Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 19 septembre 2018 - Ste Emilie de Rodat
Date : samedi 5 mai 2018
La m餩tation

 

Les méditations

Suivre Jésus jusqu’au Calvaire

Evangile selon St Jean, chapitre 15, 18-21

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Si le monde a de la haine contre vous, sachez qu’il en a eu d’abord contre moi. Si vous apparteniez au monde, le monde aimerait ce qui est à lui. Mais vous n’appartenez pas au monde, puisque je vous ai choisis en vous prenant dans le monde ; voilà pourquoi le monde a de la haine contre vous. Rappelez-vous la parole que je vous ai dite : un serviteur n’est pas plus grand que son maître. Si l’on m’a persécuté, on vous persécutera, vous aussi. Si l’on a gardé ma parole, on gardera aussi la vôtre. Les gens vous traiteront ainsi à cause de mon nom, parce qu’ils ne connaissent pas Celui qui m’a envoyé. »

Prière d'introduction
Seigneur, je t’aime de tout mon cœur. Tu es mon Sauveur, tu es celui qui remplit mon cœur de ton amour. Je crois en toi, Jésus. Je veux te rester fidèle toute ma vie.

Demande
La fidélité à Jésus.

Points de réflexion

1. Ces paroles que Jésus adresse à ses apôtres lors de la dernière Cène, ils ne pourront les comprendre qu’après la Passion et la mort de Jésus sur la croix. Les disciples de Jésus sont invités à parcourir, d’une certaine manière, le chemin que Jésus a suivi. Chemin qui, avant d’arriver à la Résurrection, est passé par le Calvaire. D’après la tradition, tous les apôtres, sauf saint Jean, donneront de fait leur vie dans le martyr.

2. Si nous sommes fidèles à Jésus, si nous vivons selon les paroles qu’il nous a enseignées, le monde nous rejettera, comme il a rejeté Jésus. Tous les martyrs, les innombrables martyrs de l’histoire de l’Église sont là pour en témoigner. Ils ont suivi Jésus jusqu’au bout. C’est lui qui donnait un sens à leur vie, ils ne pouvaient l’abandonner pour rien au monde. Lors de la première homélie de son pontificat, devant tous les cardinaux, le pape François disait : « Quand nous marchons sans la croix, quand nous édifions sans la croix et quand nous confessons un Christ sans croix, nous ne sommes pas disciples du Seigneur : nous sommes mondains, nous sommes des évêques, des prêtres, des cardinaux, des papes, mais pas des disciples du Seigneur. »

3. Suivre Jésus impliquera toujours, d’une manière ou d’une autre, une certaine persécution, ne serait-ce qu’un regard ironique ou méprisant d’un de nos collègues ou d’une de nos connaissances, parce que nous sommes chrétiens. Mais suivre le chemin de Jésus porte du fruit. C’est même le seul chemin pour porter vraiment du fruit, comme le grain tombé en terre, qui doit « mourir » pour que la plante puisse grandir. Sur le Calvaire, le bon larron se convertit et se vit ouvrir les portes du Paradis ; le centurion, en voyant Jésus sur la croix, crut qu’il était le Fils de Dieu.

Dialogue avec le Christ
Seigneur, tu connais mon cœur, tu sais que je suis faible. Tu sais que parfois j’ai bien envie de laisser ma foi au placard. Mais sans toi ma vie n’a pas de sens. Comment pourrais-je t’abandonner ? Aide-moi à te rester fidèle, jour après jour, dans les petites choses comme dans les grandes. À ta suite, je veux prendre la croix avec amour.

Résolution
Demander à Jésus la grâce de lui rester fidèle jusqu’à ma mort.



Cette méditation a été écrite par Père Jean-Marie Fornerod, LC

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales