Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 9 décembre 2019 - Saint Pierre Fourier
Date : vendredi 12 octobre 2007
La m餩tation

 

Les méditations

Surveillez votre langue, mes enfants

Saint Luc 11, 15-26

Comme Jésus avait expulsé un démon, certains se mirent à dire : « C’est par Béelzéboul, le prince des démons, qu’il expulse les démons. » D’autres, pour le mettre à l’épreuve, lui réclamaient un signe venant du ciel. Jésus, connaissant leurs intentions, leur dit : « Tout royaume divisé devient un désert, ses maisons s’écroulent les unes sur les autres. Si Satan, lui aussi, est divisé, comment son royaume tiendra-t-il ? Vous dites que c’est par Béelzéboul que j’expulse les démons. Et si c’est par Béelzéboul que moi, je les expulse, vos disciples, par qui les expulsent-ils ? C’est pourquoi ils seront eux-mêmes vos juges. Mais si c’est par le doigt de Dieu que j’expulse les démons, c’est donc que le règne de Dieu est survenu pour vous. Quand l’homme fort et bien armé garde son palais, tout ce qui lui appartient est en sécurité. Mais si un plus fort intervient et triomphe de lui, il lui enlève l’équipement de combat qui lui donnait confiance, et il distribue tout ce qu’il lui a pris. Celui qui n’est pas avec moi est contre moi ; celui qui ne rassemble pas avec moi disperse. Quand l’esprit mauvais est sorti d’un homme, il parcourt les terres desséchées en cherchant un lieu de repos. Et comme il n’en trouve pas, il se dit : ’Je vais retourner dans ma maison, d’où je suis sorti.’ En arrivant, il la trouve balayée et bien rangée. Alors, il s’en va, et il prend sept autres esprits encore plus mauvais que lui, ils y entrent, et ils s’y installent. Ainsi, l’état de cet homme est pire à la fin qu’au début. »

Prière d’introduction Seigneur, entends-tu ce que ces mécréants disent de toi ? Cela me brise le cœur de les entendre parler de cette façon. Il est évident qu’ils ne te connaissent pas vraiment. Que veux-tu que je fasse devant ces paroles perverses ? Eclaire-moi, Seigneur, pour que je fasse ta volonté. Qu’une prière constante avec toi me conduise à la sainteté.

Demande Seigneur, augmente ton amour dans mon cœur, afin que je sois ton fidèle messager dans tout ce que je dirai aujourd’hui.

Points de réflexion

1. Un corps sans âme. La calomnie est un des plus grands maux. Elle détruit le nom et la réputation de quelqu’un. Elle lui rend la vie difficile et pourrit l’atmosphère en semant le doute. Ceux que je calomnie deviennent comme des corps sans âme. Qu’importe que ce que j’ai dit soit vrai ou faux, je n’ai pas à commenter les défauts d’autrui. N’y a-t-il donc rien à dire de vrai et de bienveillant sur cette personne ? Quoiqu’il en soit, nous ne devrions jamais transmettre de commentaires négatifs sur quelqu’un, surtout si ce qu’on sait est seulement par ouï-dire. Je dois faire aux autres ce que je voudrais qu’on me fasse à moi-même. Sur ce point, nous avons tous lieu de faire un examen de conscience.

2. Vaincre le mal par le bien. Le meilleur moyen d’éviter le mal, c’est de faire le bien. Le plus beau jardin n’est pas celui qui n’a pas de mauvaises herbes mais celui qui est si rempli de fleurs que les mauvaises herbes n’y ont pas leur place. Il n’est pas rare que nous combattions des mauvais penchants en oubliant de considérer que la façon la plus efficace de s’en débarrasser, c’est de pratiquer la vertu opposée. Au lieu de combattre mon orgueil, je devrais m’efforcer de vivre l’humilité plus profondément. Nous sommes souvent troublés par des jugements téméraires. Si j’essaie simplement de m’arrêter d’y penser, je continuerai probablement à les ruminer, jusqu’à en devenir obsédé. Ce qu’il me faut faire, c’est porter mon attention sur quelque chose de positif, et penser aux autres avec bienveillance.

3. Un terrain neutre. « Celui qui n’est pas avec moi est contre moi. » Voilà des paroles dures mais elles révèlent une vérité fondamentale concernant notre vie. Dans nos vies, tout a un sens, rien n’est indifférent. Chaque instant bien utilisé me rapproche de mon but, tout instant perdu m’en éloigne. Conscient de cela, je décide dès maintenant que ma vie sera marquée par un combat incessant. Ayant reconnu le don que Dieu me fait de son amour infini et miséricordieux, je considérerai toujours comme une offense et une grave injustice envers l’amour, de laisser un seul instant du temps qui m’est donné, sans faire quelque chose pour lui. « L’amour du Christ nous obsède ... il est mort pour tous afin que, s’ils vivent, ils ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux. » (2 Cor 5 ,14)

Dialogue avec le Christ Seigneur, tu as créé le monde pour ceux qui t’aiment et pour ceux qui ne t’aiment pas. Tu me demandes de surmonter le mal de ce monde, par l’amour qui coule de ton divin cœur. Donne-moi à boire de cette source de vie et accompagne-moi dans mes combats de chaque jour, que je devienne cet apôtre du Royaume que tu désires.

Résolution Je parlerai des autres avec bienveillance aujourd’hui et si des critiques s’élèvent, je changerai habilement de sujet.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales