Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 11 décembre 2018 - Saint Damase
Date : lundi 21 mai 2018
La m餩tation

 

Les méditations

La foi et la prière

Evangile selon St Marc, chapitre 9, 14-29

En rejoignant les autres disciples, ils virent une grande foule qui les entourait, et des scribes qui discutaient avec eux. Aussitôt qu’elle vit Jésus, toute la foule fut stupéfaite, et les gens accouraient pour le saluer. Il leur demanda : « De quoi discutez-vous avec eux ? » Quelqu’un dans la foule lui répondit : « Maître, je t’ai amené mon fils, il est possédé par un esprit qui le rend muet ; cet esprit s’empare de lui n’importe où, il le jette par terre, l’enfant écume, grince des dents et devient tout raide. J’ai demandé à tes disciples d’expulser cet esprit, mais ils n’en ont pas été capables. »
Prenant la parole, Jésus leur dit : « Génération incroyante, combien de temps resterai-je auprès de vous ? Combien de temps devrai-je vous supporter ? Amenez-le-moi. » On le lui amena. Dès qu’il vit Jésus, l’esprit fit entrer l’enfant en convulsions ; l’enfant tomba et se roulait par terre en écumant.
Jésus interrogea le père : « Depuis combien de temps cela lui arrive-t-il ? » Il répondit : « Depuis sa petite enfance. Et souvent il l’a même jeté dans le feu ou dans l’eau pour le faire périr. Mais si tu peux quelque chose, viens à notre secours, par compassion envers nous ! » Jésus lui déclara : « Pourquoi dire : “Si tu peux”... ? Tout est possible pour celui qui croit. » Aussitôt le père de l’enfant s’écria : « Je crois ! Viens au secours de mon manque de foi ! » Jésus vit que la foule s’attroupait ; il menaça l’esprit impur, en lui disant : « Esprit qui rends muet et sourd, je te l’ordonne, sors de cet enfant et n’y rentre plus jamais ! » Ayant poussé des cris et provoqué des convulsions, l’esprit sortit. L’enfant devint comme un cadavre, de sorte que tout le monde disait : « Il est mort. » Mais Jésus, lui saisissant la main, le releva, et il se mit debout. Quand Jésus fut rentré à la maison, ses disciples l’interrogèrent en particulier : « Pourquoi est-ce que nous, nous n’avons pas réussi à l’expulser ? » Jésus leur répondit : « Cette espèce-là, rien ne peut la faire sortir, sauf la prière. »

Prière d'introduction
Seigneur, je viens vers toi, car je crois en toi. Je crois que tu es le Fils de Dieu. Viens dans mon cœur, Jésus.

Demande
Savoir prier avec foi.

Points de réflexion

1. Ce passage de l’Évangile de Marc se situe juste après la Transfiguration. Jésus, avec Pierre, Jacques et Jean, redescend de la montagne. Un homme vient à sa rencontre avec son fils possédé par un esprit mauvais. Les autres apôtres sont là aussi, ainsi qu’une foule de gens. Le récit de Marc est d’une grande précision, il nous rapporte plusieurs détails qui font de ce passage un épisode frappant de la vie de Jésus. Marc met en place les différents personnages, rapportent les dialogues avec précision, l’état de l’enfant est décrit avec détail, ainsi que sa guérison.

2. La clef de compréhension du passage semble être la foi. Dans un premier temps, en effet, Jésus reproche durement à ses disciples de ne pas avoir pu expulser l’esprit impur : « Génération incroyante (...) » Ensuite, au père de l’enfant qui lui disait : « Si tu peux quelque chose... », Jésus répond : « Pourquoi dire "Si tu peux", tout est possible pour celui qui croit. » Mais pourtant, quand les disciples questionnent Jésus à la fin du passage, il leur répond : « Cette espèce-là, rien ne peut la faire sortir, sauf la prière. »

3. Ce passage met donc en évidence le lien qui existe entre la foi et la prière. Qui dit croire, mais ne prie jamais, a-t-il vraiment la foi ? Et qui prie sans avoir la foi, quelle sorte de prière peut-il faire ? Notre foi doit donc s’exprimer dans la prière, notamment, comme dans ce passage, dans la prière d’intercession. Si nous croyons vraiment en Dieu, comment ne pas lui demander de l’aide pour les problèmes que nous rencontrons dans notre vie et dans celle des autres ? Et la prière elle-même devient une manifestation de notre foi : en priant nous manifestons que nous croyons que Dieu existe, qu’il nous écoute et qu’il nous aime.

Dialogue avec le Christ
Seigneur, viens au secours de mon manque de foi ! Tu sais que souvent ma prière est distraite, que je récite des phrases sans toujours faire attention à ce que je dis. Aide-moi à faire de ma prière un véritable acte de foi. Je crois en toi, Jésus.

Résolution
Chaque fois que je prie le « Notre Père », essayer de le faire avec plus de foi.



Cette méditation a été écrite par Père Jean-Marie Fornerod, LC

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales