Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 9 décembre 2019 - Saint Pierre Fourier
Date : mardi 30 octobre 2007
La m餩tation

 

Les méditations

Chrétien ! Souviens-toi de ta dignité !

Saint Luc 13, 18-21

Jésus disait à la foule : « A quoi le règne de Dieu est-il comparable, à quoi vais-je le comparer ? Il est comparable à une graine de moutarde qu’un homme a jetée dans son jardin. Elle a poussé, elle est devenue un arbre, et les oiseaux du ciel ont fait leur nid dans ses branches. » Il dit encore : « A quoi vais-je comparer le règne de Dieu ? Il est comparable à du levain qu’une femme enfouit dans trois grandes mesures de farine, jusqu’à ce que toute la pâte ait levé. »

Prière d’introduction Seigneur, tant de gens ne te connaissent pas du tout. Tant d’âmes passent leur vie sans t’avoir jamais prié. Merci, Seigneur, pour le grand don de ton amitié et merci de me donner un nouveau jour pour mieux te connaître, mieux te servir et mieux t’aimer.

Demande Seigneur, rappelle-moi encore ma mission et insuffle dans mon cœur un zèle ardent pour le salut des âmes.

Points de réflexion

1. La vocation du chrétien. Etre Catholique peut facilement devenir une habitude. Le Pape Jean-Paul II a dit à la Journée Mondiale de la Jeunesse à Denver : « Soyez fiers, soyez fiers d’être Catholiques ! » et près d’un million de jeunes ont répondu par un tonnerre d’applaudissements. Nous devrions être fiers de notre foi et les gens devraient remarquer que nous sommes différents. Nous sommes appelés à être la levure dans la pâte de la société, qui fait lever l’ensemble de la vie morale et spirituelle du monde. Nous ne pouvons pas être des Chrétiens médiocres. Si nous sommes vraiment Chrétiens, alors il nous faut suivre le chemin tracé par le Christ, particulièrement sa charité, son humilité, sa prière et son obéissance à la volonté de son Père.

2. La nécessité de connaître la personne du Christ. Si nous voulons suivre le Christ et si nous voulons que croisse le Royaume, le premier pas à faire est de connaître le Christ intimement. « Une connaissance intime du Maître commença pour les apôtres. Ils virent où il demeurait et commencèrent à le connaître. Ils n’allaient pas devenir les messagers d’une idée mais les témoins d’une personne. Avant de commencer à évangéliser, il leur fallait être avec lui (voir Marc 3,14), établir une relation personnelle avec lui. Sur ce fondement, l’évangélisation devient la proclamation de ce qui a été connu, vécu, et une invitation à entrer dans le mystère de la communion avec le Christ. » (Benoît XVI, Angélus du 22 mars 2006)

3. Le Christ est avec nous. Nous ne sommes pas seuls dans notre entreprise. Non seulement le Christ est avec nous, mais nous avons aussi l’assistance de nos frères et sœurs dans le Christ. « La Résurrection n’est pas chose du passé, la Résurrection nous rejoint et nous atteint. Nous la saisissons, nous tenons ferme au Seigneur ressuscité et nous savons qu’il nous tient fermement même quand nos mains faiblissent. Nous saisissons sa main et ainsi nous nous tenons tous par la main, devenant ainsi une seule personne, non pas une seule chose. Moi, mais désormais pas seulement moi : telle est la formule de la vie chrétienne enracinée dans le baptême, la formule de la Résurrection enracinée dans le temps. Moi, mais plus jamais moi seulement et si nous vivons ainsi, nous transformons le monde. » (Benoît XVI, homélie de la vigile de Pâques 2006)

Dialogue avec le Christ Jésus, Christ, je considère ma vocation de Catholique comme allant de soi. Je deviens facilement content de moi et je tombe dans la routine et l’indifférence. Je sais que tu attends beaucoup de moi, alors, Seigneur, je te demande de remplir mon cœur du feu de ton amour.

Résolution J’irai passer un bon moment devant le Saint Sacrement aujourd’hui pour demander un plus grand zèle apostolique.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales