Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 22 octobre 2019 - Ste Salomé
Date : lundi 16 octobre 2006 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Jésus promet un signe

Saint Luc 11, 29-32

Comme la foule s’amassait, Jésus se mit à dire : « Cette génération est une génération mauvaise : elle demande un signe, mais en fait de signe il ne lui sera donné que celui de Jonas. Car Jonas a été un signe pour les habitants de Ninive ; il en sera de même avec le Fils de l’homme pour cette génération. Lors du Jugement, la reine de Saba se dressera en même temps que les hommes de cette génération, et elle les condamnera. En effet, elle est venue de l’extrémité du monde pour écouter la sagesse de Salomon, et il y a ici bien plus que Salomon. Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront en même temps que cette génération, et ils la condamneront ; en effet, ils se sont convertis en réponse à la proclamation faite par Jonas, et il y a ici bien plus que Jonas. »

Prière d’introduction Je viens à toi, Seigneur Jésus, mon maître et mon ami, pour qu’en t’écoutant je te découvre davantage et que je mette ton enseignement en pratique dans ma vie. Je désire que ma foi devienne suffisamment solide pour que je puisse surmonter tous les défis de ma vie.

Demande Seigneur Jésus, aide-moi aujourd’hui à porter dignement mon nom de « chrétien ».

Points de réflexion

1. Voir les signes. Dans tout l’Ancien Testament, lorsque Dieu envoyait un messager, ce messager était porteur d’un signe qui prouvait qu’il venait bien de Dieu. Les prophètes donnaient des signes et le signe le plus certain qu’ils venaient de Dieu était que leurs prophéties se réalisaient. Le signe du faux prophète était que ses annonces s’avéraient fausses. Quand des anges vinrent porter aux hommes des messages de Dieu, ils devaient eux aussi produire des signes. Quand Gabriel annonça à Marie qu’elle serait la mère du Rédempteur, elle reçu en même temps l’annonce de la conception miraculeuse d’Elizabeth. Le Messie est venu précédé par des signes qui ont rassuré ces contemporains sur la véracité de son identité.

2. Les signes de Jésus sont nombreux. Jésus , partout où il passait, opérait beaucoup de signes. Partout où il prêchait, il confirmait son enseignement par des guérisons et en chassant les esprit mauvais. Il guérissait et exorcisait quotidiennement et nous savons qu’il a accompli beaucoup d’autres miracles. Il a nourri quelques milliers d’hommes avec quelques pains et des poissons. Il a marché sur l’eau. Il a calmé des tempêtes. En trois occasions au moins, il a ressuscité des morts. On s’attendait à ce qu’un Messie accomplisse certains de ces miracles. Néanmoins, les gens demandaient un signe et cela devait bouleverser Jésus. Que fallait-il faire encore ? Combien de guérisons encore faut-il faire pour qu’ils comprennent que le Messie est ici parmi eux ? Combien d’esprits mauvais expulser ? Comment donc les satisfaire ? Est-ce que je demande souvent des signes à Jésus ? Est-ce que je m’arrête pour considérer si, véritablement, Jésus m’a déjà donné toutes les preuves qu’il agit dans ma vie ?

3. Le signe de Jonas est suffisant. Jésus leur promet le signe de Jonas. S’ils ne veulent pas accepter tous les miracles qu’il a faits devant eux, qu’est-ce donc qu’il leur faut ? Il ressuscitera des morts. Tout comme Jonas réapparut après trois jours dans le ventre de la baleine, Jésus réapparaîtra trois jours après avoir été enterré dans le ventre de la terre. Les apôtres ont été les témoins de la résurrection de Jésus. Ils ont enseigné que Jésus était le Messie, qu’il avait souffert, avait été crucifié, mort, et qu’il était ressuscité le troisième jour dans la gloire du Père. Cela suffisait. Ils l’ont prêché et sans avoir vu le Christ ressuscité eux-mêmes, dans l’espace de quelques générations, beaucoup d’hommes se convertirent. Le signe de Jonas leur avait suffi. Et nous ? Que cherchons-nous encore comme signe ?

Dialogue avec le Christ Bon Jésus, ta résurrection a suffi pour convertir beaucoup d’hommes. Ils ne l’ont pas vu de leurs propres yeux. Seulement les apôtres et quelques autres t’ont vu relevé d’entre les morts. Ils l’ont prêché et les hommes ont cru. C’est le miracle le plus éblouissant dans l’histoire du monde. Il a changé la vie de tant d’hommes. Aide-moi à croire que ta résurrection est infiniment plus qu’un événement intellectuel. Fais- moi croire avec le coeur afin de changer le cours de ma vie. Ta résurrection a des répercussions dans ma vie de chaque jour, non seulement le dimanche, et pas seulement quand je prie. Je t’en prie, accorde-moi la grâce d’une vraie foi.

Résolution Que me manque-t-il pour que je vive pleinement ma vocation chrétienne ? Aujourd’hui, je tâcherai de combler un de ces manques en posant un acte concret.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales