Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 22 mai 2018 - Sainte Julie
Date : vendredi 9 février 2018
La m餩tation

 

Les méditations

« Il a bien fait toutes choses : il fait entendre les sourds et parler les muets »

Evangile selon St Marc, chapitre 7, 31-37

En ce temps-là, Jésus quitta le territoire de Tyr ; passant par Sidon, il prit la direction de la mer de Galilée et alla en plein territoire de la Décapole. Des gens lui amènent un sourd qui avait aussi de la difficulté à parler, et supplient Jésus de poser la main sur lui. Jésus l’emmena à l’écart, loin de la foule, lui mit les doigts dans les oreilles, et, avec sa salive, lui toucha la langue. Puis, les yeux levés au ciel, il soupira et lui dit : « Effata ! », c’est-à-dire : « Ouvre-toi ! » Ses oreilles s’ouvrirent ; sa langue se délia, et il parlait correctement. Alors Jésus leur ordonna de n’en rien dire à personne ; mais plus il leur donnait cet ordre, plus ceux-ci le proclamaient. Extrêmement frappés, ils disaient : « Il a bien fait toutes choses : il fait entendre les sourds et parler les muets. »

Prière d'introduction
« Écoute Israël, le Seigneur notre Dieu est l’unique. » L’écoute est l’un de ces mots qui reviennent tout au long de la bible. Dieu s’adresse au peuple juif à plusieurs reprises en lui disant : « Écoute, Israël. » Ensuite il donnera ses commandements. Avec Jésus dans les Évangiles il est question aussi d’écoute de sa Parole ou de refus et renfermement sur son propre jugement.

Demande
Écoute, peuple de Dieu. Écoute, toi qui te mets aujourd’hui en prière. Écoute ton Dieu qui est venu parmi nous dans un être de chair, avec des paroles d’homme ; écoute, il vient à toi aujourd’hui. Il te donne sa parole, une parole humaine que l’on peut entendre, que l’on peut comprendre et que l’on peut accueillir et laisser pénétrer en nous, parole qui peut façonner notre être, le nourrir, l’arroser, pour qu’il devienne fructueux du fruit venu du ciel, du fruit donné par Dieu lui-même. « La pluie et la neige qui descendent des cieux n’y retournent pas sans avoir abreuvé la terre, sans l’avoir fécondée et l’avoir fait germer, donnant la semence au semeur et le pain à celui qui doit manger ; ainsi ma parole, qui sort de ma bouche, ne me reviendra pas sans résultat, sans avoir fait ce qui me plaît, sans avoir accompli sa mission. » (Is 55, 10-11) Pétris de cette confiance, méditons de plein cœur cette Parole qui nous est donnée aujourd’hui.

Points de réflexion

1. « Des gens lui amènent un sourd (...) »
Cet homme se reconnaît sourd. Il est accompagné, présenté à Jésus par sa communauté. En plus d’être sourd il « avait aussi de la difficulté à parler ». Et Jésus le mène hors de la foule, « à l’écart ». Identifions-nous à cet homme. Ne sommes-nous pas souvent sourds à ce qui ne nous intéresse pas, à l’amour de Dieu, à sa Parole qui de temps en temps se voile, se confond avec d’autres voix qui prennent le dessus ? Avouons-nous notre surdité devant notre communauté pour que celle-ci nous aide à retrouver le chemin, nous conduise, nous présente à Jésus ? Prenons-nous le temps de nous écarter du bruit, des foules, pour que « à l’écart », avec Jésus, face à face, il puisse nous parler, nous guérir, nous ouvrir les oreilles et délier la langue ? Nous sommes maintenant à l’écart. Plongeons encore plus dans la prière. Laissons-nous saisir par le Seigneur. Laissons-le toucher nos oreilles et notre langue... Écoutons : « Effata ! » « Ouvre-toi ! »

2. Peu de mots sont restés en araméen dans la Bible. Nous avons « Abba » (Père), nous avons « Talitha Koum » (Fillette, je te le dis, lève-toi !) « Elôï Elôï, lama sabachthani » (Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?) et nous avons « Effata ». Ceci est une simple remarque ; pourquoi ces quatre phrases sont-elles restées intactes de la bouche de Jésus jusqu’à nos oreilles ? Je ne sais pas... mais écoutons-les. Écoutons surtout celles que Jésus nous donne dans la liturgie d’aujourd’hui ; celle qu’il prononce avec force et autorité : « Effata » « Ouvre-toi ! »

Dialogue avec le Christ
J’accueille, Seigneur, ta Parole, j’accueille cet ordre qui vient, si pétri de douceur ; puisque ta Parole vient de ta bouche et qu’elle est là pour guérir, pour créer, pour agir. Restons en silence et accueillons. L’eau ne fait pas de bruit, ni de raisonnement pour pénétrer la terre et pour la féconder. Laissons-la entrer en nous.

Résolution
Que ta journée soit pleine de joie et d’admiration envers ton Dieu et ce qu’il accomplit : « Il a bien fait toutes choses » (Mc 7,37)



Cette méditation a été écrite par Sabine Laxague, consacrée de Regnum Christi

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales