Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 9 décembre 2019 - Saint Pierre Fourier
Date : samedi 22 septembre 2007
La m餩tation

 

Les méditations

La bonne terre

Saint Luc 8, 4-15

Comme une grande foule se rassemblait, et que de toutes les villes on venait vers Jésus, il dit en parabole : « Un semeur est sorti pour semer sa semence. Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin : elle fut foulée aux pieds, et les oiseaux du ciel la mangèrent. Une autre partie tomba sur le roc : quand elle fut levée, elle sécha, parce qu’elle n’avait point d’humidité. Une autre partie tomba au milieu des épines : les épines crûrent avec elle, et l’étouffèrent. Une autre partie tomba dans la bonne terre : quand elle fut levée, elle donna du fruit au centuple. Après avoir ainsi parlé, Jésus dit à haute voix : Que celui qui a des oreilles pour entendre entende ! Ses disciples lui demandèrent ce que signifiait cette parabole. Il répondit : Il vous a été donné de connaître les mystères du royaume de Dieu ; mais pour les autres, cela leur est dit en paraboles, afin qu’en voyant ils ne voient point, et qu’en entendant ils ne comprennent point. Voici ce que signifie cette parabole : La semence, c’est la parole de Dieu. Ceux qui sont le long du chemin, ce sont ceux qui entendent ; puis le diable vient, et enlève de leur cœur la parole, de peur qu’ils ne croient et soient sauvés. Ceux qui sont sur le roc, ce sont ceux qui, lorsqu’ils entendent la parole, la reçoivent avec joie ; mais ils n’ont point de racine, ils croient pour un temps, et ils succombent au moment de la tentation. Ce qui est tombé parmi les épines, ce sont ceux qui, ayant entendu la parole, s’en vont, et la laissent étouffer par les soucis, les richesses et les plaisirs de la vie, et ils ne portent point de fruit qui vienne à maturité. Ce qui est tombé dans la bonne terre, ce sont ceux qui, ayant entendu la parole avec un cœur honnête et bon, la retiennent, et portent du fruit par leur persévérance. »

Prière d’introduction Seigneur, j’ai grand besoin de prière. Je crois que tu habites en mon âme. Tu m’invites à te faire confiance et à t’aimer de tout mon cœur. Permets-moi de m’ouvrir complètement à toi et à ta volonté pour moi.

Demande Jésus Christ, apprends-moi à habiter une bonne terre où ta parole fera naître un fruit abondant.

Points de réflexion

1. Le Christ Semeur. Dieu n’est jamais statique. Il n’y a pas un instant où Dieu ne travaille à me rapprocher de lui. Le Christ sème constamment ses paroles en mon cœur. Les inspirations, les lumières, les enseignements et les bons exemples que je vois dans les autres représentent l’effort continuel du Seigneur pour me faire porter des fruits de sainteté. La semence que Dieu place en mon âme a le pouvoir de croître d’elle-même et de porter beaucoup de fruit. Tout ce que je dois faire est de lui donner la place de grandir.

2. Les oiseaux et les rocs. Le Christ nous révèle notre façon de réagir. Il identifie les trois obstacles auxquels nous nous heurtons. Le premier est notre dureté de cœur - notre résistance à changer. L’Ennemi de nos âmes profite grandement de cette forme d’attachement qui nous empêche de progresser. La puissance du Christ est annulée quand je ferme mon cœur et que je m’oppose au changement. Le deuxième obstacle se trouve dans le règne des sentiments et la superficialité. Je pense suivre le Christ alors que je ne fais que rechercher une expérience spirituelle ou à faire taire ma conscience inquiète. Dans ce cas-là, je ne suis le Christ que dans la mesure où cela me convient parce que je ne veux pas vraiment enlever les pierres - les vraies questions- qui encombrent ma vie. Dès que le Christ désire remplacer ces rocs, je préfère me détourner de ma relation avec lui. Il n’y a pas de vrai amour en moi mais plutôt un genre d’égoïsme raffiné.

3. Des épines à la bonne terre. Le troisième obstacle ? Nous n’y aurions jamais pensé. On pourrait penser que quelqu’un d’inquiet et de soucieux est attentif au devoir et recherche à vivre selon les exigences de l’évangile. Pourtant le Christ révèle que souvent nous nous créons des problèmes et nous fabriquons des chaînes. Cela nous apporte une étrange satisfaction. Peut-être sommes-nous effrayés par la liberté que le Christ nous donne, en ce que cela entraîne une grande responsabilité ? Nous préférons nous réfugier derrière le « trop de choses à faire ». Nous nous trouvons englués dans les devoirs de la vie sans jamais nous ouvrir réellement à la vie qui se trouve derrière ces devoirs. Quand le Christ regarde dans mon cœur il voit de la bonne terre et des possibilités de bons fruits. Qu’est-ce que je fais pour contrôler et atténuer les obstacles à son action ?

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, merci de ton enseignement. Je te demande de m’aider à être complètement sincère avec toi. J’accepte humblement le fait que ma vie est un don. Aide-moi à bien la vivre et à faire grand bien pour toi.

Résolution Aujourd’hui, je ferai un effort spécial pour surmonter toute crainte face aux demandes du Christ.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales