Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 9 décembre 2019 - Saint Pierre Fourier
Date : mercredi 28 février 2007 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Connaissez-vous le don de Dieu ?

Saint Luc 11, 29-32

Comme la foule s’amassait, Jésus se mit à dire : « Cette génération est une génération mauvaise : elle demande un signe, mais en fait de signe il ne lui sera donné que celui de Jonas. Car Jonas a été un signe pour les habitants de Ninive ; il en sera de même avec le Fils de l’homme pour cette génération. Lors du Jugement, la reine de Saba se dressera en même temps que les hommes de cette génération, et elle les condamnera. En effet, elle est venue de l’extrémité du monde pour écouter la sagesse de Salomon, et il y a ici bien plus que Salomon. Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront en même temps que cette génération, et ils la condamneront ; en effet, ils se sont convertis en réponse à la proclamation faite par Jonas, et il y a ici bien plus que Jonas. »

Prière d’introduction Je viens vers toi en ce moment, mon Dieu, pour que tu éclaires mon esprit, raffermisses ma volonté et que tu m’aides à devenir ce que tu veux de moi.

Demande Esprit-Saint, aide-moi à être attentif aux nombreux signes de ta présence et de ton amour.

Points de réflexion

1. Quand les signes ne suffisent pas. Jésus a ouvert les yeux aux aveugles, guéri les paralytiques, redonné la vie aux morts et chassé les démons. Mais pour un certain nombre, cela ne suffisait pas. Leur vrai problème n’est pas que les signes ne sont pas suffisants mais que leur cœur refuse la vérité. Quand on s’éloigne de la volonté de Dieu ou qu’on lui résiste, ce ne sont pas des signes qu’il faut chercher mais une conversion du cœur qui aboutira à notre consentement à ce que le Christ nous dit et nous montre. La recherche de signes survient non pas parce que Dieu est caché mais parce qu’on voudrait lui entendre dire autre chose. La cause peut être la crainte, l’égoïsme ou l’absence de profondeur spirituelle. Le résultat est toujours l’insatisfaction, l’insécurité et la défensive. Et la solution est toujours la même : purifier son cœur, juger les choses différemment et abandonner ce que, sans l’avouer, on voudrait entendre. Laissons Dieu régner en maître suprême et acceptons ce qu’il nous propose.

2. Le signe de Jonas. Ninive, que la prédication de Jonas a convertie, a évité la destruction en faisant pénitence. Le message de Jonas a retenti à travers la grande ville et tous, du plus humble citoyen au roi lui-même, ont fait pénitence et changé de vie. Sa prédication annonçait le jugement de Dieu et la destruction imminente de la ville. En même temps, elle annonçait la miséricorde qu’il nous manifeste dans de nombreuses occasions pour notre conversion et notre salut. Dieu ne veut pas la mort du pécheur mais qu’il se convertisse et qu’il vive. Jonas et les Ninivites nous montrent que le péché en lui-même n’est pas un obstacle sur le chemin de Dieu. Dieu pardonne et peut faire un saint d’un pécheur. Le problème réside dans l’attachement au péché et dans notre résistance à changer et à croire comme nous le démontre ceux qui réclament d’autres signes de Jésus.

3. La reine du Midi et les citoyens de Ninive. J’ai reçu d’innombrables grâces de Dieu et des bénédictions ineffables, incomparables. Ai-je permis à ces grâces de produire des fruits, les fruits normalement attendus du repentir et du changement de vie ? Qui sait si ces personnes que je regarde d’un air supérieur ne sont pas plus avancées sur le chemin de la sainteté que moi qui ai reçu grâces et bénédictions ? D’autres ont fait bien davantage avec beaucoup moins. L’humilité, la componction et la gratitude envers Dieu sont plus dans l’ordre des choses que cet orgueil dissimulé, cette suffisance et cette vanité que je ressens parfois. La principale raison pour laquelle je ne suis pas pire que je ne suis c’est tout simplement que l’occasion ne s’est pas présentée. Il me faut faire des efforts chaque jour pour que soient visibles les fruits de la pénitence.

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, je te rends grâce pour cet avertissement à me réveiller. Aide-moi à obtenir l’humilité qui vient du cœur et à reconnaître la mollesse et le relâchement dont je suis si souvent coupable.

Résolution Aujourd’hui j’essayerai de ne pas me comparer avec les autres à chercher le plus haut degré de générosité et la plus parfaite correspondance à la grâce de Dieu.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales