Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 25 octobre 2020 - Saint Crepin
Date : vendredi 28 janvier 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

La semence germe et grandit

Saint Marc 4, 26-34

Parlant à la foule en paraboles, Jésus disait : « Il en est du règne de Dieu comme d’un homme qui jette le grain dans son champ : nuit et jour, qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment. D’elle-même, la terre produit d’abord l’herbe, puis l’épi, enfin du blé plein l’épi. Et dès que le grain le permet, on y met la faucille, car c’est le temps de la moisson. » Il disait encore : « A quoi pouvons-nous comparer le règne de Dieu ? Par quelle parabole allons-nous le représenter ? Il est comme une graine de moutarde : quand on la sème en terre, elle est la plus petite de toutes les semences du monde. Mais quand on l’a semée, elle grandit et dépasse toutes les plantes potagères ; et elle étend de longues branches, si bien que les oiseaux du ciel peuvent faire leur nid à son ombre. » Par de nombreuses paraboles semblables, Jésus leur annonçait la Parole, dans la mesure où ils étaient capables de la comprendre. Il ne leur disait rien sans employer de paraboles, mais en particulier, il expliquait tout à ses disciples.

Prière d’introduction Merci, Seigneur, pour ta parole. Tu veux m’assurer qu’en m’unissant à toi, mes efforts faibles et limités porteront beaucoup de fruits. Tu me rappelles que tu n’oublies pas la moisson mais que celle-ci viendra en son temps.

Pétition Apprends-moi, Seigneur, à ne compter que sur toi.

Points de réflexion

1. A quoi pouvons-nous comparer le règne de Dieu ? Il y a bien des aspects de notre foi que nous n’arrivons pas à comprendre. Il y a mille circonstances de notre vie où nous n’arrivons pas à voir clair. Saint Augustin marchait un jour sur la plage et il a vu un enfant qui jouait au bord de l’eau. Il le regardait prendre de l’eau dans la mer et la jeter dans un trou creusé dans le sable. Saint Augustin lui demanda ce qu’il faisait. L’enfant lui répondit qu’il essayait de mettre toute l’eau de la mer dans le trou. Saint Augustin lui expliqua alors que c’était impossible. A quoi l’enfant lui rétorqua que pourtant il faisait la même chose en essayant de comprendre tout le mystère divin. Dieu est maître de l’univers ; il a le plan. Nous n’apercevons qu’une petite partie. Mais ce que nous voyons nous fait nous émerveiller devant la puissance de Dieu. Redécouvrons notre capacité de nous émerveiller. Laissons-nous être étonnés par la joie.

2. Jésus leur annonçait la Parole, dans la mesure où ils étaient capables de la comprendre. Jésus parlait à la foule en paraboles et par la suite il donnait aux disciples des explications en privé. Dieu donne à chacun selon sa capacité de compréhension. Il y a mille choses, mille circonstances qui échappent à notre entendement humain. Nous pouvons nous en rendre compte et lutter contre ces limitations ou nous pouvons être humbles et les accepter. C’est en acceptant avec humilité nos limites que nous pourrons nous connaître véritablement et travailler à nous dépasser par amour de Jésus, pour nous approcher plus de Lui. Et ce n’est qu’ainsi que le grain croîtra peu à peu jusqu’à donner le fruit que Dieu souhaite récolter pour son royaume.

3. Dieu fait beaucoup plus que nous. Dieu est le père des âmes. Il est celui qui saisit nos efforts et les rend fructueux. Souvent, nous sommes tentés de penser que ce que nous faisons est inutile comparé au besoin infini des âmes. Mais Dieu est un Père. Il emploie nos efforts et nos sacrifices selon ce qu’il a prévu. Le travail que nous effectuons pour des âmes n’est rien comparé à ce que Dieu fait pour elles tout au long de leur vie et de multiples manières. Nous avons simplement à les aider à découvrir que Dieu les aime infiniment, qu’il croit en eux, qu’il les attend, les bras ouverts. Il est celui qui a le vrai plan d’amour pour leur vie. Dieu travaille dans les coeurs. Il suffit parfois d’une petite étincelle pour y mettre le feu, parce que Dieu est présent à chaque instant, faisant impassiblement grandir sa grâce dans le coeur des hommes.

Dialogue avec le Christ
Seigneur, je crois, mais augmente ma foi. Aide-moi à ne pas être aveuglé par les choses de ce monde : le savoir, la reconnaissance. Apprends-moi l’humilité pour m’accepter tel que Tu m’as fait et pour ne chercher qu’à te plaire. Aide-moi à me concentrer sur le positif et à remarquer les bourgeons de ta grâce qui s’épanouissent dans les âmes de ceux que je rencontre.

Résolution
Patience, joie et confiance dans l’oeuvre du Seigneur. Le moment de la moisson viendra.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales