Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 9 décembre 2019 - Saint Pierre Fourier
Date : mardi 13 février 2007 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Réveillons-nous !

Saint Marc 8, 14-21

Les disciples avaient oublié de prendre du pain, et ils n’avaient qu’un seul pain avec eux dans la barque. Jésus leur faisait cette recommandation : « Attention ! Prenez garde au levain des pharisiens et à celui d’Hérode ! » Ils discutaient entre eux sur ce manque de pain. Il s’en aperçoit et il leur dit : « Pourquoi discutez-vous sur ce manque de pain ? Vous ne voyez pas ? Vous ne comprenez pas encore ? Vous avez le cœur aveuglé ? Vous avez des yeux et vous ne regardez pas, vous avez des oreilles et vous n’écoutez pas ? Vous ne vous rappelez pas ? Quand j’ai rompu les cinq pains pour cinq mille hommes, combien avez-vous ramassé de paniers pleins de morceaux ? » Ils lui répondirent : « Douze.- Et quand j’en ai rompu sept pour quatre mille, combien avez-vous rempli de corbeilles en ramassant les morceaux ? » Ils lui répondirent : « Sept. » Il leur disait : « Vous ne comprenez pas encore ? »

Prière d’introduction Esprit Saint, illumine mon cœur de ta lumière éblouissante afin de me permettre de toujours voir clairement l’action providentielle de Dieu dans ma vie, sans jamais en douter !

Demande Seigneur Jésus, illumine mon esprit, mon cœur et ma volonté, car tu es la lumière qui éclaire notre cheminement vers le Père.

Points de rfélexion

1. « A côté de la plaque ». Cela a commencé par une discussion : quelqu’un avait oublié le pain ! Jésus en profita pour parler plus en profondeur de sujets plus sérieux, mais cela ne réussit pas car les préoccupations des apôtres étaient encore dirigées vers leurs problèmes matériels. S’éloigner de ce qui nous entoure pour embrasser la totalité de notre environnement n’est pas chose aisée. Pourtant c’est nécessaire si nous voulons survivre spirituellement. La recherche du silence est un moyen excellent de faire grandir notre éveil spirituel, afin de ne pas manquer les inspirations du Saint Esprit. Ce n’est pas difficile, mais cela prend de la constance car on n’en ressent le bénéfice que si l’on persévère. « Je ne peux pas partir sans rappeler brièvement, en passant, quelques pensées que j’ai à propos de Nazareth. En premier lieu son silence est un enseignement. Si nous pouvions seulement encore une fois apprécier sa grande valeur. Nous avons besoin de cet état d’esprit, assaillis que nous sommes par la cacophonie des protestations stridentes et des réclamations conflictuelles si caractéristiques de notre époque troublée. Le silence de Nazareth devrait nous apprendre à méditer dans le calme et la paix, pour réfléchir sur le vraiment spirituel, pour être ouvert à la sagesse intérieure de la voix de Dieu et du conseil de ses réels professeurs. Nazareth peut nous apprendre la valeur de l’étude et de la préparation, de la méditation, d’une vie spirituelle personnelle ordonnée, et de la prière silencieuse que seul Dieu connaît ». (Paul VI, Paroles à l’occasion de sa visite à la Basilique de l’Annonciation, à Nazareth, 5 Janvier 1964).

2. Prendre le rythme. Il ne faut pas se contenter de marcher péniblement sur le chemin de la perfection spirituelle. Jésus veut que nous l’atteignions. La superficialité ralentira sans aucun doute notre progrès spirituel lorsque nous essayons d’éviter les problèmes difficiles. Il faut regarder en face les faits sur Dieu : Il nous aime, aussi faut-il en tenir compte. Il faut regarder en face notre liberté de choix : nous sommes responsables de nos décisions, qui ont des conséquences éternelles pour le bien ou le mauvais. Il faut regarder en face les faits sur l’amour : ce n’est pas un sentiment, et il demande un effort constant de don de soi. Il faut regarder en face les faits sur la fidélité : on a souvent besoin de prendre le contre-pied de notre monde. Il faut regarder en face le jugement : il sera vrai et rien ne sera caché aux yeux du Christ. La superficialité est incapable de considérer ces points et bien d’autres semblables. Pour atteindre cette profondeur intérieure et la développer il faut rechercher l’amour proactif, car c’est en cela même que consiste essentiellement la vie spirituelle. « La perfection chrétienne n’est rien d’autre que la plénitude de la charité. Et la charité a deux aspects : l’amour de Dieu et l’amour du prochain. De là, la vie intérieure consiste à aimer Dieu et à aimer son prochain - principalement l’amour de Dieu et en second lieu celui du prochain. Donc vivre une vie spirituelle c’est aimer Dieu par-dessus tout et notre prochain comme nous-mêmes. Quand nous réussissons à aimer de cette façon, nous accomplissons totalement la loi : L’amour est donc l’accomplissement de la loi » (Monseigneur Luis M. Martinez, Secrets de la Vie Intérieure)

3. Demander à l’Esprit Saint. Comment pouvons-nous répondre à la question de Jésus « Vous ne comprenez pas ? » Le Saint Esprit doit éclairer notre esprit et notre cœur afin que nous puissions comprendre et pénétrer le royaume de l’intimité spirituelle, en comprenant les profondeurs du Seigneur ! La croissance dans la vertu de l’humilité est donc la clef. Si on met de côté ce point on ne ressentira que frustration et confusion. « Car l’humilité n’atteint sa perfection que si l’âme se transforme en Jésus. Alors l’humilité n’est plus cette chose timide qui peine douloureusement au sein des misères humaines aux premiers stades de la vie spirituelle, elle n’est pas non plus l’abandon de soi dans l’union. Chez les âmes transformées, l’humilité est celle-là même de Jésus, qui se reflète en elles. C’est la soif divine de l’effacement de soi qui brûlait au plus intime du Seigneur, qui brûle à l’intime de l’âme par une participation d’amour. (Monseigneur Luis M. Martinez, Secrets de la Vie Intérieure)

Dialogue avec le Christ Esprit Saint, aide-moi à voir le plan de Dieu dans le déroulement des choses. Guide mes pas car, parfois, je ne sais plus le chemin. Sois en moi la lumière qui brille avec éclat et à jamais.

Résolution Dans les moments de décision, j’invoquerai le Saint Esprit pour qu’il m’éclaire.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales