Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 16 décembre 2017 - Sainte Adélaïde
Date : jeudi 21 septembre 2017
La m餩tation

 

Les méditations

« Voici que je me tiens à la porte, et je frappe »

Evangile selon St Matthieu, chapitre 9, 9-13

En ce temps-là, Jésus sortit de Capharnaüm et vit, en passant, un homme, du nom de Matthieu, assis à son bureau de collecteur d’impôts. Il lui dit : « Suis-moi. » L’homme se leva et le suivit.
Comme Jésus était à table à la maison, voici que beaucoup de publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts) et beaucoup de pécheurs vinrent prendre place avec lui et ses disciples. Voyant cela, les pharisiens disaient à ses disciples : « Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les pécheurs ? » Jésus, qui avait entendu, déclara : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Allez apprendre ce que signifie : Je veux la miséricorde, non le sacrifice. En effet, je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. »

Prière d'introduction
« Voici que je me tiens à la porte, et je frappe : si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui et je prendrai mon repas avec lui, et lui avec moi. » (Ap 3,20)

Demande
« Dans ta miséricorde inépuisable, Seigneur, tu as choisi le publicain Matthieu pour en faire un apôtre ; donne-moi, par sa prière et à son exemple, de suivre le Christ et de nous attacher à lui fermement. » (Prière tirée de la messe du jour)

Points de réflexion

1. Repassons tout d’abord lentement cette Parole. Il y a sûrement un ou plusieurs versets, ou mots, qui résonnent en moi, qui m’interpellent, que j’aime écouter. Redisons chacun d’entre eux ; écoutons résonner dans notre cœur la Parole de Dieu. Cela peut être, par exemple : « Étant sorti, Jésus vit Matthieu » ; « Il lui dit : "Suis-moi !" » ; « Se levant, il le suivit » ; « Il était à table dans la maison » ; « Beaucoup de publicains et de pécheurs vinrent se mettre à table avec Jésus » ; « lui, qui avait entendu » ; « C’est la miséricorde que je veux, et non le sacrifice » ; « Je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs ».

2. Pourquoi cette Parole attire-t-elle mon attention ? Que me dit-elle ? Ici, chacun aura ses raisons, car la Parole de Dieu est vivante, et elle s’adresse à chacun en particulier. Par exemple, le fait d’écouter « étant sorti, Jésus vit », peut me rappeler que Jésus est venu me chercher. Il sort de son « confort », pour s’incarner, pour venir là où je suis, et rester avec moi. Ou la phrase « beaucoup de publicains et de pécheurs vinrent se mettre à table avec Jésus », peut me rassurer en sachant que Jésus invite tout le monde, veut partager son pain, son Pain, son intimité, avec tous, même les imparfaits, et surtout eux d’ailleurs, étant donné que nous le sommes tous !

3. Que puis-je répondre à cette Parole ? Dieu s’adresse à moi, aujourd’hui, maintenant, dans cette Parole. Et moi, que puis-je lui dire, aujourd’hui, maintenant ? Peut-être qu’un remerciement naît en moi, ou une demande. L’important est que je lui réponde avec le cœur.

Dialogue avec le Christ
Jésus, toi qui es le médecin dont j’ai besoin, que je m’approche de toi sans peur, sans attendre. Merci pour ton accueil et ton amour inconditionnel.

Résolution
Mettre en pratique ce que j’ai vu avec le Seigneur durant cette prière, comme par exemple aller à sa table, que ce soit à la célébration eucharistique ou une visite surprise près du tabernacle ; ou recevoir le sacrement de la confession pour accueillir les soins que Jésus veut me prodiguer, sans oublier de répéter plusieurs fois la phrase qui a attiré mon attention dans cette méditation.



Cette méditation a été écrite par Mélanie Duriez, consacrée de Regnum Christi

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales