Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 22 octobre 2020 - Ste Salomé
Date : dimanche 6 juillet 2008
La m餩tation

 

Les méditations

La sagesse d’un autre monde

Saint Matthieu 11, 25-30

En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Je te bénis, Père, Seigneur du ciel et de la terre, d’avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l’avoir révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bonté. Tout m’a été confié par mon Père, et personne ne connaît le Fils si ce n’est le Père, et personne ne connaît le Père si ce n’est le Fils, et celui à qui le Fils veut bien le révéler. Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le poids du fardeau, et moi, je vous soulagerai. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »

Prière d’introduction Merci encore, Seigneur, de cette occasion de passer du temps avec toi. Je crois en toi et en ton amour pour moi. J’attends avec impatience le jour où nous nous retrouverons au ciel pour toujours. En attendant ce jour glorieux, je veux te montrer mon amour par mes paroles et par mes actions.

Demande Jésus, accorde-moi un cœur doux et humble comme le tien.

Points de réflexion

1. Une intelligence particulière. Jésus remercie son Père céleste d’avoir caché les vérités divines "aux sages et aux intelligents " et de les avoir révélées "aux tout-petits". Comprendre les chemins de Dieu exige un cœur simple et pur. Ce qui passe pour de l’"intelligence" en ce monde n’est parfois rien de plus qu’un talent pour manipuler les choses, les idées ou les personnes pour nos propres fins. Ou bien, certains qui sont très « intelligents » en ce qui concerne le gain d’argent, s’avèrent de piètres administrateurs en dépensant mal. Il existe aussi une intelligence orgueilleuse dénuée de bon sens. De l’autre côté du spectre sont les enfants, simple et confiants. Ils acceptent les choses de Dieu plus facilement. La confiance dans la parole de Dieu demande la confiance en son amour et en sa miséricorde. Elle exige également un sens profond de notre propre petitesse comparée à sa grandeur. Ai-je une telle attitude ? Est-ce que je sais mettre de côté ma manière de penser afin de voir les choses dans la perspective de Dieu ?

2. Tel Père, tel Fils. Dans le monde, seul Jésus a connu Dieu le Père. Jésus est venu, en partie, pour révéler son Abba aux hommes. Tous ne l’ont pas compris. Même l’apôtre Philippe est passé à côté de cette partie du message du Christ. Jésus lui dit : "Voilà si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ? Qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire : Montre-nous le Père !" ? (Jn 14,9). La conscience que Jésus reflète l’image de son Père devrait nous aider dans la prière ; elle donne un visage humain au Père. Nous prions Marie, la Mère de Jésus, facilement. Pourquoi ne pas prier son Père, aussi ?

3. Un modèle d’humilité. Il est significatif que Jésus mette en avant son humilité et sa douceur en se donnant comme modèle pour nous : « je suis doux et humble de cœur ». Notons que notre Seigneur ne nous fait pas remarquer ses miracles, ou son talent pour prêcher, ni même sa dévotion à sa Mère. Il préfère insister sur sa propre humilité et douceur. Jésus montre même ces qualités dès sa naissance. "Dieu est si puissant," a dit le pape Benoît XVI dans son homélie de la messe de minuit de Noël en 2005, "qu’il peut se faire faible et venir à notre rencontre comme un enfant sans défense, afin que nous puissions l’aimer." Jésus nous invite à notre tour à nous rendre vulnérables, afin d’ouvrir nos cœurs aux autres, même au risque d’être rejeté. Encourir un tel risque c’est comprendre mieux ce que le Christ a fait pour nous. Dans quel domaine Jésus me demande-t-il d’être plus humble ?

Dialogue avec le Christ Seigneur, tu sais que l’humilité me coûte beaucoup. Elle me force à renoncer à ma manière de voir des choses, à mon désir d’être apprécié, de vouloir toujours tout contrôler. Apprends-moi à être humble. Si te suivre signifie embrasser l’humilité, que ce soit ainsi. Donne-moi la force de l’accepter.

Résolution Aujourd’hui je laisserai quelqu’un d’autre avoir le dernier mot.



RC-SPIP-NUM:3294

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales