Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 25 octobre 2020 - Saint Crepin
Date : vendredi 26 décembre 2008 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

La puissance du témoignage

Saint Matthieu 10, 17-22

Jésus disait à ses disciples : « Méfiez-vous des hommes : ils vous livreront aux tribunaux et vous flagelleront dans leurs synagogues. Vous serez traînés devant des gouverneurs et des rois à cause de moi : il y aura là un témoignage pour eux et pour les païens. Quand on vous livrera, ne vous tourmentez pas pour savoir ce que vous direz ni comment vous le direz : ce que vous aurez à dire vous sera donné à cette heure-là. Car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous. Le frère livrera son frère à la mort, et le père, son enfant ; les enfants se dresseront contre leurs parents et les feront mettre à mort. Vous serez détestés de tous à cause de mon nom ; mais celui qui aura persévéré jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé. »

Prière d’introduction Seigneur, en ce nouveau jour, ouvre mon cœur à ta présence. Fais de moi ce que tu voudras. Je sais que tu m’aimes et que rien ne pourra m’arriver de pénible tant que je m’efforcerai de vivre dans ton amour. Je te demande de pardonner mes fautes et de pardonner aussi à ceux qui pourraient me blesser ou m’offenser.

Demande Seigneur, aujourd’hui nous célébrons le martyre de saint Étienne, le premier martyr. En prenant saint Étienne comme exemple, aide-moi à ne pas craindre.

Points de réflexion

1. La dureté de cœur. Souvent, le message du Christ nous incite à sortir de notre zone de confort. Peut-être est-ce que je ressens cela plus particulièrement en ce temps de Noël où j’essaie d’être plus serviable aux autres. J’oublie que Dieu m’appelle à une nouvelle vie, une vie où la présence surnaturelle de son amour donne priorité à mes relations avec les autres. Ai-je les yeux de la foi ? Est-ce que je contemple aujourd’hui la face aimante de Dieu dans cet enfant dans l’étable ? Est-ce que je m’engage à l’aimer davantage en retour ?

2. « Car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous. » On ignore si saint Étienne fut disciple de Jésus-Christ ou s’il fut converti par les prédications des Apôtres, mais il est certain qu’il se fit remarquer promptement par ses vertus. Traîné devant le Conseil, il leva les yeux vers le ciel et s’écria avec ravissement : » Je vois les cieux ouverts et le Fils de l’Homme debout à la droite de Dieu. » A ces mots, ses ennemis ne se contiennent plus, ils entraînent le martyr hors de la ville et le lapident comme un blasphémateur. Étienne, calme et souriant, invoquait Dieu et disait : « Seigneur, recevez mon esprit !... Seigneur, ne leur imputez pas ce péché. » Ces paroles de saint Étienne, rapportées dans les Actes des Apôtres, reprennent les dernières paroles du Christ sur terre. Il est entré dans le cœur de Dieu. Il est brûlant d’amour pour son Seigneur. Ce feu le fait passer par le même creuset d’éjection et de mort que le Christ lui-même a connu. Il marche dans le feu sans être écorché. Son cœur brûle pour le Christ au point qu’il ne peut manifester ni haine ni désespérance. Comme son Seigneur, tout ce qu’il veut c’est le salut de ses persécuteurs. Est-ce que je laisse mon cœur s’enflammer de l’amour qui brûle dans cet enfant de la crèche ? Est-ce que j’agis avec le zèle de l’amour qui doit se manifester dans le service désintéressé ?

3. Le cas de Saul. Les Actes des Apôtres rapportent que Saul approuvait le martyre d’Etienne. Saul était un homme qui croyait tout comprendre. Il pensait connaître la méchanceté d’Etienne et la menace qu’apportait son enseignement. Ses intentions semblaient justes mais il était totalement dans l’erreur. Saul parlera plus tard de lui-même comme étant un ’avorton’. Il était mort parce qu’il s’était égaré, il était mort dans son âme. Pourtant, Dieu est miséricordieux. Saul, le futur saint Paul, était parmi les bourreaux. Jésus accepte la prière d’Etienne, tout comme le Père accepte la prière de Jésus. « Si Étienne n’avait pas prié, dit saint Augustin, nous n’aurions pas eu saint Paul. » Il ne faut pas avoir peur. Dieu accepte nos prières aussi et il fera des merveilles si nous persévérons dans la prière et le service.

Dialogue avec le Christ Merci, Seigneur, pour l’exemple de saint Étienne, le premier martyr de ta jeune Église. En ce jour qui suit ta naissance, tu me montres aussi la naissance d’un courage total en amour. Je crois que je suis en toute sécurité dans tes bras, quelles que soient les difficultés à venir. Je crois que tu me confies ta mission. Aujourd’hui je m’engage de nouveau à être fidèle à ma mission de Chrétien et d’apôtre « jusqu’à ce que mort s’ensuive. » Tu es mon maître et mon Seigneur, Jésus. Je te suivrai.

Résolution Aujourd’hui, je regarderai avec bienveillance ceux que je rencontrerai. Je regarderai au-delà de leurs limites. Je pardonnerai à tous ceux qui pourraient m’offenser et je me montrerai d’humeur agréable et de composition positive.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales