnée à faire. Et maintenant, glorifie-moi auprès de toi, Père, de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde existe. J’ai manifesté ton nom aux hommes que tu as pris dans le monde pour me les donner. Ils étaient à toi, tu me les as donnés, et ils ont gardé ta parole. Maintenant, ils ont reconnu que tout ce que tu m’as donné vient de toi, car je leur ai donné les paroles que tu m’avais données : ils les ont reçues, ils ont vraiment reconnu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m’as envoyé. Moi, je prie pour eux ; ce n’est pas pour le monde que je prie, mais pour ceux que tu m’as donnés, car ils sont à toi. Tout ce qui est à moi est à toi, et ce qui est à toi est à moi ; et je suis glorifié en eux. Désormais, je ne suis plus dans le monde ; eux, ils sont dans le monde, et moi, je viens vers toi. »

Prière d'introduction
Aide-moi, Seigneur, à accueillir ta parole avec un cœur ouvert.

Demande
« Ils ont gardé ta Parole ». À l'exemple de Marie, qui conservait avec soin toutes ces choses, les méditant dans son cœur, aide-moi, Seigneur, à garder ta parole.

Points de réflexion

Pour ces trois points de réflexion, nous nous sommes nourris du chapitre 4 de Jésus de Nazareth de Benoît XVI.

1. Au chapitre 17 de l’Évangile de saint Jean, Jésus prie son Père dans une longue prière appelée prière sacerdotale « Levant les yeux au ciel, il dit : ?Père, l’heure est venue... » Lors de la fête de l’expiation, le grand prêtre d’Israël suivait un rituel défini par le Lévitique. Il offrait des animaux en sacrifice, d’abord pour lui-même, puis pour la classe sacerdotale (sa maison) et enfin pour le peuple d’Israël. Jésus reprend, dans sa prière, le même schéma. Il prie pour lui-même (Cf. Jn 17,1-5). Ensuite il prie pour ses apôtres (Cf. Jn 17,6-19), et finalement pour le peuple de ceux qui croient (Cf. Jn 17,20-26).
« C’est pour eux que je prie, pour ceux que tu m’as donnés ». Mesurons-nous la solidité et l’assurance que peut nous donner une telle phrase ? Notre sauveur et Rédempteur, unique pasteur et médecin de nos âmes, intercède pour nous devant son Père. Et, en prêtre suprême, il ne cesse de le faire d’une manière surabondante. Oui, nous pouvons avec cette parole, nous avancer vers le Père, en enfant de roi !

2. Dieu est don, infiniment et éternellement don : « Il donne la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés ». Cette vie éternelle n’est pas simplement pour après la mort. Elle est la plénitude indestructible de la vie, déjà pour maintenant : « La vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul véritable Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ ». La vie éternelle est dans la connaissance de Jésus et de son Père, dans notre rencontre avec Jésus-Christ qui devient communion et vie. La vie éternelle est une relation avec celui qui est la vie même. Sur cette terre, nous pouvons chercher cette connaissance, dont le juste fruit est l’amour, par tous les moyens que nous donne l’Église : sacrements, liturgie, enseignements, etc.

3. « J’ai manifesté ton nom aux hommes, que tu as tirés du monde pour me les donner ».
Moïse, dans la scène du buisson ardent, a eu en germe la connaissance du nom de Dieu et l’a transmise aux hommes. Jésus est la plénitude de la manifestation du nom de Dieu. Par Jésus, Dieu se laisse invoquer, se rend présent aux hommes, se rend accessible, bien qu’immensément grand et insaisissable. « Je leur ai fait connaître ton nom et je leur ferai connaître, pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux et moi en eux » (Jn 17,26).

Dialogue avec le Christ
Seigneur, tu dis à ton Père : « Je t'ai glorifié sur la terre en menant à bonne fin l'œuvre que tu m'as donné de faire ». Jésus, tu vois mon désir de te glorifier en menant à bonne fin l'œuvre que tu m'as donné de faire : celle de croire en toi au jour le jour, avec persévérance et humilité, dans l'état de vie qui est le mien, d'espérer en ta miséricorde, et d'aimer ceux qui m'entourent sans chercher mon intérêt, sans tenir compte du mal. Et j'implore le secours de ta grâce pour glorifier ton Père au jour le jour, sûr que tu me donnes, pour cela, mon pain quotidien. Merci, Seigneur !

Résolution
Aujourd'hui, je prierai pour ceux que le Seigneur m'a donnés, demandant à Dieu de les bénir.



Cette méditation a été écrite par Patricia Freisz

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales