Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 14 décembre 2018 - Saint Jean de la Croix
Date : mardi 5 juillet 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Des coeurs affamés attendent la moisson

Matthieu 9,32-38

On présenta à Jésus un possédé qui était muet. Lorsque le démon eut été expulsé, le muet se mit à parler. La foule fut dans l’admiration, et elle disait : « Jamais rien de pareil ne s’est vu en Israël ! » Mais les pharisiens disaient : « C’est par le chef des démons qu’il expulse les démons. » Jésus parcourait toutes les villes et tous les villages, enseignant dans leurs synagogues, proclamant la Bonne Nouvelle du Royaume et guérissant toute maladie et toute infirmité. Voyant les foules, il eut pitié d’elles parce qu’elles étaient fatiguées et abattues comme des brebis sans berger. Il dit alors à ses disciples : « La moisson est abondante, et les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. »

Prière d’introduction Seigneur, tu es celui qui guérit toutes les maladies et les misères du corps et de l’âme. Je me présente devant toi pour te demander de m’enlever la pire des maladies humaines qui est l’indifférence que je peux avoir envers toi et mon prochain. Embrase mon coeur du feu de ton divin amour, que je puisse annoncer dignement ton nom.

Demande Seigneur, accorde-moi la grâce d’un zèle brûlant pour toi, pour que je puisse conduire des âmes vers toi.

Points de réflexion

1. Choisir le Christ. Tous les problèmes que les hommes s’attirent dans la vie ne sont pas l’oeuvre, comme certains le diraient, d’un « Dieu cruel ». Le Christ nous montre que ce qu’il veut c’est le bonheur de l’homme, ce bonheur qu’il cherche sans relâche de tout son coeur. Et pourtant, un combat se livre dans chaque âme car il s’agit de savoir si Dieu doit entrer ou non dans sa vie. Ce que Dieu ne peut pas atteindre ne sera évidemment pas guéri ou racheté. Les Pharisiens choisissent délibérément de vivre avec les démons plutôt qu’avec le Christ, plutôt que de le placer au centre de leur vie. Dans nos combats, avec nos faiblesses et nos tentations, nous devons bien nous rendre compte de cette vérité, à savoir que nous serons confrontés aux mêmes choix : vivre avec nos démons ou s’abandonner au Christ qui nous garantit la victoire sur l’esprit du mal.

2. La moisson est abondante. Si je pouvais ouvrir mon coeur et voir ce que Jésus y voit, je suivrais chaque jour ce qu’il me demande pour supprimer mes problèmes :
" Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans la moisson " (Matthieu 9,38) ; Je dois prêter main forte à la moisson pour m’assurer que les bergers ne manquent pas à l’Eglise. Si je pouvais voir avec les yeux du Christ, je saurais que beaucoup d’hommes sont prêts à tomber dans ses bras si seulement quelqu’un les attirait. Pas besoin de grands discours ni d’apologétique. Ils ne veulent que s’entendre dire : » Par ici », et ils suivront. Ne craignons pas d’être des apôtres ; nombreux sont ceux qui attendent ce que nous avons à dire et non ce que nous pensons.

3. Prépare-toi. Si je pouvais voir avec le coeur du Christ, je ne montrerais pas le moindre pessimisme face à la culture de mort et à celle de l’égoïsme. Je saurais que le Christ peut rassasier la faim de Dieu des hommes en dépit de leurs misères, de leurs souffrances, de leur indifférence. Prépare-toi, préparez-vous, car plus les hommes sont éloignés de Dieu plus on verra par des signes évidents qu’ils en ont besoin. Préparez par la prière les salles d’urgence du salut où des malades seront bientôt déposés car c’est seulement par la prière que nous serons assurés de la présence des médecins pour les soigner et leur redonner la santé.

Dialogue avec le Christ Seigneur, je sais que tu aimes tout homme et que tu continues à nous manifester cet amour en venant à nous chaque jour à la messe. Dans l’Eucharistie, je rencontrerai celui qui m’a tant aimé et là, je le supplierai de pourvoir aux besoins de mon coeur et d’innombrables âmes, d’enflammer le coeur de beaucoup de jeunes pour qu’ils acceptent généreusement d’aller en son nom vers les âmes.

Résolution J’offrirai une heure d’adoration cette semaine pour des vocations de prêtres et de vies consacrées.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales