Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 22 mai 2022 - Sainte Julie
Date : jeudi 29 juin 2006 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Et vous, qui dites-vous que je suis ?

Saint Matthieu 16, 13-19

Jésus était venu dans la région de Césarée de Philippe, et il demandait à ses disciples : « Le Fils de l’homme, qui est-il, d’après ce que disent les hommes ? » Ils répondirent : « Pour les uns, il est Jean Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes. » Jésus leur dit : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Prenant la parole, Simon Pierre déclara : « Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant ! » Prenant la parole à son tour, Jésus lui déclara : « Heureux es-tu, Simon fils de Jonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle. Je te donnerai les clefs du Royaume des cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. »

Prière d’introduction Dieu notre Père, par saint Pierre et saint Paul tu as donné une grande lumière à ton peuple fidèle. Tu les as faits pasteurs de ton Eglise pour qu’ils nourrissent ton troupeau de leur parole et le guident par leur exemple. Aide-nous par leurs prières à garder la foi qu’ils nous ont transmise et à modeler nos vies sur la leur. Nous te le demandons par Jésus-Christ Notre Seigneur.

Demande Seigneur, donne-moi la grâce de vivre en cohérence avec la foi que je professe.

Points de réflexion

1. Au dire des hommes, qui est le Fils de l’homme ? Qu’est-ce que les revues disent au sujet de Jésus de Nazareth ? Et les commentateurs des spectacles TV ? Qu’est-ce que nos amis en disent ? En d’autres mots, qu’est-ce que nous entendons sur la place publique ? Une telle profusion d’opinions peut porter à croire que la vérité unique et absolue n’existe pas. « Aujourd’hui, avoir une foi claire, fondée sur le Credo de l’Eglise est souvent considéré comme du fondamentalisme. Alors que le relativisme, c’est-à-dire ‘se laisser ballotter par-ci par-là, poussé à tous vents par les nouvelles doctrines ‘, semble être la seule attitude qui puisse convenir aux temps modernes. Nous avons construit une dictature du relativisme qui ne reconnaît rien comme étant défini et dont le but ultime consiste uniquement à satisfaire les désirs et les égoïsmes de chacun. » (Homélie du cardinal Ratzinger, Messe « Pro Eligendo Romano Pontefice » du 18 avril 2005)

2. Et vous, que dites-vous que je suis ? La question posée aux disciples traverse les siècles jusqu’à solliciter une réponse de notre part. « Toi, qui es baptisé dans la foi chrétienne, tu me suis depuis quelque temps maintenant. Quelle place me donnes-tu dans ta vie ? » Au milieu des joies et des épreuves quotidiennes, Jésus nous demande : « Qui suis-je vraiment pour toi ? Crois-tu en moi ? M’aimes-tu ? »

3. Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. La réponse de Pierre à cette question est d’une telle importance que l’Eglise la vénère chaque jour à la messe et dans la liturgie. Ainsi, l’insondable vérité de l’amour rédempteur de Jésus est méditée plus profondément pendant l’Avent, Noël, le Carême et Pâques. Confesser sa foi dans la filiation divine du Christ est le fruit perpétuel de la méditation de l’Eglise sur sa personne. La profession de foi de Pierre est devenue la constante proclamation de l’Eglise comme en ont témoigné les papes d’une façon particulière. Pour reprendre la déclaration de Benoît XVI : « Ce fut Pierre qui exprima le premier, au nom des Apôtres, la profession de foi : "Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant". Telle est la tâche de tous les Successeurs de Pierre : être un guide dans la profession de foi en Christ, le Fils du Dieu vivant. » (Pape Benoît XVI, homélie du 7 mai 2005)

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, je crois que tu es le Fils du Dieu vivant. Je crois, Seigneur, mais augmente ma foi. Je crois en ton Eglise et je crois que tu lui viendras toujours en aide. Je crois dans le projet que tu as pour moi. Dans les hauts et les bas de la vie, aide-moi à saisir ta main et à m’y accrocher, quoi qu’il m’arrive. Rien ne se passe dans le monde sans que tu le permettes. Ta volonté est motivée par l’amour pour les hommes et par ton désir d’obtenir toujours le plus grand bien pour ceux que tu aimes. Mère très pure, rends mon coeur tout entier pour Jésus.

Résolution Aujourd’hui je lirai les articles 436-445 du Catéchisme de l’Eglise Catholique.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales