Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 25 octobre 2020 - Saint Crepin
Date : vendredi 17 février 2006 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Suivre Jésus

Saint Marc 8 , 34 à 9, 1.

Appelant la foule avec ses disciples, il leur dit : « Si quelqu’un veut marcher derrière moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix, et qu’il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie pour moi et pour l’Évangile la sauvera. Quel avantage, en effet, un homme a-t-il à gagner le monde entier en le payant de sa vie ? Quelle somme pourrait-il verser en échange de sa vie ? Si quelqu’un a honte de moi et de mes paroles dans cette génération adultère et pécheresse, le Fils de l’homme aussi aura honte de lui, quand il viendra dans la gloire de son Père avec les anges. » Et il leur disait : « Amen, je vous le dis : parmi ceux qui sont ici, certains ne connaîtront pas la mort avant d’avoir vu le règne de Dieu venir avec puissance.

Prière d’introduction Seigneur, te suivre aujourd’hui n’est pas chose facile. Le monde, l’esprit du mal et la chair sont autant d’obstacles sur la voie de ceux qui veulent se donner à toi. Rappelle-moi qu’il en a toujours été ainsi. Aide-moi, Seigneur Jésus, à répondre de mon mieux à ton appel.

Demande Donne-moi, Seigneur, la force de ton Esprit Saint pour que je mette ma foi en action.

Points de réflexion

1. Est-ce que je veux suivre le Christ ? Jésus énonce très clairement qu’afin de le suivre je dois renoncer à moi-même. Mais l’abnégation pour elle-même n’a aucun intérêt ; il est nécessaire de l’adoucir par un amour passionné et généreux pour Jésus-Christ. Si je ne désire pas ardemment suivre le Christ, je tomberai à la première épreuve, au premier échec, ou à la première souffrance. Si le désir de suivre le Christ ne brûle pas dans mon coeur, alors la croix devient très lourde et rapidement insupportable. À quel point est-ce que je veux suivre le Christ ? Est-ce que je suis vraiment déterminé à la suivre ?

2. Le choix. Jésus explique les deux options qui se présentent à chacun d’entre nous : ou bien gagner le monde et perdre ma vie ou bien renoncer au monde et gagner la vie. Je ne peux pas avoir les deux. Les options sont très claires. Le monde est très attirant, avec ses plaisirs et ses manières de réconforter mon égoïsme et ma fierté, mais cela vaut-il le prix de la vie éternelle ? Y a-t-il quelque chose- l’argent, la réussite sociale, le confort, ou même les choses saines comme ma propre famille- qui a plus de valeur pour moi que mon destin éternel ?

«  Dans la perspective de l’amour, l’importance d’un engagement avec le Christ ne réside pas tellement dans la réalisation matérielle d’un devoir, mais bien davantage, dans la rencontre avec la personne du Christ qui nous aime et à laquelle nous voulons répondre avec la même monnaie. Le centre de gravité ne tourne donc pas autour du quoi ni même du comment, mais autour du pourquoi et en vue de quoi, c’est-à-dire autour du motif et de la finalité d’un acte déterminé. Dans la perspective de l’amour, un acte spirituel se redimensionne, acquiert un brillant et un sens totalement nouveaux, il devient émouvant comme sont émouvants et intimes les histoires d’amour entre deux personnes. » (Lettre du Père Maciel en la fête du Christ-Roi 2002)

3. Le Seigneur aura-t-il honte de moi ? Imaginons un instant notre désarroi si le jour où nous nous tenons devant le Christ nous nous rendons compte qu’il a honte de nous ! Je passerais en revue ma vie et je verrais rétrospectivement toutes les choses idiotes qui m’avaient fait renoncer à lui et me distancer de lui. Rappelons-nous toujours ces mots du Père Maciel : "aimez le Christ, aimez le Christ, aimez le Christ. Vivez pour lui seul. Ne laissez pas d’autres amours ou d’autres rêves pénétrer vos coeurs. Alors que la vie continue et l’éternité s’approche, seulement l’amour du Christ demeure. Tout, tout le reste s’évapore en fumée, en brume, en rien. Que l’amour du Christ soit le trésor pour lequel vous vendez tout, même votre égoïsme, votre fierté et votre vanité, jusqu’à ce que vous puissiez prendre un vrai plaisir en étant des graines qui meurent dans le sillon "(lettre du Père Maciel, 4 avril 1981). Qu’est-ce que je peux faire aujourd’hui pour faire mienne cette attitude ? Quelles mesures est-ce que je peux prendre pour travailler pour le ciel, pour professer ma foi en Jésus-Christ avec mes lèvres, avec mon coeur, et avec toute ma vie, de sorte que je n’aie jamais honte de lui, ni lui de moi ?

Dialogue avec le Christ

Seigneur, Tu connais ma misère et mon péché. Je me suis souvent laissé attirer par le vide du monde plutôt que par l’abondance de Ta vie. IL y a bien de quoi avoir honte de moi ! Je t’offre cette prière comme une humble tentative de prendre ma croix et de Te suivre. Enflamme mon coeur avec le désir ardent de Te chercher, de Te trouver et de vivre ma vie selon tes enseignements.

Résolution

Je ferai un sacrifice aujourd’hui pour confirmer par mes actes mon choix de suivre le Christ.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales