Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 9 décembre 2019 - Saint Pierre Fourier
Date : samedi 21 avril 2007 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

N’ayez pas peur !

Saint Jean 6, 16-21

C’était après la multiplication des pains. En fin de journée les disciples descendirent vers le rivage. Il faisait déjà nuit et Jésus n’était toujours pas là avec eux. Ils montèrent donc dans une barque, cherchant à traverser la mer en direction de Capharnaüm, mais la mer était déchaînée car le vent soufflait très fort. Quand ils avaient déjà ramé quatre ou cinq kilomètres, ils virent Jésus qui s’approchait de la barque : il marchait sur la mer et les disciples eurent vraiment peur. Mais lui leur dit : « C’est moi, ne craignez pas. » Et comme ils voulaient le prendre dans la barque, au même moment la barque toucha terre à l’endroit vers lequel ils se dirigeaient.

Prière d’introduction Seigneur, je crois en toi. Je viens vers toi sachant que tu peux me donner tout ce dont j’ai besoin. Je sais que tu es toujours à mes côtés. Je crois qu’avec l’aide de ta grâce, je saurai vaincre mes craintes.

Demande Seigneur Jésus, aide-moi à surmonter les tentations et les difficultés de la vie.

Points de réflexion

1. A la fin d’une journée bien remplie. Imaginons que nous venions de terminer une longue journée de travail. Nous sommes enfin sur le chemin du retour à la maison et voilà qu’une tempête terrible survient, nous empêchant d’avancer. Les apôtres ont fait une expérience semblable. Ils sont seuls, il fait déjà nuit, et voilà que subitement un orage éclate. Parfois Dieu permet que notre vertu soit mise à l’épreuve afin qu’elle s’affermisse. Comment réagissons-nous aux évènements inattendus que Dieu permet dans nos vies ? Ce n’est pas une simple coïncidence, que notre amour grandisse proportionnellement aux souffrances et aux tentations que Dieu nous permet d’éprouver.

2. La mer était déchaînée. C’est bien humain de penser que la vie spirituelle, comme notre vie de tous les jours du reste, devrait être facile, ou au moins que nous devons en avoir le contrôle. Cependant, souvent quand nous nous attendons à un succès facile ou plaisant, nos projets sont chamboulés parce qu’une tentation ou une difficulté menace de renverser notre barque. Le Christ veut que nous continuions à ramer même si des moments difficiles surviennent. Nous devons persévérer, même lorsque tout espoir humain s’évanouit. Nous devons prier et faire confiance à Dieu comme si tout dépendait de lui, et travailler comme si tout dépendait de nous.

3. Ne craignez pas. A la fin de cette deuxième semaine de Pâques, la semaine où le pape Jean Paul II a passé de cette vie à l’éternité, il y a deux ans, nous lisons les paroles de l’Ecriture par lesquelles il a commencé son pontificat et qu’il a répété tant de fois : "N’ayez pas peur." A New York, en 1995 il s’est exclamé devant les jeunes réunis, "N’ayez pas peur, soyez toujours courageux, Dieu est avec vous !" Dieu est toujours avec nous et il nous invite à l’imiter. Être chrétien n’est pas facile. Etre chrétien demande des efforts, mais c’est seulement parce que l’amour nous appelle à donner de nous-mêmes aux autres. L’amour est un don, un don de soi-même, qui implique mourir à soi-même de sorte que d’autres puissent éprouver l’amour de Dieu.

Dialogue avec le Christ Jésus- Christ, alors que cette semaine se termine, je désire te remercier des nombreuses grâces que tu m’as accordées. Je veux vraiment devenir saint et conduire d’autres à la sainteté par mes actions.

Résolution Quand je rencontre des difficultés aujourd’hui, je prierai Dieu et je me rappellerai qu’il m’invite à être fort et à demeurer près de lui.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales