Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 25 octobre 2020 - Saint Crepin
Date : vendredi 9 mai 2008
La m餩tation

 

Les méditations

Jésus, je veux te suivre

Saint Jean 21, 15-19

Après le repas au bord du lac, Jésus ressuscité dit à Simon-Pierre : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu plus que ceux-ci ? » Il lui répond : « Oui, Seigneur, je t’aime, tu le sais. » Jésus lui dit : « Sois le berger de mes agneaux. » Il lui dit une deuxième fois : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? » Il lui répond : « Oui, Seigneur, je t’aime, tu le sais. » Jésus lui dit : « Sois le pasteur de mes brebis. » Il lui dit, pour la troisième fois : « Simon, fils de Jean, est-ce que tu m’aimes ? » Pierre fut peiné parce que, pour la troisième fois, il lui demandait : « Est-ce que tu m’aimes ? » et il répondit : « Seigneur, tu sais tout : tu sais bien que je t’aime. » Jésus lui dit : « Sois le berger de mes brebis. Amen, amen, je te le dis : quand tu étais jeune, tu mettais ta ceinture toi-même pour aller là où tu voulais ; quand tu seras vieux, tu étendras les mains, et c’est un autre qui te mettra ta ceinture, pour t’emmener là où tu ne voudrais pas aller. » Jésus disait cela pour signifier par quel genre de mort Pierre rendrait gloire à Dieu. Puis il lui dit encore : « Suis-moi. »

Prière d’introduction Tu m’invites à te suivre, Jésus. Je crois que je peux te plaire par mes actions, et j’espère accumuler un trésor dans le ciel. Je te suivrai partout où tu me conduiras, parce que je veux faire ta volonté.

Demande Seigneur, tu sais que, moi aussi, je t’aime. Donne-moi la force de t’aimer aujourd’hui dans toutes les circonstances qui se présenteront.

Points de réflexion

1. Je t’ai choisi. Si nous pourrions choisir de passer du temps avec n’importe qui dans le monde, qui choisirions-nous ? Serait-ce une star de Hollywood, un musicien célèbre, le plus grand athlète du monde, une figure politique puissante ? Dieu aurait pu choisir de se révéler à n’importe qui. Il aurait pu choisir de se montrer vivant après son crucifixion aux grands prêtres ou à Ponce Pilate ou à César. Pourtant il a choisi de se montrer à un petit groupe de pêcheurs ordinaires. Au lieu d’apparaitre dans un palais, il a choisi la rive tranquille du lac de Tibériade. Là, il a choisi de partager un repas avec les mêmes personnes qui l’avaient abandonné à l’heure de sa Passion. Nous ne serons peut être jamais célèbres ou nous n’apparaîtrons jamais à la télévision ou nous ne serons jamais mondialement connus, mais nous avons le grand privilège d’être connu et aimé par Dieu lui-même. Que désirer de plus ?

2. La seconde chance. L’Évangile nous dit que Pierre a été affligé que le Christ lui demande pour une troisième fois s’il l’aimait. Nous avons l’impression que le Christ doute de la sincérité de Pierre. Cependant, par son infinie bonté de cœur, Jésus donnait à Pierre l’occasion d’exprimer l’amour qu’il avait caché en reniant Jésus trois fois. Nous pouvons nous sentir blessé quand quelqu’un remet en cause nos actions ou nos paroles, mais Dieu permet des épreuves et des souffrances dans notre vie pour nous purifier. Chaque fois que Dieu nous invite à supporter une souffrance, il nous donne une occasion de compenser les moments où nous ne l’avons pas aimé de tout notre cœur et tout notre esprit.

3. La maturité spirituelle. Nous avons tous eu l’occasion de remarquer toute l’attention suscitée par un nouveau-né. Plus nous sommes jeunes, plus nous sommes au centre de l’attention. A fur et à mesure que nous mûrissons nous avons tendance à compter davantage sur nous-mêmes. Dans la vie spirituelle, ceci peut être dangereux. Dans son dialogue avec Pierre, Jésus suggère que le simple fait de faire ce que nous voulons peut être un signe d’immaturité spirituelle, comme un petit enfant qui veut toujours tout faire à sa façon, et seul de préférence ! La société nous fait souvent croire que faire ce que nous voulons, autant que nous le voulons, est le sommet de la liberté. Jésus nous donne une perspective différente et bien plus exigeante. Il dit, "quand tu seras vieux … c’est un autre qui te mettra ta ceinture, pour t’emmener là où tu ne voudrais pas aller." Dieu nous offre constamment sa main afin de nous conduire. Parfois il nous mène par un chemin de sacrifice, de sacrifice par amour. Accepter ce sacrifice est une manière sûre d’aimer Dieu et de le glorifier.

Dialogue avec le Christ Jésus, bien que tu sois mon Dieu et mon Créateur, tu désires être avec moi, ton serviteur. Tu me donnes ton amour de sorte que je sois assez fort pour accomplir mes responsabilités. Sans toi je ne peux rien faire, mais avec toi tout est possible.

Résolution Aujourd’hui je renoncerai à regarder la télévision et rendrai un service à quelqu’un.



RC-SPIP-NUM:3148

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales