Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 8 décembre 2019 - Solennité de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie
Date : mercredi 19 septembre 2007
La m餩tation

 

Les méditations

Perpétuellement insatisfait

Saint Luc 7, 31-35

Jésus disait à la foule : « A qui donc comparerai-je les hommes de cette génération, et à qui ressemblent-ils ? Ils ressemblent aux enfants assis dans la place publique, et qui, se parlant les uns aux autres, disent : Nous vous avons joué de la flûte, et vous n’avez pas dansé ; nous vous avons chanté des complaintes, et vous n’avez pas pleuré. Car Jean Baptiste est venu, ne mangeant pas de pain et ne buvant pas de vin, et vous dites : Il a un démon. Le Fils de l’homme est venu, mangeant et buvant, et vous dites : C’est un mangeur et un buveur, un ami des publicains et des gens de mauvaise vie. Mais la Sagesse a été justifiée par tous ses enfants ! »

Prière d’introduction Dieu éternel, la prière est ton cadeau pour moi. Je crois que tu me donnes un accès continuel et sans limites à ta puissance et ta miséricorde. Je veux considérer ce don de prière comme supérieur à tout autre. Je renouvelle ma foi, mon espérance et mon amour envers toi au début de cette méditation.

Demande Esprit Saint, éclaire mon esprit et touche mon cœur.

Points de réflexion

1. Excuses sans fin. Des gens très religieux et très bons, au temps de Jésus, ont critiqué Jean Baptiste, le précurseur de Jésus, pour sa façon de vivre austère. « Il doit être fou » disaient-ils. Ils ont aussi critiqué la libéralité apparemment excessive de Jésus vis-à-vis des pécheurs et des incroyants. L’habitude de constamment peser la réalité à l’aune de nos préconceptions peut entraîner le rejet des choses de Dieu. C’est le contraire de la foi. C’est même le contraire d’une utilisation sensée de la raison car elle se transforme alors en un rationalisme qui limite. Plutôt que de tenter de placer Dieu au centre de notre monde, organisé et créé par nous, laissons-nous façonner par les principes de Dieu.

2. Inconstance. L’inconstance spirituelle conduit inévitablement à rejeter Dieu. L’incapacité à poursuivre un chemin spirituel précis nous amène nécessairement à mi-chemin, loin du but. Peu importe si nous pratiquons l’austérité du disciple Jean Baptiste ou l’apparente libéralité des disciples de Jésus ; ce qui importe est que nous suivions jusqu’au bout le chemin que Dieu nous a donné. Tant que nous avançons Dieu peut guider nos pas. Si nous sommes immobiles, il n’y a rien à diriger. Attendre des « conditions parfaites » pour s’y mettre, c’est réellement du caprice et le refus de nous compromettre.

3. Sagesse. La sagesse est un don de l’Esprit Saint par lequel nous pouvons voir et comprendre les réalités divines et humaines du point de vue de Dieu. ‘L’Esprit de sagesse vous révélera Dieu et vous le fera vraiment connaître.’ (Ep 1,17). La sagesse conduit à l’équilibre et à la mesure dans nos jugements et nos évaluations. Nous nous préparons à recevoir ce don par les efforts que nous faisons à prendre de bonnes décisions et à les suivre. Les dons surnaturels reposent sur les vertus humaines.

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, je te suis redevable pour ton enseignement et ton exemple. Aide-moi à apprendre par ta vie et par ton exemple, et empêche-moi de ne jamais les considérer étrangers pour moi.

Résolution Je vais repousser toute inconstance aujourd’hui par rapport au chemin que Dieu me demande de suivre.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales