Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 22 octobre 2019 - Ste Salomé
Date : jeudi 28 février 2008 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Face au miracle

Saint Luc 11, 14-23

Jésus expulsait un démon qui rendait un homme muet. Lorsque le démon fut sorti, le muet se mit à parler, et la foule fut dans l’admiration. Mais certains se mirent à dire : « C’est par Béelzéboul, le chef des démons, qu’il expulse les démons. » D’autres, pour le mettre à l’épreuve, lui réclamaient un signe venant du ciel. Jésus, connaissant leurs intentions, leur dit : « Tout royaume divisé devient un désert, ses maisons s’écroulent les unes sur les autres. Si Satan, lui aussi, est divisé, comment son royaume tiendra-t-il ? Vous dites que c’est par Béelzéboul que j’expulse les démons. Et si c’est par Béelzéboul que moi, je les expulse, vos disciples, par qui les expulsent-ils ? C’est pourquoi ils seront eux-mêmes vos juges. Mais si c’est par le doigt de Dieu que j’expulse les démons, c’est donc que le règne de Dieu est survenu pour vous. Quand l’homme fort et bien armé garde son palais, tout ce qui lui appartient est en sécurité. Mais si un plus fort intervient et triomphe de lui, il lui enlève l’équipement de combat qui lui donnait confiance, et il distribue tout ce qu’il lui a pris. Celui qui n’est pas avec moi est contre moi ; celui qui ne rassemble pas avec moi disperse. »

Prière d’introduction Seigneur Jésus, je crois en ta présence dans mon âme, et je te remercie de ton amitié sans faille. J’espère en ton action de salut dans ma vie et dans le monde. Seigneur, je désire tant apprendre à t’aimer et à me dépenser sans compter pour ton royaume.

Demande Seigneur, purifie mon cœur pendant ce carême, afin que je sois bien préparé pour vivre la Semaine Sainte.

Points de réflexion

1. Provoquer une réponse. Imaginons-nous au milieu de la foule, témoins de ce miracle. Tous autour de nous nous bousculent pour tenter d’apercevoir Jésus. Nous voyons Jésus, insensible à l’environnement agité, penché au-dessus d’un homme muet, très malade, plongé dans la prière. La confusion règne. Puis, soudain ils ont tous le souffle face à cet homme malade qui retrouve une santé parfaite, un muet qui se met à parler pour la première fois de sa vie. Le chaos éclate, des murmures et des cris s’ensuivent. Chacun se trouve confronté à cette grande question, peut-être refoulée jusqu’alors, "qui est Jésus ?" Certains trouvent des raisons pour douter de Jésus, mais chez d’autres, la graine de la foi commence à prendre racine en leurs cœurs. Quelle est ma réponse à la question : "qui est Jésus ?"

2. La foi plus forte que les signes. Certaines personnes dans la foule " réclament un signe venant du ciel." La guérison de l’homme muet aurait dû être un signe suffisant, mais il ne l’était pas, parce que leurs cœurs étaient fermés à la foi en Jésus. Peut-être n’ont-ils pas voulu changer leur façon de vivre et l’accorder à l’enseignement de Jésus. Le remède à leurs cœurs fermés se trouve dans l’ouverture au don de la foi. Au cours de notre cheminement dans la vie chrétienne, notre foi peut s’obscurcir, et nous aussi, nous acceptons de croire que si nous obtenons un signe quelconque. Ecoutons l’appel maintes fois répété de Jean Paul II : "n’ayez pas peur !"

3. La confiance plus forte que le doute. Certaines personnes dans la foule disaient, " C’est par Béelzéboul, le chef des démons, qu’il expulse les démons." Ces personnes ne font pas confiance au Christ. Le manque de confiance commence là où le doute apparait. Ils auraient dû témoigner du miracle et écouter ce que Jésus disait de lui-même. Au lieu de cela, ils commencent à douter, et ce doute les conduit à un manque de confiance. Finalement, ce manque de confiance se traduit en une compréhension de Jésus complètement erronée. Quand les doutes surgissent en nous au sujet de l’avenir, du bien-être de la famille ou d’un enfant ou un être aimé, commençons par faire davantage confiance à Dieu qu’à nous-mêmes, nos qualités ou notre savoir-faire.

Dialogue avec le Christ Seigneur, j’entends l’écho des paroles de Jean Paul II : "n’ayez pas peur." Ces paroles me donnent un nouveau courage et m’incitent à vouloir répondre à ce que tu me demandes avec générosité et sans y mettre des conditions. Seigneur Jésus, accorde-moi une foi vive afin que je t’ouvre mon cœur et que je place ma confiance en ta miséricorde infinie.

Résolution Aujourd’hui je dirai à quelqu’un qui est Jésus pour moi.



RC-SPIP-NUM:3029

Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales