Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 19 septembre 2018 - Ste Emilie de Rodat
Date : mercredi 25 avril 2018
La m餩tation

 

Les méditations

Nous sommes devenus saints par notre baptême

Evangile selon St Marc, chapitre 16, 15-20

Puis il leur dit : « Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné. Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants : en mon nom, ils expulseront les démons ; ils parleront en langues nouvelles ; ils prendront des serpents dans leurs mains et, s’ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades s’en trouveront bien. » Le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et s’assit à la droite de Dieu. Quant à eux, ils s’en allèrent proclamer partout l’Évangile. Le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la Parole par les signes qui l’accompagnaient.

Prière d'introduction
« L’amour du Seigneur, sans fin je le chante ; ta fidélité, je l’annonce d’âge en âge. Je le dis : C’est un amour bâti pour toujours ; ta fidélité est plus stable que les cieux. » (Ps 88, 2-3)

Demande
Renouvelle en moi la grâce de mon baptême pour que je vive pleinement de ta vie.

Points de réflexion

1. Cette conclusion de l’Évangile de saint Marc est un envoi de l’Église à transmettre ce salut qu’elle a reçu par l’annonce et le baptême. Le véritable miracle est celui que le baptême opère en nous. Sommes-nous conscients que nous ayons reçu le salut en recevant le baptême ? C’est-à-dire que nous sommes devenus saints par notre baptême ? Nous avons tout reçu pour être sauvés. De quelle manière est-ce que je laisse le Christ déployer en moi sa vie qu’il m’a donnée le jour de mon baptême ? Chaque signe de croix, Eucharistie, sacrement du pardon enracine ma vie toujours plus dans celle du Christ et achève l’œuvre que Dieu a initiée en moi par le baptême !

2. Ce passage de l’Évangile peut aussi nous éclairer sur la place des signes dans la foi. Ce ne sont en rien des tours de magie pour captiver et instrumentaliser les foules. Saint Marc est très clair là-dessus. Ce sont des signes qui attestent de l’authenticité du témoignage rendu par les apôtres. Ils sont au service de la parole proclamée comme nous le dit saint Paul : « Le salut inauguré par la prédication du Seigneur nous a été garanti par ceux qui l’ont entendu, Dieu appuyant leur témoignage par des signes, des prodiges, des miracles de toutes sortes, ainsi que par des communications d’Esprit Saint qu’il distribue à son gré. » (He 2,3). Le signe est là pour donner autorité, pour préparer l’accueil de la parole proclamée. Ils ne se comprennent que dans cette dynamique de transmission de la Bonne Nouvelle. Ils sont une expression de cet amour de Dieu proclamé par les chrétiens en tout temps, qui sauve, guérit et libère. Le signe est-il donc nécessaire ? C’est à Dieu d’en juger. C’est lui qui dirige l’action de son Église et donc celle de chacun de ses membres. Ce qu’il nous demande de faire, c’est de proclamer sa Parole et de baptiser.

3. Nous voyons comment l’évangéliste Marc, après avoir mentionné l’Ascension du Christ à la droite du Père, manifeste cependant sa présence dans l’Église qu’il accompagne. Cette « montée » du Christ vers son Père ne l’éloigne pas de nous, bien au contraire. Il n’a jamais été aussi proche maintenant que par le baptême il demeure en nous et nous sommes configurés à lui. Suis-je conscient de cette présence invisible du Christ ressuscité en moi qui travaille avec moi et en moi ? N’oublions pas à quel point nous avons été greffés au Christ tel des sarments sur une vigne et que rien ne nous séparera de lui.

Dialogue avec le Christ
Seigneur, je te remercie car tu m’as choisi pour te porter aux autres, pour être ton témoin. Trop souvent tu as plus confiance en moi que moi en toi. Je veux te redire combien je veux vivre de ta vie reçue au baptême. Transforme-moi en toi. Je remets ma vie entre tes mains.

Résolution
Faire un acte d’abandon à Dieu aujourd’hui.



Cette méditation a été écrite par Jeanne Mendras, consacrée de Regnum Christi

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales