Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 19 septembre 2018 - Ste Emilie de Rodat
Date : dimanche 6 mai 2018
La m餩tation

 

Les méditations

Se laisser aimer

Evangile selon St Jean, chapitre 15, 9-17

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour. Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour. Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera.
Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. »

Prière d'introduction
Seigneur, tu es la source de l’amour car tu es Amour. Que ton Esprit Saint, amour du Père et du Fils, vienne remplir mon cœur. Au nom du Père...

Demande
Seigneur, apprends-moi à me laisser aimer comme tu veux m’aimer.

Points de réflexion

1. La liturgie de ce dimanche met en relief l’un des aspects les plus beaux du christianisme : Dieu qui nous aime le premier. Sans l’expérience de cet amour de Dieu qui sort à notre rencontre et qui nous demande tout simplement de nous laisser aimer, le christianisme devient une religion trop humaine et volontariste, où l’homme doit faire quelque chose pour avoir en récompense un peu de l’amour de son Dieu. Saint Jean-Paul II disait que le deuxième nom de l’amour est la miséricorde, car celle-ci est l’amour qui sort de soi, qui se met en route, pour se donner gratuitement.

2. Dans la première lecture, saint Pierre, lui-même, fait l’expérience de l’amour gratuit de Dieu qui répand sur les nations le don de l’Esprit avant même qu’elles ne soient baptisées. Corneille et les hommes de bonne volonté n’avaient peut-être pas les mérites humainement parlant pour accéder à une telle grâce. Certes, ils craignaient Dieu et accomplissaient des œuvres justes, mais Dieu saute les étapes en leur donnant l’Esprit avant même d’être baptisés. Pourquoi ? Ne pose pas la question, laisse-toi aimer. Dans la deuxième lecture, saint Jean nous montre que l’amour à proprement parler est celui que Dieu a eu pour nous. L’amour de Dieu manifesté en Jésus est le fondement de notre amour pour lui, Dieu nous donne l’amour pour l’aimer. Pourquoi ? Laisse-toi aimer. L’Évangile le confirme. Nous pouvons nous aimer dans la mesure où nous aimons comme Dieu nous aime : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. » (Jn 13,34) La mesure de l’amour nous a été donnée en Jésus : « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. » (Jn 15,13) Pourquoi Dieu ne nous attend-il pas un peu pour que nous puissions lui donner quelques preuves de notre amour à notre tour ? Laisse-toi aimer.

3. Une expression de cet amour de Dieu qui nous aime le premier se trouve dans le néologisme du pape François « Primerear » (être le premier, prendre l’initiative). C’est l’expérience de Jésus qui sort à notre rencontre qui met en marche l’Église : « La communauté évangélisatrice expérimente que le Seigneur a pris l’initiative, il l’a précédée dans l’amour (cf. 1 Jn 4,10), et en raison de cela, elle sait aller de l’avant, elle sait prendre l’initiative sans crainte, aller à la rencontre, chercher ceux qui sont loin et arriver aux croisées des chemins pour inviter les exclus. Pour avoir expérimenté la miséricorde du Père et sa force de diffusion, elle vit un désir inépuisable d’offrir la miséricorde. Osons un peu plus prendre l’initiative ! » (Evangelii Gaudium, n° 24)

Dialogue avec le Christ
« Laisse-toi aimer plus que ceux-ci ! C’est-à-dire sans craindre qu’aucun obstacle n’y soit obstacle, car je suis libre d’épancher mon amour en qui il me plaît ! Laisse-toi aimer plus que ceux-ci. Oh ! je t'aime, je t’aime plus qu’aucune autre personne qui soit en cette vallée ! C’est ‘moi’ qui viens, et je t’apporte la joie inconnue. Je vais entrer au fond de toi. Ô mon épouse ! Je me suis posé et reposé en toi ; maintenant possède-toi et repose-toi en moi ! Aime-moi ! Toute ta vie me plaira, pourvu que tu m’aimes ! Je ferai en toi de grandes choses, je serai connu en toi, glorifié, clarifié en toi ! » (Sainte Élisabeth de la Trinité)

Résolution
Trouver un temps calme dans la journée, de préférence en temps d’adoration, pour se laisser regarder par le visage d’amour du Christ sur nous.



Cette méditation a été écrite par Père Roger Villegas, LC

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales