Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 9 décembre 2019 - Saint Pierre Fourier
Date : vendredi 26 octobre 2007
La m餩tation

 

Les méditations

L’homme animé par l’Esprit

Saint Luc 12, 54-59

Jésus disait à la foule : « Quand vous voyez un nuage monter au couchant, vous dites aussitôt qu’il va pleuvoir, et c’est ce qui arrive. Et quand vous voyez souffler le vent du sud, vous dites qu’il fera très chaud, et cela arrive. Esprits faux ! L’aspect de la terre et du ciel, vous savez le juger ; mais le temps où nous sommes, pourquoi ne savez-vous pas le juger ? Et pourquoi aussi ne jugez-vous pas par vous-mêmes ce qui est juste ? Ainsi, quand tu vas avec ton adversaire devant le magistrat, pendant que tu es en chemin efforce-toi de te libérer envers lui, pour éviter qu’il ne te traîne devant le juge, que le juge ne te livre au percepteur des amendes, et que celui-ci ne te jette en prison. Je te le dis : tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier centime. »

Prière d’introduction Seigneur Jésus, ce nouveau jour est encore un don que tu me fais. Aide-moi à te suivre, les yeux fixés sur toi parmi les difficultés de la vie. Apprends-moi à discerner ta présence. Aide-moi à être complètement convaincu que tu m’accompagnes pendant que je chemine vers le but que toi seul connais. Tu es Amour - comment douter de ta présence même au milieu des difficultés. Merci du don de la foi. En te faisant confiance, je suis sûr que je suis sur le bon chemin, le chemin qui mène vers toi.

Demande Seigneur, augmente ma foi et rends-la constante contre vents et marées, aux bons moments comme aux mauvais, jusqu’à ce que nous soyons réunis pour toute l’éternité.

Points de réflexion

1. Nicodèmes et le vent. Dans l’évangile selon saint Jean, nous pouvons lire le beau passage qui raconte comment Nicodèmes est venu trouver le Seigneur en pleine nuit. Il a parlé à Jésus de la "présence de Dieu." Dans sa réponse le Maître a évoqué l’Esprit, le comparant au vent : "Le vent souffle où il veut : tu entends le bruit qu’il fait, mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né du souffle de l’Esprit. "(Jean 3,8). Jésus lui apprenait à reconnaître la présence Dieu, non pas comme quelque chose de matérielle, mais de spirituel. Saint Paul, dans sa première lettre aux Corinthiens écrit, "L’homme qui n’a que ses forces d’homme ne peut pas saisir ce qui vient de l’Esprit de Dieu ; pour lui ce n’est que folie, et il ne peut pas comprendre, car c’est par l’Esprit qu’on en juge. Mais l’homme qui est animé par l’Esprit juge de tout, et lui ne peut être jugé par personne. "(1 Corinthiens 2,14-15). Efforçons-nous à être sensibles aux choses de l’esprit. Un moyen efficace est un examen quotidien de la conscience où nous passons en revue la main de Dieu en nos vies et nous apprenons à la reconnaître tout au long de chaque journée. Est-ce que je le fais ?

2. Des voiles, des âmes et du vent. Ceux qui ont déjà navigué savent l’importance de l’angle des voiles. L’angle doit changer selon le vent qui change ou la direction dans laquelle on souhaite diriger le navire. Le dictionnaire définit une voile en tant que " une pièce de tissu résistant en fibres naturelles ou synthétiques, montée sur le mât d’un voilier, de façon à recevoir l’action du vent pour faire avancer l’embarcation." Nos âmes - comme des voiles - doivent être résistantes pour attraper le vent de l’Esprit et pour être conduites en avant. Mais comme le vent, l’Esprit est changeant, parfois portant dans son souffle des consolations, et à d’autres moments, il envoie des difficultés et des épreuves. Dans un cas comme dans l’autre, nous devons ajuster les voiles de notre âme et être conduits par l’Esprit d’amour vers le but que lui seul connait. L’esprit veut que nous soyons toujours en mouvement vers l’avant. Soyons attentifs à ajuster les voiles de l’âme, nécessaires dans notre voyage vers Dieu.

3. La foi et le vent. Prenons garde de ne pas confondre la foi avec les sentiments. La foi n’a rien à voir avec les sentiments, bien que notre réaction à l’Esprit puisse être remplie de sentiments. L’archevêque Luis Martinez explique dans son livre, « Les secrets de la vie intérieur » : "La vie spirituelle n’est pas perçue par les sens. Sentons-nous un sacrement produire son effet ? Sentons-nous l’augmentation de la grâce dans notre âme ? Sentons-nous la mort de l’âme par le péché et de sa résurrection par l’absolution sacramentelle ? Sentons-nous la présence réelle de Jésus dans l’Eucharistie de telle manière que si nous ne le percevions pas sensiblement, nous ne croirions pas en elle ?" Embrassons la vie spirituelle et discernons avec attention la volonté de l’Esprit mais que nos sentiments soient soumis à notre foi dans la volonté de Dieu.

Dialogue avec le Christ Seigneur, il est vrai, nous savons interpréter les nuages et les signes des saisons, mais nous échouons parfois dans notre interprétation de ta présence en nos vies. Enseigne-moi à attendre dans la prière la venue de l’Esprit. Augmente ma foi pour que je te reconnaisse dans les moments faciles et aussi dans les moments où je dois porter la croix. Que jamais je ne fonde mes choix de vie sur mes sentiments mais que je sois toujours guidé par le feu de ton amour.

Résolution Ce soir, je ferai un examen de conscience pour discerner le rôle de Dieu dans ma vie.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales