Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
Violet - Férie de l’Avent 22 décembre 2014 - Bienheureuse Marie Mancini
Date : samedi 14 février 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Seigneur, merci de m’avoir appelé à collaborer avec Toi.

Saint Marc 8, 1-10

En ces jours-là, comme il y avait de nouveau une grande foule de gens, et qu’ils n’avaient pas de quoi manger, Jésus appelle à lui ses disciples et leur dit : « J’ai pitié de cette foule, car depuis trois jours déjà ils sont avec moi, et n’ont rien à manger. Si je les renvoie chez eux à jeun, ils vont défaillir en route ; or, quelques-uns d’entre eux sont venus de loin. » Ses disciples lui répondirent : « Où donc pourra-t-on trouver du pain pour qu’ils en mangent à leur faim, dans ce désert ? » Il leur demanda : « Combien de pains avez-vous ? » Ils lui dirent : « Sept. » Alors il ordonna à la foule de s’asseoir par terre. Puis, prenant les sept pains et rendant grâce, il les rompit, et il les donnait à ses disciples pour que ceux-ci les distribuent ; et ils les distribuèrent à la foule. On avait aussi quelques petits poissons. Il les bénit et les fit distribuer aussi. Ils mangèrent à leur faim, et, des morceaux qui restaient, on ramassa sept corbeilles. Or, ils étaient environ quatre mille. Puis Jésus les renvoya. Aussitôt, montant dans la barque avec ses disciples, il alla dans la région de Dalmanoutha.

Réflexion

1. Combien de pains ont-ils ? Dieu a voulu que notre salut soit lié
à notre travail pour nos frères. Il pourrait
effectuer chaque miracle lui-même. Il aurait pu choisir de nous sauver par lui-même et sans notre collaboration. Mais il a voulu
notre participation. Cela aurait été la même chose que de multiplier les pains
et les poissons en partant de zéro qu’en partant de sept petits pains offerts.
Toutefois, Il a voulu œuvrer avec nous, par l’intermédiaire de nos efforts, de
notre prière, de notre générosité, pour sauver les autres.

2. Combien de poissons ai-je ? Il est important que je me pose la
question : Combien de poissons ai-je ? C’est-à-dire : Comment puis-je
aider l’Église ? Qu’est-ce qu’ai-je étudié ? Comment est-ce
que je me suis formé ? A quel point est-ce que je vis en chrétien ? Quelle
puissance a ma vie de prière et de sacrifice ? En un mot,
si le Christ me regardait maintenant en me
sollicitant mon aide, et il demandait, "combien de pains ou de poissons as-tu
 ?" Que répondrais-je ? Ai-je quelque chose ? Il est nécessaire
d’être un chrétien en vérité afin d’aider notre Seigneur
dans sa mission de salut des âmes.

3. Il les donnait à ses disciples. Il est ainsi. Dieu ne veut
pas agir seul. Il nous a d’abord parlé par le biais des patriarches
et des prophètes. Dans la plénitude des temps il a envoyé
son fils Jésus-Christ. Et aujourd’hui, Il veut
construire son Église avec la prière, le travail, le sacrifice et
le témoignage de tous. Les disciples ont distribué eux-mêmes le pain multiplié par miracle.
Ils sont pour nous l’exemple de ce que nous devons faire tous les jours
avec la quantité énorme de grâces que Notre Seigneur veut transmettre aux hommes.
Distribuons tout ce que nous recevons : la foi, l’espérance, l’amour, la joie.
Multiplions avec la grâce de Jésus-Christ le miracle du service, du
pardon.

Dialogue avec le Christ

Seigneur, prends mes lèvres, pour distribuer tes mots. Prends mes
yeux pour multiplier la pureté. Prends mes mains pour que tu
continues à servir tous les hommes. Prends mon corps entier
pour continuer à souffrir afin de racheter tous les hommes. Prends mon coeur pour
continuer à écouter, à comprendre, à pardonner. Prends ma vie,
pour que ce ne soit pas moi qui vis, mais Toi qui vis en moi.

Résolution

Aujourd’hui, chercher des façons concrètes d’être au service du Seigneur.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales