Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
Vert - Férie 17 septembre 2014 - Ste Hildegarde de Bingen
Date : vendredi 27 avril 2007 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Voilà ce que Jésus a dit

Saint Jean 6, 52-59

Les Juifs discutaient entre eux : « Comment cet homme-là peut-il nous donner sa chair à manger ? » Jésus leur dit alors : « Amen, amen, je vous le dis : si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n’aurez pas la vie en vous. Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. En effet, ma chair est la vraie nourriture, et mon sang est la vraie boisson. Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi je demeure en lui. De même que le Père, qui est vivant, m’a envoyé, et que moi je vis par le Père, de même aussi celui qui me mangera vivra par moi. Tel est le pain qui descend du ciel : il n’est pas comme celui que vos pères ont mangé. Eux, ils sont morts ; celui qui mange ce pain vivra éternellement. » Voilà ce que Jésus a dit, dans son enseignement à la synagogue de Capharnaüm.

Prière d’introduction Seigneur Jésus, je te rends grâce pour ces moments de prière qui sont si importants pour ma vie chrétienne. Accorde-moi de croire au milieu d’un monde qui a soif de ta présence. Je fais confiance à ton amour et à tes conseils dans ce temps de prière et tout au long de la journée. Je promets de me donner entièrement dans ma prière, en cherchant à te connaître plus intimement.

Demande Seigneur, accorde- moi le courage de vivre en catholique authentique.

Points de réflexion

1. Les Juifs discutaient entre eux. Imaginons la scène. Jésus a provoqué une grande polémique parmi ceux qui l’écoutaient, y compris parmi ses disciples. Pourquoi se disputaient-ils ? Jésus devait être un orateur si convaincant que personne en l’écoutant parler de l’Eucharistie pouvait rester neutre. Il le répète : "ma chair est la vraie nourriture, et mon sang est la vraie boisson." Jésus ne parle pas de symboles. Pour notre époque aussi, c’est un enseignement provocant. Dans cet enseignement, comme dans beaucoup d’autres, l’Eglise est un signe de contradiction comme le Christ l’a été. Est-ce que je crois vraiment en l’Eucharistie ? Est-ce que je témoigne de ma foi et je sais l’expliquer aux autres ? Jésus veut que nous le suivions en proclamant cette vérité, quel que soit l’agitation que cela puisse causer.

2. Comment peut-il le faire ? Pour Dieu, tout est possible ! Les juifs ont demandé comment Jésus pourrait donner sa chair à manger. Sur un plan naturel, c’est une bonne question. Comme réalité surnaturelle, le mystère de l’eucharistie ne peut être compris que dans la foi. Ne nous demandons pas comment Dieu le fait, croyons plutôt qu’il le fait par amour pour chacun de nous. Par amour, Jésus s’est fait homme pour chacun de nous. Par amour, Jésus a passé 30 années de vie cachée à Nazareth. Par amour, il a souffert et il est mort. A cause de ce grand amour, il a voulu rester avec nous, particulièrement dans l’Eucharistie. "Voilà ce que Jésus a dit" : et nous savons que Dieu est fidèles à ses promesses.

3. Demeurez dans mon amour. Jésus a promis de rester avec nous jusqu’à la fin des temps. Dans l’évangile d’aujourd’hui, il renouvelle avec un enthousiasme ardent - même face au rejet- qu’il est avec nous. Il est le pain qui est descendu du ciel. Avons-nous fait l’expérience de sa présence puissante récemment ? Jésus promet que celui qui mange son corps et boit son sang demeurera en lui. En recevant le Christ dans l’Eucharistie chaque dimanche, nous nous engageons à vivre en union avec Jésus-Christ et de refléter, par nos vies, sa présence dans le monde. Nous recevons le corps du Christ avec l’engagement de rester dans son amour. La première manière de le faire est de garder ses commandements. Une autre manière est de parler avec lui au cours de la journée. Encore une autre est de pratiquer une charité ardente autour de nous. Que me demande le Christ aujourd’hui ?

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, je n’ai pas peur de te suivre dans le monde contemporain bien que tu sois un signe de contradiction. Je crois vraiment en toi et je demande la grâce de demeurer en toi. Renouvelle « l’émerveillement eucharistique » dans ton Eglise de sorte que nous appréciions le trésor du Pain de Vie. Soulage ceux qui souffrent pour toi et donne-nous la force de témoigner de ton amour sans limites. Montre-moi comment te suivre aujourd’hui, même si tu m’appelles à être un signe de contradiction.

Résolution Aujourd’hui, je chercherai une occasion pour parler courageusement à quelqu’un d’un enseignement de l’Eglise qui est généralement mal compris.





Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales