Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 19 septembre 2018 - Ste Emilie de Rodat
Date : mercredi 21 février 2018
La m餩tation

 

Les méditations

« À cette génération il ne sera donné que le signe de Jonas le prophète »

Evangile selon St Luc, chapitre 11, 29-32

En ce temps-là, comme les foules s’amassaient, Jésus se mit à dire : « Cette génération est une génération mauvaise : elle cherche un signe, mais en fait de signe il ne lui sera donné que le signe de Jonas. Car Jonas a été un signe pour les habitants de Ninive ; il en sera de même avec le Fils de l’homme pour cette génération. Lors du Jugement, la reine de Saba se dressera en même temps que les hommes de cette génération, et elle les condamnera. En effet, elle est venue des extrémités de la terre pour écouter la sagesse de Salomon, et il y a ici bien plus que Salomon. Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront en même temps que cette génération, et ils la condamneront ; en effet, ils se sont convertis en réponse à la proclamation faite par Jonas, et il y a ici bien plus que Jonas. »

Prière d'introduction
Aujourd’hui, ne fermons pas notre cœur, mais écoutons la voix du Seigneur. (Cf. psaume 94, 8)

Demande
« Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu, renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit. » (Psaume du jour 50, 12)

Points de réflexion

1. « (...) elle cherche un signe. »
Je cherche moi aussi des signes pour fortifier ma foi vacillante ; mais peut-être que je ne cherche pas les bons ! Si j’attends que telle chose se passe ou que tel évènement extraordinaire m’arrive, je peux très probablement attendre longtemps ! Quels sont les signes que tu mets sur mon chemin, Seigneur, à portée de vue ? J’ai l’impression que je cherche bien loin ce qui en fait est au plus profond de moi. Je pense à plusieurs moments de prières où je ne peux douter que tu étais présent. Je me rappelle des moments devant l’Eucharistie où, le souffle coupé, je me rendais compte qu’il y avait quelqu’un devant moi, qui m’écoutait, même sans voir ses yeux ni son sourire ! Faire mémoire de ta présence est essentiel ; tu le demandais au peuple d’Israël, et tu nous le demande.
Marie « conservait avec soin toutes ces choses, les méditant en son cœur. » (Lc 2,19) Je pense aussi aux disciples d’Emmaüs (Lc 24,15-32 : « Jésus lui-même s’approcha, et il marchait avec eux. Mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître (...) Quand il fut à table avec eux, ayant pris le pain, il prononça la bénédiction et, l’ayant rompu, il le leur donna. Alors leurs yeux s’ouvrirent et ils le reconnurent mais il disparut à leurs regards. Ils se dirent l’un à l’autre : ‘’Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous tandis qu’il nous parlait sur la route et nous ouvraient les Écritures’’ ? » Mais lorsque Jésus leur explique et se manifeste dans l’Eucharistie, tout s’éclaire. Aujourd’hui, je peux moi aussi chercher de la lumière auprès des enseignements de l’Église et au pied de l’Eucharistie.

2. « Il ne lui sera donné que le signe de Jonas. »
Les disciples d’Emmaüs n’avaient pas reconnu le signe de la croix. Ils reviennent tout tristes après la crucifixion du Seigneur, oubliant sa promesse de ressusciter (« Nous espérions » Lc 24,21). Jonas a passé trois jours dans le ventre de la baleine, image des trois jours durant lesquels le Christ fut enseveli. Jonas est sorti, « et il y a ici bien plus que Jonas ! » Le Christ a vaincu la mort et ne meurt plus. Quel autre signe que la Résurrection pouvons-nous demander ? Seigneur, que je ne cherche pas le signe qui d’après moi me convaincrait. Que je cherche plutôt à contempler les signes que tu m’as déjà donnés par milliers.

3. « Ils se sont convertis en réponse à la proclamation (...) »
Seigneur, quelle est la conversion que tu attends de moi ? Le message de Carême 2017 du pape François nous exhortait ainsi : « Et ce temps nous adresse toujours un appel pressant à la conversion : le chrétien est appelé à revenir à Dieu de tout son cœur pour ne pas se contenter d’une vie médiocre, mais grandir dans l’amitié avec le Seigneur. Jésus est l’ami fidèle qui ne nous abandonne jamais car, même lorsque nous péchons, il attend patiemment notre retour à lui et, par cette attente, il manifeste sa volonté de pardon. »

Dialogue avec le Christ
Jésus, merci pour ta Parole. Fais-la fructifier en moi s’il te plaît.

Résolution
Laissons Jésus inspirer en nos cœurs quelle action nous pouvons accomplir pour mettre en œuvre ce que chacun a contemplé. Par exemple, contempler la croix et demander à Jésus ce que ce signe signifie pour moi aujourd’hui.



Cette méditation a été écrite par Mélanie Duriez, consacrée de Regnum Christi

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales