Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 20 octobre 2018 - Sainte Adeline
Date : lundi 12 juillet 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Le Glaive

Saint Matthieu 10, 34 à 11, 1

Jésus disait aux douze Apôtres : « Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre : je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive. Oui, je suis venu séparer l’homme de son père, la fille de sa mère, la belle-fille de sa belle-mère : on aura pour ennemis les gens de sa propre maison. Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi ; celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi ; celui qui ne prend pas sa croix et ne me suit pas n’est pas digne de moi. Qui veut garder sa vie pour soi la perdra ; qui perdra sa vie à cause de moi la gardera. Qui vous accueille m’accueille ; et qui m’accueille accueille Celui qui m’a envoyé. Qui accueille un prophète en sa qualité de prophète recevra une récompense de prophète ; qui accueille un homme juste en sa qualité d’homme juste recevra une récompense d’homme juste. Et celui qui donnera à boire, même un simple verre d’eau fraîche, à l’un de ces petits en sa qualité de disciple, amen, je vous le dis : il ne perdra pas sa récompense. » Jésus acheva ainsi de donner ses instructions aux douze disciples, puis il partit de là pour enseigner et prêcher dans les villes du pays.

Prière d’introduction Aide-moi, Seigneur, à mieux te connaître, à t’aimer davantage et à te ressembler de plus en plus.

Pétition Jésus-Christ, je te prie, ne laisse pas la peur m’empêcher de te suivre.

Réflexion

1. La Paix du Christ Les paroles du Christ. " je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive" peuvent surprendre. Notre Seigneur Jésus-Christ, Prince de la paix, est venu instaurer la paix et l’unité parmi tous les hommes et tous les peuples. Nous avons tendance à imaginer que le chemin qui mène à cette paix sera facile. Il n’y a rien de moins vrai. La vie de Jésus nous le démontre. Quand il est venu dans le monde, les hommes ont cherché à le tuer et ont forcé sa famille en exil. Il a commencé son ministère en luttant contre le diable dans le désert, et tout au long de son ministère, il est constamment repoussé, accusé et rejeté. En fin de compte, il meurt sur une croix. Tel est le chemin qui mène à la paix. Mon chemin vers la paix, c’est-à-dire ma décision personnelle de suivre Jésus, sera souvent marqué de moments de lutte. Parfois, même mes proches et les êtres qui me sont les plus chers ne me comprendront pas, et pourront même me rejeter. Malgré cela, ma détermination à suivre le Christ doit demeurer intact.

2. Il n’y a pas de mi-chemin sur la route du Christ.
Le Christ nous invite à faire des choix fondamentaux dans notre vie. Personne ne peut rester indifférent face au Christ. Nous sommes pour lui, ou contre lui. Il est le roc auquel des générations d’hommes se sont opposés, et continuent à s’opposer. Celui qui ne l’aime pas, finit par le détester. Le Christ est un tel défi à notre orgueil et à notre amour du confort, que ou bien nous l’aimons et nous détestons notre égoïsme, ou bien nous nous accrochons à notre égoïsme et nous finissons pas lui être indifférents ou opposés. C’est la plus grande croix : ma propre abnégation, afin d’aimer Jésus-Christ par-dessus tout, y compris moi-même.

3. La décision de suivre le Christ. Dès que Jésus finit d’instruire ses disciples, il repart de ville en ville pour enseigner et prêcher. Il est décidé à accomplir sa mission, et il fait ce pour quoi qu’il a été envoyé. Sa détermination n’a pas esquivé les difficultés, ni ne s’est affaiblie face à l’opposition. Plus il rencontrait de difficultés et de résistance, plus sa détermination s’est accrue. En observant Jésus, les apôtres ont appris de lui cette attitude, et elle deviendra leur modèle de vie.

C’est seulement avec détermination et ténacité que je pourrai accomplir les objectifs fixés pour moi par Dieu. Les difficultés et l’opposition ne signifient pas que je fais fausse route. Elles sont les moyens d’approfondir ma décision de travailler encore plus.

Rappelons nous cette phrase du Père Maciel, L.C. : “Le Christ n’admet pas les demi-teintes. Il a clairement demandé à ses disciples le don d’eux-mêmes, qui ne laissait aucune place à la médiocrité. Il veut tout parce qu’il a tout donné.’’ (n 77)

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, aide-moi à t’aimer par-dessus toutes choses, y compris mes propres liens et préférences. Aide-moi à me perdre afin de te trouver.

Résolution Aujourd’hui, être à l’affût de toutes situations ou circonstances qui pourraient affaiblir ma résolution de suivre le Seigneur. Face à l’intensité de la difficulté, employer l’intensité de la constance.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales