Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 9 décembre 2019 - Saint Pierre Fourier
Date : lundi 19 novembre 2007
La m餩tation

 

Les méditations

Seigneur, je t’appelle, je suis l’aveugle sur le chemin

Saint Luc 18, 35-44

Comme Jésus approchait de Jéricho, un aveugle qui mendiait était assis au bord de la route. Entendant une foule arriver, il demanda ce qu’il y avait. On lui apprit que c’était Jésus le Nazaréen qui passait. Il s’écria : « Jésus, fils de David, aie pitié de moi ! » Ceux qui marchaient en tête l’interpellaient pour le faire taire. Mais lui criait de plus belle : « Fils de David, aie pitié de moi ! » Jésus s’arrêta et ordonna qu’on le lui amène. Quand il se fut approché, Jésus lui demanda « Que veux-tu que je fasse pour toi ? - Seigneur, que je voie ! » Et Jésus lui dit : « Vois. Ta foi t’a sauvé. A l’instant même, l’homme se mit à voir, et il suivait Jésus en rendant gloire à Dieu. Et tout le peuple, voyant cela, adressa ses louanges à Dieu.

Prière d’introduction Seigneur, je ressens ta présence comme une brise légère qui passe dans ma vie aujourd’hui. Je ne veux pas laisser échapper cette occasion car j’ai besoin de ta grâce. Je crois en ta puissance de guérison. Oui, c’est toi seul qui peux guérir mon aveuglement spirituel. Je veux connaître plus clairement ta volonté pour pouvoir l’accomplir pleinement avec amour.

Demande Seigneur, fais de moi une personne de prière.

Points de réflexion

1. D’abord Le rencontrer. Tous les jours, Jésus de Nazareth passe dans ma vie. Cela peut sembler étonnant, mais c’est vrai. C’est dans notre temps de prière, c’est pendant cette rencontre avec le Seigneur. Quand il eut appris que Jésus passait - cet homme aux miracles impressionnants et aux paroles admirables - l’aveugle cria de toutes ses forces. Qu’elle est merveilleuse cette attitude pour entrer en prière ! Evidemment, il ne s’agit pas de crier au sens propre mais de laisser notre esprit s’écrier : « Oui, je le veux ! » C’est cette volonté, cette vigueur, cet ardent désir et cette persévérance, qui nous permettent de rencontrer le Dieu vivant. Le Christ veut voir jusqu’où nous irons pour Le trouver. Lui, il est allé jusqu’au Calvaire pour que nous puissions Le trouver, Le reconnaître. Tout comme notre rédemption, notre prière est un don.

2. Le cœur des cœurs. Si Jésus n’était pas passé et si l’homme n’avait pas crié de toutes ses forces, le miracle n’aurait pas eu lieu. Il fallait la conjonction des deux pour causer l’événement. La prière agit de même. Jésus continue de passer. Mais il n’est pas sûr que nous nous mettions sur son chemin. Il ne s’agit pas d’être là physiquement, il s’agit de ce que nous faisons en sa présence. La difficulté de la prière va-t-elle nous écraser au point de Le quitter ? Ou au contraire Lui poserons-nous des questions et répondrons-nous aux siennes ? Nous devrions toujours nous demander : « Qu’est-ce donc qui émeut le cœur du Christ ? » Le repentir, le besoin, l’adoration. Le pardon de nos péchés, le besoin d’être libres et le bonheur de vivre, voilà en résumé ce que le Christ veut nous donner. A la fin, non seulement l’homme guéri fut dans la joie mais aussi tous ceux qui furent témoins du miracle. Ils louèrent Dieu, ils L’adorèrent pour ses œuvres admirables.

3. « Faites que je voie ! » Les mots ne peuvent pas exprimer la joie que ressentent ceux qui ont rencontré le Christ. C’est un don de Dieu, don qui nous prépare à voir ce que Dieu a promis à ceux qui L’aiment et qui Lui sont fidèles. Ce qu’il y a de beau dans cette vision ? C’est la vue de Dieu. Ce qui est difficile, c’est de nous voir, nous. Nous voyons sa beauté, sa puissance, sa majesté, sa sagesse et sa providence, et de notre côté nous voyons misère, impuissance, péché, ignorance et égoïsme. Mais si nous regardions à la fois Dieu et nous-mêmes, comme nous sommes vraiment, sa beauté nous rendrait purs, sa puissance, forts, sa sagesse guérirait notre ignorance et sa providence nous aiderait à choisir ce qui est bien. Regardons Dieu et constatons notre besoin de Lui.

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, que par la prière mon cœur s’ouvre à ton amour et me donne de comprendre que c’est uniquement en étant fidèle à la prière que je pourrai éviter mes fautes et acquérir la pureté d’âme nécessaire à te voir tel que tu es. Fais de moi une icône de vertu.

Résolution Aujourd’hui, j’essaierai de faire mon temps de prière avec perfection.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales