Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 9 décembre 2019 - Saint Pierre Fourier
Date : lundi 10 décembre 2007
La m餩tation

 

Les méditations

Qui est celui qui doit venir ?

Saint Luc 5, 17-26

Un jour que Jésus enseignait, il y avait dans l’assistance des pharisiens et des docteurs de la Loi, venus de tous les villages de Galilée et de Judée, ainsi que de Jérusalem ; et la puissance du Seigneur était à l’œuvre pour lui faire opérer des guérisons. Arrivent des gens, portant sur une civière un homme qui était paralysé ; ils cherchaient à le faire entrer pour le placer devant Jésus. Mais, ne voyant pas comment faire à cause de la foule, ils montèrent sur le toit et, en écartant les tuiles, ils le firent descendre avec sa civière en plein milieu devant Jésus. Voyant leur foi, il dit : « Tes péchés te sont pardonnés. » Les scribes et les pharisiens se mirent à penser : « Quel est cet homme qui dit des blasphèmes ? Qui donc peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul ? » Mais Jésus, saisissant leurs raisonnements, leur répondit : « Pourquoi tenir ces raisonnements ? Qu’est-ce qui est le plus facile ? de dire : ’Tes péchés te sont pardonnés’, ou bien de dire : ’Lève-toi et marche’ ? Eh bien ! pour que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur terre le pouvoir de pardonner les péchés, je te l’ordonne, dit-il au paralysé : lève-toi, prends ta civière et retourne chez toi. » A l’instant même, celui-ci se leva devant eux, il prit ce qui lui servait de lit et s’en alla chez lui en rendant gloire à Dieu. Tous furent saisis de stupeur et ils rendaient gloire à Dieu. Remplis de crainte, ils disaient : « Aujourd’hui nous avons vu des choses extraordinaires ! »

Prière d’introduction Seigneur, j’entre en ta présence aujourd’hui, conscient d’avoir besoin de ta miséricorde. Puisque tu as guéri le paralytique, je crois que tu ne me refuseras pas les grâces dont j’ai tant besoin. Mais au-delà de tout, je veux t’exprimer ma gratitude pour tout ce que j’ai reçu de ta providence. Tout indigne que je sois, tu ne m’as pas renvoyé les mains vides. Je veux t’aimer comme tu m’as aimé.

Demande Marie, augmente ma foi dans le Christ, ton Fils et notre Sauveur.

Points de réflexion

1. Les grâces de l’Avent. Un des messages-clés de l’Avent se trouve dans les paroles de Jean-Baptiste : ‘Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers’. C’est exactement ce que le paralytique et ses amis doivent faire. Il y a tant de pierres sur le chemin qui nous empêchent d’approcher du Christ. Mais pour un homme de foi, aucun obstacle n’est insurmontable. Tout ce qu’il nous faut faire, c’est de croire vraiment, de mettre notre confiance en Dieu et d’engager les efforts nécessaires. Nous verrons des miracles s’accomplir, car Dieu fera le reste.

2. « Qui sinon Dieu seul ? » Les Pharisiens demandent avec raison : « Qui peut pardonner les péchés sinon Dieu seul ? » Qui en effet ? Un simple fils de charpentier de Nazareth aurait blasphémé en déclarant au paralytique : « Tes péchés te sont pardonnés. » Mais cette autre parole qui sort de la bouche du Christ avec calme et assurance réduit les Pharisiens au silence : « Lève-toi ! » La prophétie d’Isaïe s’accomplit au moment où le paralytique se lève devant eux : « Alors le boiteux bondira comme un cerf. » (Isaïe 35, 5)

3. « Nous avons vu des choses extraordinaires ! » Comment pouvons-nous nous préparer à la rencontre du Fils de Dieu à Noël, celui qui par amour pour moi s’est fait homme ? Quel était donc le secret du paralytique dont la rencontre avec le Christ a changé la vie pour toujours ? Il n’a pas cherché le Christ tout seul. Sa propre foi dans le Sauveur a été encouragée par celle de ses amis. C’est ensemble, après beaucoup d’efforts, qu’ils sont arrivés à conduire le paralytique devant le Christ. Nous aussi nous devons chercher le Christ, non pas uniquement pour nous-mêmes mais pour le donner à ceux que Dieu, de façon mystérieuse, a confié à nos soins. Le Pape Jean-Paul II nous a rappelés dans son encyclique Redemptoris Missio que « notre foi s’affermit quand elle est donnée à d’autres ». Une foi ardente et opérante nous fera exclamer le matin de Noël : « Aujourd’hui nous avons vu des choses extraordinaires ! »

Dialogue avec le Christ Merci, Seigneur, du don magnifique de l’Incarnation. Merci de m’avoir confié un rôle dans ton plan de Rédemption. Aide-moi à être ton apôtre courageux et généreux, à conduire d’autres personnes vers toi comme l’ont fait les amis du paralytique.

Résolution Je partagerai aujourd’hui ma foi avec quelqu’un.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales