Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 9 décembre 2019 - Saint Pierre Fourier
Date : jeudi 22 novembre 2007
La m餩tation

 

Les méditations

Croire, combattre et persévérer, la victoire est à ce prix

Saint Luc 19, 41-44

Quand Jésus fut près de Jérusalem, en voyant la ville, il pleura sur elle ; il disait : « Si toi aussi, tu avais reconnu en ce jour ce qui peut te donner la paix ! Mais hélas, cela est resté caché à tes yeux. Oui, il arrivera pour toi des jours où tes ennemis viendront mettre le siège devant toi, t’encercleront et te presseront de tous côtés ; ils te jetteront à terre, toi et tes enfants qui sont chez toi, et ils ne laisseront pas chez toi pierre sur pierre, parce que tu n’as pas reconnu le moment où Dieu te visitait. »

Prière d’introduction Seigneur Jésus, tu sais combien je suis faible et combien je me décourage facilement après un échec ou une dispute. Tu sais aussi combien je veux t’aimer. Fais-moi aimer le combat pour la sainteté sachant que cela te plaît et me conduit à te faire davantage confiance. Aide-moi à être fidèle à ton amour.

Demande Seigneur, accorde-moi de me passionner pour le combat pour la sainteté.

Points de réflexion

1. Des larmes. Le cœur humain peut être conduit à la vérité, ouvert à la vérité, peut l’écouter, la mettre en œuvre, la désirer. En définitive, chacun de nous peut choisir librement de suivre le Christ. Jésus sait qu’il détient les clés du bonheur mais il ne peut pas, ne veut pas nous forcer à suivre son chemin. Voilà pourquoi il a pleuré. Il a ressenti une grande tristesse pour ceux qui rejetteraient la vérité de la croix et les trésors qui y sont attachés.

2. Surmonter les découragements. Jésus poursuivait sa route. Même si des gens le rejetaient, il y avait ceux qui le suivaient. Il continuait d’accomplir la volonté de son Père jusqu’à la fin où il a pu dire : « Tout est consommé ! » (Jn 19,30) Sur notre propre chemin vers la sainteté, il y a des échecs et des réussites. Néanmoins, il faut continuer le combat pour la sainteté. Non pas pour atteindre ici-bas une sainteté idéale mais pour persévérer dans ce combat qui nous identifiera au Christ. Le Christ pleure sur nous quand nous abandonnons. Le peuple qui Le suivait L’a entendu, il a vu ses miracles, a été consolé par ses paroles mais il L’a abandonné le jour où la croix s’est montrée. Ceux qui sont revenus après son crucifiement ont vu son triomphe et ont été assurés de recevoir eux aussi un jour cette victoire. Ce qu’il nous faut faire ? Continuer d’avancer.

3. De l’enthousiasme au combat. « Le royaume des cieux est assailli avec violence ; ce sont des violents qui l’arrachent. »(Mt 11,12) Jésus nous invite à prendre notre croix et à Le suivre. Tous les événements de la journée sont des occasions de suivre le Christ et d’en attirer d’autres près de son cœur. Jésus a donné sa vie pour le salut des âmes. Comme apôtre du Christ, qu’est-ce que je lui donnerai volontiers ?

Dialogue avec le Christ Jésus, enseigne-moi l’effort que je dois faire pour consoler ton Sacré-Cœur par une vie de fidélité à ta volonté. Aide-moi à vivre cette vie avec un constant optimisme sachant que tu as déjà gagné mon combat, que ma place est près de toi, combattant à tes côtés. Puissé-je toujours trouver l’ardeur et l’enthousiasme pour t’aimer chaque jour davantage.

Résolution Aujourd’hui, je n’aurai que des paroles charitables au sujet des personnes avec lesquelles je travaille.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales