Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 17 octobre 2017 - Saint Ignace d’Antioche
Date : samedi 7 octobre 2017
La m餩tation

 

Les méditations

La véritable joie

Evangile selon St Luc, chapitre 10, 17-24

Les soixante-douze disciples revinrent tout joyeux, en disant : « Seigneur, même les démons nous sont soumis en ton nom. » Jésus leur dit : « Je regardais Satan tomber du ciel comme l’éclair. Voici que je vous ai donné le pouvoir d’écraser serpents et scorpions, et sur toute la puissance de l’Ennemi : absolument rien ne pourra vous nuire. Toutefois, ne vous réjouissez pas parce que les esprits vous sont soumis ; mais réjouissez-vous parce que vos noms se trouvent inscrits dans les cieux. »
À l’heure même, Jésus exulta de joie sous l’action de l’Esprit Saint, et il dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance. Tout m’a été remis par mon Père. Personne ne connaît qui est le Fils, sinon le Père ; et personne ne connaît qui est le Père, sinon le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. » Puis il se tourna vers ses disciples et leur dit en particulier : « Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez ! Car, je vous le déclare : beaucoup de prophètes et de rois ont voulu voir ce que vous-mêmes voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu. »

Prière d'introduction
Seigneur, je suis tout petit devant toi. Pourtant je sais que tu es là près de moi, que tu m’écoutes et que tu veux me parler. Viens en mon cœur, Seigneur.

Demande
Avoir un cœur humble.

Points de réflexion

1. Dans ce passage nous retrouvons les disciples, que Jésus avait envoyés en mission dans les villes et villages, qui reviennent, après avoir annoncé la venue de Jésus, accompli des guérisons et chassé des démons. Et ils reviennent dans la joie, contents d’avoir pu accomplir toutes ces merveilleuses choses. Jésus leur rappelle alors que c’est en son nom et grâce à son pouvoir qu’ils ont pu faire tout cela. Et s’ils n’avaient rien à craindre ce n’était pas à cause de leur propre talent, mais bien parce qu’ils venaient au nom de Jésus, et que c’est lui qui les protégeait.

2. Mais Jésus continue en leur disant de ne pas se réjouir à cause de tout cela, mais à cause du fait que leur nom est inscrit dans les cieux. Et à ce moment Jésus lui-même se met à exulter de joie et à proclamer que ce qui était caché aux sages et aux savants, le Père a bien voulu le révéler aux tout-petits. Quel est donc cette chose que les savants ne peuvent pas découvrir mais que les simples peuvent connaître ? Il dit alors que personne ne peut connaître Dieu, sinon celui à qui cela est révélé. Voilà la connaissance à laquelle seuls les petits et les humbles peuvent accéder : la connaissance de Dieu. Dieu est infini, infiniment supérieur à nous. Toute la science du monde ne peut pas nous permettre de le connaître. Nous ne pouvons le connaître seulement s’il se révèle à nous. Et Dieu se révèle aux petits et aux humbles, parce qu’ils ont un cœur capable d’accueillir cette révélation. L’humilité n’est pas une question d’intelligence, de pouvoir ou d’argent. Tout le monde peut être humble, quel que soit sa condition. L’humilité, c’est avant tout savoir ouvrir son cœur à la présence de Dieu, savoir reconnaître son créateur.

3. Pour un chrétien, la vie est donc en fin de compte assez simple. Le bonheur ne dépend pas de ce que nous pouvons ou de ce que nous savons faire, du nombre de malades que nous pouvons guérir ou de démons que nous pouvons chasser. Notre joie vient de Jésus, notre Sauveur. C’est une joie toute simple, mais la plus grande joie qu’il peut y avoir. La joie de se savoir aimer, de savoir que Dieu nous aime d’un amour infini et qu’il n’attend qu’une seule chose : que nous lui ouvrions notre cœur pour qu’il puisse y entrer, sécher toute larme de nos yeux, et nous conduire avec lui au Royaume des cieux.

Dialogue avec le Christ
Seigneur, merci de me donner tout ce dont j’ai besoin. Tu te donnes à moi, et je n’ai rien besoin de plus. C’est toi qui es tout mon bien. L’amour m’unit à toi, ton amour remplit mon cœur. C’est près de toi que je suis heureux. Reste près de moi, Seigneur.

Résolution
Demander chaque jour à Jésus la grâce d’avoir un cœur humble.



Cette méditation a été écrite par Père Jean-Marie Fornerod, LC

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales