Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 17 octobre 2017 - Saint Ignace d’Antioche
Date : mercredi 27 septembre 2017
La m餩tation

 

Les méditations

« Il les envoya proclamer le règne de Dieu et guérir les malades »

Evangile selon St Luc, chapitre 9, 1-6

En ce temps-là, Jésus rassembla les Douze ; il leur donna pouvoir et autorité sur tous les démons, et de même pour faire des guérisons ; il les envoya proclamer le règne de Dieu et guérir les malades. Il leur dit : « Ne prenez rien pour la route, ni bâton, ni sac, ni pain, ni argent ; n’ayez pas chacun une tunique de rechange. Quand vous serez reçus dans une maison, restez-y ; c’est de là que vous repartirez. Et si les gens ne vous accueillent pas, sortez de la ville et secouez la poussière de vos pieds : ce sera un témoignage contre eux. »
Ils partirent et ils allaient de village en village, annonçant la Bonne Nouvelle et faisant partout des guérisons.

Prière d'introduction
Abba, Père, que ton Règne arrive, pour la gloire de ton saint Nom. Des âmes innombrables ont faim et soif de ta Parole de salut : Jésus. À la suite de ton Fils et de ses Apôtres, colonnes de notre sainte Église, nous venons proclamer ton amour et ta vérité qui fait vivre et qui écarte les ténèbres. Béni sois-tu, aie pitié de nous.

Demande
Donne-moi Seigneur Jésus, d’être si imbu de ta Parole qu’elle devienne l’âme de mon âme et le cœur de mon cœur. Fais que j’embrasse entièrement la sainte volonté du Père. Qu’en ton Nom et par la puissance de ta sainte croix je puisse guérir les malades, chasser les démons et hâter la venue de ton règne. Amen.

Points de réflexion

1. Le mandat que Jésus adresse aux Douze est d’origine divine, non humaine. Cela donne aux Apôtres, à leurs successeurs les pasteurs de l’Église, et par extension à tous les disciples, le peuple des baptisés, une autorité sur la création que nul ne pourrait s’arroger par lui-même.
Visiblement, une Parole de foi prononcée par un oint du Seigneur possède une puissance réelle, spirituellement irrésistible. Il revient à chacun, selon son état de vie et charisme, de faire vivre pleinement la mission de l’Église, par sa prière, son service, son offrande, pour magnifier le Seigneur dans l’exercice de ses dons. Ai-je suffisamment de foi pour me joindre à cette œuvre du royaume de Dieu ?

2. Il s’agit d’annoncer la venue du royaume de Dieu qui consiste en l’amitié avec Jésus et que l’on appelle aussi « vie de grâce ». La libération de maux physiques, moraux ou spirituels par la prière de l’Église montre la sollicitude réelle de Dieu qui l’écoute et rend compréhensible la vocation à être disciple de Jésus.
Don permanent de vie divine à l’âme, la vie de grâce commence avec le baptême et s’ajoute à la vie naturelle sans altérer son cours. Elle élève notre nature à un état surnaturel qui nous permet l’indicible : appeler Dieu « père » et Jésus « ami » ! Cette identité n’est-elle pas un vêtement bien plus précieux qu’une tunique de rechange ? Le saint Nom de Jésus n’est-il pas plus rassurant qu’un bâton ?

3. Être reçu dans une maison est un signe fort. C’est entrer dans l’intimité d’un foyer qui s’ouvre et qui montre sa soif de Dieu. Cela requiert de la part du disciple missionnaire de ne pas se représenter lui-même, mais uniquement notre Seigneur, et d’annoncer son message en s’appropriant l’Évangile pour le faire « sien ».
En célébrant les sacrements et les sacramentaux, l’Église transmet non plus une parole humaine, mais l’œuvre de Dieu que les âmes attendent. Le disciple devra donc savoir s’effacer pour ne pas rendre insipide l’action de Dieu. Un sel dénaturé : voilà la poussière qui est à éliminer.

Dialogue avec le Christ
Seigneur Jésus, tu m’as confié ta Parole pour que je la transmette à mes frères. Je te rends grâce pour ce don ineffable qui m’élève au rang de ta divine majesté. Pour répondre à tes appels à la mission, je renonce à mes attitudes d’incrédulité et d’autosuffisance ainsi qu’à l’attachement à mon confort, pour choisir à nouveau les biens impérissables du royaume des cieux.

Résolution
Je me résous à fortifier ma foi dans l’échange avec un proche.



Cette méditation a été écrite par Père Jaroslav de Lobkowicz, LC

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales