Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 22 octobre 2019 - Ste Salomé
Date : vendredi 18 juillet 2008
La m餩tation

 

Les méditations

C’est la miséricorde que Jésus désire

Saint Matthieu 12, 1-8

En ce temps-là, Jésus passait, un jour de sabbat, à travers les champs de blé, et ses disciples eurent faim ; ils se mirent à arracher des épis et à les manger. En voyant cela, les pharisiens lui dirent : « Voilà que tes disciples font ce qu’il n’est pas permis de faire le jour du sabbat ! » Mais il leur répondit : « N’avez-vous pas lu ce que fit David, quand il eut faim, ainsi que ses compagnons ? Il entra dans la maison de Dieu, et ils mangèrent les pains de l’offrande ; or, cela n’était permis ni à lui, ni à ses compagnons, mais aux prêtres seulement. Ou bien encore, n’avez-vous pas lu dans la Loi que le jour du sabbat, les prêtres, dans le Temple, manquent au repos du sabbat sans commettre aucune faute ? Or, je vous le dis : il y a ici plus grand que le Temple. Si vous aviez compris ce que veut dire cette parole : C’est la miséricorde que je désire, et non les sacrifices, vous n’auriez pas condamné ceux qui n’ont commis aucune faute. Car le Fils de l’homme est maître du sabbat. »

Prière d’introduction Seigneur, je viens à toi dans la prière, pour trouver la force et la paix. Sois avec moi, mon Dieu, et aide-moi à ouvrir mon cœur à tes enseignements.

Demande Seigneur Jésus, aide-moi à faire l’expérience de la liberté authentique, celle de tes disciples.

points de réflexion

1. La joie de cheminer avec le Christ. Jésus marche dans la campagne avec ses disciples, ils passent du temps ensemble, loin des foules. Les disciples sont heureux d’être avec Jésus. La présence du Seigneur rend les choses faciles. La présence du Christ, son accessibilité, son amitié et sa franche camaraderie dissipent tout souci ; ils sont à l’aise. Leur pratique de la foi se résume à ceci : une amitié profonde et confiante avec le Christ Jésus. En sa présence, ils agissent en sécurité et avec confiance, sachant que le Maître guide leurs pas, corrige doucement leurs erreurs et encourage leur progrès.

2. Des fausses excuses. Ceux qui ne marchent pas à côté du Christ trouvent toutes sortes d’excuses pour le condamner. Sans le Christ, des revendications surgissent, les excuses abondent et il est impossible d’avancer. Les Pharisiens épient le Christ non pas pour apprendre de lui, mais pour trouver un motif d’accusation. N’importe quelle excuse suffira pour l’incriminer, afin qu’eux justifient leur propre style de vie égocentrique. L’orgueil paralyse la foi et finit par condamner ou diffamer Dieu. Cette attitude vaine rend impossible une vraie relation avec Jésus.

3. Jésus défend les siens. Jésus protège et excuse ses disciples des fausses accusations de l’entourage. Le Christ est l’ami fidèle qui tient ferme contre vents et marées. Le Christ n’a pas peur d’employer son autorité pour aider ses disciples, même dans un débat aussi matériel que d’arracher quelques gerbes de blé. C’est ce même Christ qui marche à mes côtés dans ma propre existence. Est-ce que j’y pense ? Est-ce que je recherche activement cette amitié douce et chaleureuse ?

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, je suis touché de voir le rapport étroit que les disciples ont avec toi, comment tu les défends des fausses accusations et comment tu leur donnes la vraie liberté du cœur. Apprends-moi aussi, Seigneur, à trouver la liberté en me mettant en marche à tes côtés.

Résolution J’examinerai dans mon cœur ma relation personnelle avec le Christ, en évaluant surtout mon degré de sincerité.



RC-SPIP-NUM:3305

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales