Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 22 octobre 2019 - Ste Salomé
Date : lundi 13 octobre 2008
La m餩tation

 

Les méditations

La reine, les Ninivites et moi

Saint Luc 11, 29-32

Comme la foule s’amassait, Jésus se mit à dire : « Cette génération est une génération mauvaise : elle demande un signe, mais en fait de signe il ne lui sera donné que celui de Jonas. Car Jonas a été un signe pour les habitants de Ninive ; il en sera de même avec le Fils de l’homme pour cette génération. Lors du Jugement, la reine de Saba se dressera en même temps que les hommes de cette génération, et elle les condamnera. En effet, elle est venue de l’extrémité du monde pour écouter la sagesse de Salomon, et il y a ici bien plus que Salomon. Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront en même temps que cette génération, et ils la condamneront ; en effet, ils se sont convertis en réponse à la proclamation faite par Jonas, et il y a ici bien plus que Jonas.

Prière d’introduction Seigneur, je crois que tu es présent ici alors que je me tourne vers toi dans la prière. J’ai confiance dans ton désir de me donner chaque grâce dont j’ai besoin aujourd’hui. Merci pour ton amour, merci pour ton immense générosité envers moi. Je te donne ma vie et mon amour en retour.

Demande Seigneur, aide-moi à reconnaître les signes de ta présence dans ma vie.

Points de réflexion

1. Trois jours dans le poisson.
Quand Jonas est avalé par la baleine, l’écrivain du livre de Jonas n’imagine pas Jonas nageant dans le ventre de la baleine en attendant la fin de ses 3 jours d’emprisonnement. Jonas est mort, et quand il est recraché sur le rivage, il revient à la vie. C’est le seul signe que le Christ promet à ses auditeurs qui recherchent un signe. Ils le verront vraiment mort, avalé par le tombeau de la terre. Puis, trois jours après, il reviendra à la vie par la Résurrection. De même que Jonas prêchait la conversion aux habitants de Ninive après être revenu de la mort, le Christ apportera la conversion et la paix à certains parmi ceux-là qui l’abandonnèrent ou réclamèrent sa crucifixion. Tout en réprimandant la “génération mauvaise”, le Christ leur promet un signe qui apportera l’espérance à tous ceux d’entre eux qui – comme les Ninivites – se repentent plus tard. Si, plus tard au cours de leur vie, ils reconnaissent leur erreur, le Christ lui-même sera là pour les ramener dans l’amitié avec son Père.

2. Même la Reine vint.
Le Christ rappelle à ses auditeurs que la Reine de Sabah voyagea et vint de loin pour entendre la sagesse de Salomon. Le royaume de Sabah dans le sud de l’Arabie et Jérusalem se trouvaient à quelques semaines de voyage l’un de l’autre. C’était un périple épuisant et coûteux surtout si on considère l’entourage qui devait accompagner la Reine. Elle reconnut en Salomon le don que Dieu lui fit et apprécia la sagesse divine qu’il partagea avec elle. Nous devons réfléchir sur la fréquence avec laquelle nous nous rendons disponibles à tout ce que Dieu nous offre, non pas à des semaines de voyages de nous, mais à seulement quelques kilomètres : le Christ dans l’Eucharistie. Encore plus près, la Bible, sur l’étagère, est pleine du message d’Amour du Christ. Tout ceci est facilement à notre portée et représente beaucoup plus que tout ce que Salomon aurait pu partager avec nous.

3. Plus grand que Jonas.
La baleine était plus grande que Jonas. Elle l’a complètement avalé. Pourtant, cette mort violente et la résurrection qui suivit furent les moments clefs de la vie de Jonas et de sa mission.C’ était nécessaire, pas seulement au propre salut de Jonas, (il cherchait à fuir Dieu), mais cela fut aussi nécessaire au salut de toute la cité de Ninive. Le Christ fait cette référence à Jonas, c’est un avertissement pour ses auditeurs : Il est plus grand que Jonas. Il est plus grand que la mort. Cela devrait inspirer notre foi et notre confiance dans le Christ. Rien n’est plus grand que lui. Il n’y a pas de plus grand prophète, pas de plus grand événement qui puisse le consumer. Tout est sous sa domination excepté une chose : notre libre volonté. Celle-ci, il ne la force pas. Celle-ci, il ne la conquiert pas. Il la laisse parfaitement intacte, pour que nous puissions répondre librement à son appel à nous convertir, comme les citoyens de Ninive.

Dialogue avec le Christ
Seigneur Jésus, le signe d’amour que tu donnes est ton consentement à mourir d’une mort cruelle et humiliante. Pourtant, ce n’est pas tout : tu me donnes ta Parole dans l’Évangile. Tu me donnes ton Corps et ton Sang dans l’Eucharistie. Tu me donnes ton pardon lors du sacrement de réconciliation. Aide-moi à apprécier ces dons immenses et à profiter au maximum des opportunités pour les recevoir.

Résolution
Aujourd’hui, j’offrirai une prière d’action de grâce, en remerciant le Christ des bénédictions reçues lors de ces derniers jours.



RC-SPIP-NUM:3448

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales