Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 9 décembre 2019 - Saint Pierre Fourier
Date : lundi 12 mars 2007
La m餩tation

 

Les méditations

Accueillir Jésus

Saint Luc 4, 24-30

Dans la synagogue de Nazareth, Jésus déclarait : « Amen, je vous le dis : aucun prophète n’est bien accueilli dans son pays. En toute vérité, je vous le déclare : Au temps du prophète Élie, lorsque la sécheresse et la famine ont sévi pendant trois ans et demi, il y avait beaucoup de veuves en Israël ; pourtant Élie n’a été envoyé vers aucune d’entre elles, mais bien à une veuve étrangère, de la ville de Sarepta, dans le pays de Sidon. Au temps du prophète Élisée, il y avait beaucoup de lépreux en Israël ; pourtant aucun d’eux n’a été purifié, mais bien Naaman, un Syrien. » A ces mots, dans la synagogue, tous devinrent furieux. Ils se levèrent, poussèrent Jésus hors de la ville, et le menèrent jusqu’à un escarpement de la colline où la ville est construite, pour le précipiter en bas. Mais lui, passant au milieu d’eux, allait son chemin.

Prière d’introduction Jésus, en me préparant pour Pâques pendant cette saison de Carême, je me tourne vers toi de nouveau dans la prière. Je crois que tu es mon créateur et que tu m’as créé pour te connaître, t’aimer et te servir. Je crois que tu veux m’aider à accomplir ma mission dans la vie : c’est pour cela que tu es venu sur la terre, pour souffrir et mourir. Accepte ma prière aujourd’hui comme une petite marque de gratitude, comme un signe de mon désir de vivre ma vie pour toi. Je sais que parfois je me laisse séparer de toi. Maintenant, pendant ce temps de prière, je veux te donner toute mon attention de sorte que toi - et non pas mon égoïsme ou mes passions - tu puisses régir les choix dans ma vie.

Demande Seigneur, aide-moi à avoir l’humilité d’accepter ta volonté.

Points de réflexion

1. L’indignation. Les nazaréens sont mécontents car Jésus précise qu’il y avait des périodes dans l’histoire où Dieu a montré sa faveur aux Gentils et non seulement aux juifs. Ils sont furieux parce qu’ils avaient mis toute leur confiance dans l’héritage juif et les promesses faites à leur peuple par les patriarches. Ils veulent penser que parce qu’ils sont juifs, Dieu doit leur montrer plus de faveur qu’aux Gentils. Nous aussi nous pouvons faire cette erreur. Nous pensons que parce que nous appartenons à telle ou telle association, ou parce que nous avons telle ou telle position sociale, telle responsabilité au sein de l’Eglise, Dieu doit nous prêter plus d’attention et nous donner des privilèges spéciaux. N’est-ce pas souvent cause d’indignation de notre part ? Nous sommes mécontents de ne pas recevoir un traitement préférentiel. Nous pensons que nous méritons davantage. Cette indignation se développe-t-elle dans mon cœur, même si j’essaye de le cacher ? Au point que je me détourne du Christ ?

2. Pourquoi les autres ? Pourquoi Dieu a-t-il envoyé Elie pour aider la veuve de Sarepta et Elisée pour purifier le syrien, Naaman ? Sûrement ils n’étaient ni plus importants ni plus saints. Dieu les a choisis parce qu’ils ont bien voulu l’accueillir. La veuve de Sarepta est allée avec joie chercher de l’eau pour Elie quand il le lui a demandé et elle l’a servi, par obéissance, le peu de nourriture qu’il lui restait. Naaman s’est repenti de son indignation et il est allé se baigner dans le Jourdain comme Elisée le lui avait demandé. Dieu donne à ceux qui l’accueillent. Est-ce que j’accueille le Christ dans ma vie ? Peut-être suis-je peu disposé à accepter certains de ses enseignements. Peut-être suis-je indigné qu’il ait béni d’autres davantage que moi.

3. Est-ce que j’accueille Jésus- Christ ? Peut-être les habitants de Nazareth connaissaient trop bien Jésus et ils ne pouvaient reconnaître sa véritable identité. Ils sont fâchés par sa manière de parler et ils ne l’acceptent pas. Peut-être je le connais trop bien ; je pense savoir qui il est. Les habitants de Nazareth ont essayé de jeter Jésus au-dessus d’une falaise mais ils n’ont pas pu se débarrasser de lui. Leur assaut était futile. Le Christ, passant au milieu d’eux, allait son chemin. Peut-être y a t’il des périodes dans ma vie où je veux me débarrasser du Christ mais je ne pourrai jamais l’effacer de mon existence. Il m’attend toujours, il est là, à la porte de mon cœur, espérant être accueilli.

Dialogue avec le Christ Seigneur, je ne veux pas être comme les hommes de ce récit qui ne t’ont pas accepté, qui ont été indignés parce que tu leur as dit la vérité. Fais que mes idées n’opacifient pas ma vision de qui tu es. Aide-moi à te reconnaître quand tu viens chez moi. Donne-moi l’humilité nécessaire pour voir clairement la vérité de ton enseignement. Seigneur, à l’approche de Pâques, aide-moi à me purifier de tout égoïsme, sensualité, vanité et fierté de sorte que je puisse accepter ton amour avec un coeur ouvert.

Résolution Je chercherai, avec humilité, à faire bon accueil à l’enseignement du Christ dans ma vie aujourd’hui.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales