Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 22 octobre 2019 - Ste Salomé
Date : jeudi 6 septembre 2007
La m餩tation

 

Les méditations

Le Grand Navigateur

Saint Luc 5, 1-11

Un jour, Jésus se trouvait sur le bord du lac de Génésareth : la foule se pressait autour de lui pour écouter la parole de Dieu. Il vit deux barques amarrées au bord du lac ; les pêcheurs en étaient descendus et lavaient leurs filets. Jésus monta dans l’une de ces barques, qui appartenait à Simon, et lui demanda de s’éloigner un peu du rivage. Puis il s’assit, et de la barque, il enseignait la foule. Quand il eut fini de parler, il dit à Simon : Avance au large, et jetez les filets pour pêcher. Simon lui répondit : Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ; mais, sur ta parole, je jetterai les filets. Ils le firent, et ils prirent une telle quantité de poissons que leurs filets se déchiraient. Ils firent signe à leurs compagnons de l’autre barque de venir les aider. Ceux-ci vinrent, et ils remplirent les deux barques, à tel point qu’elles enfonçaient. A cette vue, Simon Pierre tomba aux pieds de Jésus, en disant : Seigneur, éloigne-toi de moi, car je suis un homme pécheur. L’effroi, en effet, l’avait saisi, lui et ceux qui étaient avec lui, devant la quantité de poissons qu’ils avaient prise ; et de même Jacques et de Jean, fils de Zébédée, ses compagnons. Jésus dit à Simon : Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu prendras. Alors ils ramenèrent les barques au rivage et, laissant tout, ils le suivirent.

Prière d’introduction Seigneur, en commençant cette méditation, je me mets en ta présence. J’imagine que tu es installé dans mon bateau. Je m’éloigne un peu du rivage afin de mieux t’écouter, loin de tous mes soucis quotidiens. Il n’y a que toi et moi, et je sens que tu vas me demander quelque chose. Je te suis très reconnaissant de passer ce temps avec moi, rien qu’avec moi.

Demande Jésus Christ, mets un grand désir de sainteté en mon cœur et aide-moi à voir en toi l’exemple que je dois suivre.

Points de réflexion

1. Jésus nous enseigne. Jésus a enseigné au bord du lac. Nous savons qu’il a enseigné en beaucoup d’autres lieux : dans le temple, dans les synagogues, sur des montagnes, au milieu des enfants. Aujourd’hui une grande foule l’entoure au bord du lac de Génésareth. Mettons-nous là, en sa compagnie. Pour ces personnes, le lac était tout : l’eau, la nourriture, le moyen de transport, un objet de beauté et de contemplation. Pourtant sous la surface d’un bleu profond, habituellement calme, il y avait tout un autre monde inconnu pour eux. Jésus, qui pouvait sonder ces profondeurs, a choisi cet endroit pour faire découvrir à la foule de nombreux mystères de la foi et du plan divin. De la même façon, il peut nous aider à comprendre tant de choses qui font partie de nos vies quotidiennes mais qui restent pourtant inintelligibles pour nous.

2. Jésus nous guide. C’est une chose d’obtenir d’une foule curieuse un moment de leur attention, mais tout à fait une autre de motiver une personne à donner toute sa vie. Le Christ savait que, pour que quel qu’un s’engage à sa suite, une histoire intéressante dirigée vers le grand public ne suffisait pas. Il fallait lui accorder une attention personnelle. Jésus est monté dans le bateau de Pierre et lui a demandé une faveur, une tâche simple : " s’éloigner un peu du rivage." Les premières tâches que le Christ nous propose ne sont pas en général difficiles à exécuter : une simple démarche matérielle et un peu de générosité. Mais si nous l’accueillons dans notre barque, il arrivera un moment où il nous demandera quelque chose qui exige la foi et qui peut aller à l’encontre de notre raison ou de notre confort personnel. Nous voulons que le Christ nous gagne pour de bon, mais comment pourrait-il le faire si nous ne le laissons pas nous emmener "au large" ? Nous voulons aider les autres à faire l’expérience du Christ, mais comment pourrions-nous le faire si nous ne les invitons jamais personnellement à faire quelque chose pour le Christ ?

3. Jésus nous motive. Est-ce que je m’étonne quand le Christ fait quelque chose de merveilleux dans ma vie ? L’émerveillement me saisit-il ? Peut-être ne suis-je pas étonné. Peut-être je pense que ce qui est bon ou réussi en moi vient de moi-même, de mes propres efforts et de mes propres talents ? Il est bien orgueilleux de penser ainsi. Et bien orgueilleux aussi que de reconnaître la main de Dieu et de répondre, " éloigne-toi de moi, car je suis un homme pécheur." Si le Christ a fait un miracle pour un homme pécheur qui a pourtant daigné lui obéir, pourquoi ne pourrait-il pas en faire un autre ? Est-ce qu’il m’arrive de lui répondre, " éloigne-toi de moi " parce que je ne sois pas prêt à lui obéir ? Et quand le Christ m’a comblé, est-ce que j’en témoigne afin de permettre à cette expérience de l’amour de Dieu d’en toucher d’autres ? Si je veux devenir un pêcheur d’hommes comme Pierre, je dois me purifier de toutes ces réactions trop humaines. Notre petitesse n’impressionne pas le Christ. Ecoutons-le nous dire, " Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu prendras. "

Dialogue avec le Christ Merci, Seigneur, de ce temps de prière. Jour après jour tu choisis de me donner cette occasion. Il y a tant d’âmes qui s’agitent en ce monde sans savoir où elles vont et sans jouir de ton amitié comme je le fais. Je sais, Seigneur, tu désires que je sois ton instrument pour atteindre ces âmes. Je ne sais pas combien d’âmes tu désires atteindre à travers moi, mais je pense qu’il y en a beaucoup. Mon cœur est prêt, Seigneur. Remplis-moi d’ardeur apostolique, d’un amour passionné pour ma mission.

Résolution Aujourd’hui je m’efforcerai de motiver ceux que je rencontre d’une manière efficace et positive.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales